Entrevue Nouvelles de l'ED : la major Dana Sliwinski qui nous parlera davantage de l’aide que les FAC offrent à l'Inde et l'Asie du Sud

Vidéo / Le 19 mai 2021

Transcription

(E) Les Forces armées canadiennes appuient les efforts de secours en lien avec la troisième vague d’infections à la COVID-19 qui s’est abattue récemment sur l’Inde.

Nous nous entretenons aujourd’hui avec la major Dana Sliwinski, commandant de bord du premier vol déployé dans le cadre de l’opération, qui nous parlera davantage de l’aide que les FAC offrent à la région et aux membres du personnel du gouvernement du Canada qui se trouvent à proximité.

Merci beaucoup de vous être jointe à nous aujourd’hui major.

Quelle est la nature du soutien que les Forces armées canadiennes apportent de manière à contrer cette récente éclosion?

(Maj S) Eh bien, les Forces armées canadiennes ont envoyé en Inde six palettes d’équipement médical et de fournitures médicales. Nous avons atterri à l’aéroport international de Delhi pour décharger le fret. Il y avait une cinquantaine de respirateurs, de même que des médicaments antiviraux pour la population d’Inde. Nous avons livré le tout le 8 mai.

(E) Pouvez-vous décrire des protocoles et des procédures qui ont été mis en place pour assurer la santé et la sécurité des membres des FAC en déploiement dans le cadre de cette opération?

(Maj S) Lorsqu’ils remplissent une mission, tous les membres des FAC utilisent la gamme complète d’EPI. Nous portons un masque en tout temps. Nous nous lavons souvent les mains. Nous avons aussi désinfectant pour les mains à bord de l’aéronef et nous en utilisons lorsque nous nous déplaçons dans les aéroports ou les hôtels. De plus, les membres de l’équipage doivent aussi rester dans leur chambre d’hôtel lorsqu’ils sont en déploiement et ils n’ont pas le droit de se promener dans la ville locale. Nous faisons livrer de la nourriture dans nos chambres et nous nous isolons des autres membres de notre équipage lorsque nous sommes en déploiement. Nous avons également tous reçu notre première dose du vaccin et nous avons de l’EPI supplémentaire à bord de l’aéronef, au cas où quelqu’un présenterait des symptômes. Le cas échéant, nous pourrions nous isoler de cette personne et protéger le reste de l’équipage.

(E) Merci encore.

Lien connexe

Signaler un problème ou une erreur sur cette page
Veuillez sélectionner toutes les cases qui s'appliquent :

Merci de votre aide!

Vous ne recevrez pas de réponse. Pour toute question, contactez-nous.

Date de modification :