Opérationnalisation de la nouvelle politique de défense du Canada - Plan de la Défense 2018–2023

Opérationnalisation de la nouvelle politique de défense du Canada

Contexte

  1. Le Plan de la Défense est publié à la suite de la publication de la politique de défense du Canada : Protection, Sécurité, Engagement (PSE). PSE est une politique de défense à long terme entièrement financée qui est axée sur les membres du personnel de la Défense et leurs familles. Elle formule une nouvelle vision en matière de défense, soit d’assurer la protection du Canada, la sécurité en Amérique du Nord et l’engagement dans le monde. La politique présente également un cadre qui définit la manière dont la Défense appliquera cette vision. « Anticiper, s’adapter et agir » décrit le mode d’opération permettant de relever les défis auxquels la Défense est confrontée aujourd’hui et ceux qui se présenteront demain.
  2. Le Plan de la Défense énonce les ressources et les activités de l’horizon 1 (années 1 à 5) nécessaires pour opérationnaliser la politique de défense du gouvernement du Canada. Beaucoup de travail est effectué en ce moment pour mettre à jour les principaux documents de base, notamment le Plan d’investissement, ainsi que l’Outil d’évaluation de la capacité organisationnelle de gestion de projet, la Stratégie des ressources humaines de l’Équipe de la Défense, la Stratégie militaire des Forces armées canadiennes, la directive sur la posture de la force et la disponibilité opérationnelle, la Politique et les Lignes directrices de gestion intégrée des risques, et le Cadre ministériel des résultats qui lui sont associés. Axés sur la mise en œuvre de PSE, ces documents doivent être synchronisés et considérés ensemble avec le Plan de la Défense pour guider les prochaines étapes de l’approche stratégique complète du ministère de la Défense nationale (MDN) et des Forces armées canadiennes (FAC). Au cours de la prochaine année, le vice-chef d’état-major de la Défense (VCEMD) entreprendra un examen complet des plans et rapports dans le but de consolider davantage l’orientation ministérielle, et le présent Plan de la Défense sera mis à jour au besoin pour refléter les modifications ou les améliorations découlant de cet examen.
  3. Le Plan de la Défense 2018-2023 établit les bases pour la mise en œuvre de PSE durant l’horizon 1 en définissant les priorités, en synchronisant les activités de la Défense et en fournissant les ressources connexes par l’entremise du processus de planification des activités et du cadre de gestion du rendement. Il définit en outre les conditions nécessaires pour garantir un succès continu lors de l’horizon 2 (années 5 à 10) et de l’horizon 3 (années 10 à 20). Du point de vue de l’attribution intégrée des ressources, le Plan de la Défense précisera la répartition des ressources humaines et financières. Avec la directive sur la posture de la force et la disponibilité opérationnelle (PF&DO), il permettra d’harmoniser la gestion des ressources humaines, notamment la Force régulière, la Réserve et l’effectif civil, au sein de l’Équipe de la Défense, dans le cadre d’un seul processus de planification, et de soutenir l’orientation particulière en matière de PF&DO qui priorise les domaines de croissance afin d’exécuter les engagements opérationnels simultanés de PSE. Le MDN continuera de fournir des ressources pour le plan sur une période de trois ans. Toutefois, compte tenu de la directive quinquennale contenue dans le Plan de la Défense, les Niveau 1 (N1) doivent soumettre au VCEMD des plans d’activités présentant un aperçu sur cinq ans de leurs plans de mise en œuvre de PSE, en commençant par le cycle 2019-2020, afin de permettre la coordination des activités et la mise en œuvre des initiatives de PSE.

Orientation stratégique

  1. PSE est l’orientation stratégique du gouvernement du Canada (GC) qui énonce la vision stratégique du MDN et des FAC. Elle décrit avec précision ce que la Défense doit accomplir pour réussir dans un contexte de sécurité imprévisible et complexe. Elle affecte les ressources humaines, matérielles et financières qui permettront à la Défense de mener à bien cette évolution. La formulation des huit missions principales des FAC est un élément fondamental de la politique qui entraînera l’évolution des FAC. L’évolution des FAC grâce à la conception d’une structure des forces permettant de procéder à l’exécution simultanée prescrite des opérations doit toujours être mise au premier plan. Le MDN et les FAC doivent s’assurer d’avoir une Équipe de la Défense composée de la bonne combinaison de forces, représentative de la population et des valeurs canadiennes, disposant des compétences nécessaires et adéquatement équipée. Elle doit être appuyée par des politiques sur le personnel mises à jour et pourvues en ressources qui sont adaptées à notre taille relativement petite et permettent de faire en sorte que l’Équipe de la Défense prospère dans un milieu qui favorise la santé et le bien-être globaux durant toute la vie de ses membres, ce qui inclut les familles des militaires.
  2. Par l’intermédiaire de PSE, le GC a fait part de son intention d’augmenter les dépenses de défense au cours des 10 prochaines années pour les faire passer de 18,9 milliards de dollars à 32,7 milliards de dollars en 2026-2027, et d’injecter un total de 62,3 milliards de dollars de nouveau financement au cours des 20 prochaines années. Les nouvelles initiatives et activités énumérées dans PSE soutiennent la nouvelle vision présentée par le gouvernement, et la réussite de leur mise en œuvre est essentielle au succès de cette politique. Pour exécuter le Programme des services de la Défense (PSD), le MDN et les FAC ne peuvent pas se permettre de lancer des activités à faible priorité pour lesquelles aucune ressource n’a été affectée, car cela nuirait à la réussite de la mise en œuvre de PSE. À cet égard, les N1 harmoniseront leurs efforts et leurs ressources à l’interne pour exécuter PSE et se déferont des activités qui ne les soutiendront pas. Le Cadre ministériel des résultats (CMR) qui sera présenté le 1er avril 2018 définira clairement les résultats attendus et les indicateurs qui serviront à mesurer l’exécution complète du PSD. Il reste encore beaucoup de travail à effectuer durant l’hiver 2017-2018 pour s’assurer que le CMR permet de mesurer les progrès.
Signaler un problème ou une erreur sur cette page
Veuillez sélectionner toutes les cases qui s'appliquent :

Merci de votre aide!

Vous ne recevrez pas de réponse. Pour toute question, contactez-nous.

Date de modification :