Le gouvernement du Canada propose Halifax comme emplacement nord-américain pour l’accélérateur d’innovation de défense pour l’Atlantique Nord de l’OTAN

Communiqué de presse

Le 18 novembre 2022 – Halifax (Nouvelle-Écosse) – Défense nationale/Forces armées canadiennes

La ministre de la Défense nationale, Anita Anand, a annoncé aujourd’hui que le Canada propose la Municipalité régionale d’Halifax, en Nouvelle-Écosse, comme lieu d’accueil du bureau régional nord-américain de l’accélérateur d’innovation de défense pour l’Atlantique Nord (DIANA) de l’Organisation du Traité de l’Atlantique Nord (OTAN). Le DIANA est un nouvel organisme de l’OTAN qui créera, en Amérique du Nord et en Europe, un réseau de sites d’innovation coordonnés par l’intermédiaire d’un bureau régional en Amérique du Nord (Canada) et d’un bureau régional en Europe, lequel sera situé à Londres (Royaume-Uni) et codirigé par le Royaume-Uni et l’Estonie. L’objectif du DIANA de l’OTAN est de faciliter la coopération entre les opérateurs militaires et les meilleures jeunes entreprises de l’Alliance, les chercheurs scientifiques et les entreprises spécialisées dans la technologie pour la résolution de problèmes essentiels de défense et de sécurité rencontrés par les alliés. Grâce à un écosystème d’innovation florissant qui soutient les activités de plus de 300 jeunes entreprises du secteur des sciences et de la technologie ainsi qu’à la présence de plusieurs centres de recherche et universités de renom et de la flotte canadienne de l’Atlantique, Halifax constituerait un environnement propice au soutien du DIANA dans l’avenir.

L’établissement du DIANA a été accepté par les dirigeants de l’OTAN en 2021 et annoncé officiellement par l’OTAN en avril 2022. Le réseau d’accélérateurs et de centres d’essai dans les nations alliées en Amérique du Nord et en Europe qui seront créés dans le cadre du DIANA se concentrera sur les technologies émergentes et perturbatrices que l’OTAN a définies comme étant prioritaires, y compris l’intelligence artificielle, le traitement des mégadonnées, les technologies quantiques, l’autonomie, la biotechnologie, les nouveaux matériaux et l’espace. Au fur et à mesure que le DIANA de l’OTAN progressera, ces réseaux et centres d’essai accroîtront l’avance technologique de l’Alliance et profiteront aux intervenants de l’industrie et aux innovateurs du Canada et des États-Unis.

Au Sommet de l’OTAN tenu en juin 2022, le premier ministre a annoncé l’intention du Canada d’accueillir le bureau régional nord-américain du DIANA au Canada, et l’OTAN a accueilli l’offre du Canada. Grâce à l’annonce d’aujourd’hui, le Canada fait un pas de plus vers la réalisation de cet engagement.

Citations

« Le DIANA de l’OTAN est une initiative cruciale qui permettra de résoudre des problèmes critiques en matière de défense et de sécurité auxquels est confrontée l’Alliance de l’OTAN. Le Canada est fier de proposer la Municipalité régionale d’Halifax comme lieu d’accueil du bureau régional nord-américain. Grâce à la présence de plusieurs centres de recherche et universités de renom, de centaines de jeunes entreprises du secteur des sciences et de la technologie et de la flotte canadienne de l’Atlantique, Halifax est bien positionnée pour soutenir le DIANA, de même que les innovateurs et les intervenants de l’industrie à l’échelle de l’Amérique du Nord. Le Canada assume pleinement son rôle important en tant qu’Allié de l’OTAN et continuera de faire preuve de leadership au sein de l’Alliance pour contribuer à renforcer notre sécurité collective. »

– L’honorable Anita Anand, ministre de la Défense nationale

« Le Canada est ravi de présenter la Municipalité régionale d’Halifax comme lieu proposé pour accueillir le bureau régional nord-américain de l’accélérateur d’innovation de défense pour l’Atlantique Nord de l’OTAN. Le Canada est impatient de collaborer avec les entreprises les plus prometteuses de l’Alliance pour concevoir et adopter de nouvelles technologies qui accroîtront l’avance technologique de l’OTAN. »

 

– L’honorable Mélanie Joly, ministre des Affaires étrangères

« La présentation de la Municipalité régionale d’Halifax comme lieu d’accueil de l’accélérateur d’innovation de défense pour l’Atlantique Nord de l’OTAN témoigne de l’extraordinaire trajectoire de croissance de notre région et de sa capacité à soutenir des institutions ayant une portée mondiale. Halifax a une longue et riche tradition militaire et qui a connu une croissance rapide dans le domaine de l’innovation, ce qui en fait le lieu propice pour héberger le nouveau bureau régional nord-américain de l’OTAN. »

– L’honorable Sean Fraser, ministre de l’Immigration, des Réfugiés et de la Citoyenneté et député de Nova-Centre

Faits en bref

  • En juin 2022, tous les dirigeants alliés ont approuvé la Charte de l’accélérateur d’innovation de défense pour l’Atlantique Nord. Conformément à la Charte, la présentation du gouvernement du Canada de la Municipalité régionale d’Halifax comme lieu d’accueil du bureau régional nord-américain du DIANA de l’OTAN sera examinée par le Conseil du DIANA de l’OTAN. 

  • Si la proposition est acceptée par l’OTAN, le bureau régional nord-américain à Halifax collaborerait avec le bureau régional européen à Londres, au Royaume-Uni (le Royaume-Uni et l’Estonie étant les hôtes conjoints), et coordonnerait le travail des accélérateurs et des centres d’essai en Amérique du Nord pour renforcer la coopération transatlantique dans le domaine des technologies critiques et approfondir la collaboration entre l’OTAN, l’industrie régionale et le milieu universitaire.

  • Le gouvernement du Canada a l’intention d’implanter le bureau régional nord-américain à Halifax, ce qui permettra au DIANA de l’OTAN de profiter du plus vaste éventail d’idées novatrices et créatrices à l’échelle du pays et de l’Amérique du Nord.

  • L’accueil de l’un des bureaux régionaux du DIANA de l’OTAN au Canada devrait apporter des avantages concrets à l’industrie canadienne et au secteur des technologies de défense grâce à la participation d’entreprises canadiennes, des accélérateurs existants et des établissements universitaires et de recherche. De plus, l’industrie canadienne profiterait d’une liaison directe pour la collaboration en recherche et financement et l’échange technologique avec des partenaires commerciaux et des gouvernements de 30 alliés dans la région euroatlantique.

Personnes-ressources

Daniel Minden
Attaché de presse
Cabinet de la ministre de la Défense nationale
Téléphone : 613-996-3100
Courriel : Daniel.Minden@forces.gc.ca

Relations avec les médias
Ministère de la Défense nationale
Téléphone : 613-904-3333
Courriel : mlo-blm@forces.gc.ca

Signaler un problème ou une erreur sur cette page
Veuillez sélectionner toutes les cases qui s'appliquent :

Merci de votre aide!

Vous ne recevrez pas de réponse. Pour toute question, contactez-nous.

Date de modification :