Entrevue Nouvelles de l'ED : le Lcol Harlapenkovs se joint à nous pour nous parler d’activités de promotion du travail d’équipe entre les #FAC et les forces armées lettones

Vidéo / Le 3 juin 2021

Transcription

(E) Le Championnat du monde de hockey de 2021 se déroule actuellement à Riga, en Lettonie, où des membres des Forces armées canadiennes en déploiement continuent de diriger la présence avancée renforcée qui s’inscrit dans l’opération REASSURANCE et les mesures d’assurance et de dissuasion de l’OTAN.

Aujourd’hui, nous nous entretenons avec le chef d’état-major de la brigade d’infanterie mécanisée de la force terrestre, le lieutenant-colonel Igors Harlapenkovs, qui nous en parlera davantage.

Merci de vous être joint à nous, Lieutenant-Colonel Harlapenkovs.

Si je comprends bien, alors que l’équipe du Canada affrontait la Lettonie il y a quelques semaines, des membres des Forces armées canadiennes et des forces armées nationales lettones se sont livrés à une compétition amicale de hockey en salle. Pouvez-vous nous en dire plus à ce sujet?

(I) En fait, c’était merveilleux. Pour commencer, j’ai fait allusion à l’histoire et au premier match disputé par les Lettons et les Canadiens. C’est en 1935 que nous nous sommes affrontés pour la première fois. La partie a mal tourné pour les Lettons : nous avons subi une défaite de près de 14 à 0.

(E) Oh!

(I) Oui. Mais cette fois-ci, nous avons vaincu les Canadiens lors du match de hockey en salle, en plus d’avoir remporté la partie dans le cadre du championnat de hockey; les victoires étaient en quelque sorte notre façon de prendre notre revanche.

(E) Compte tenu de l’étroite collaboration entre les deux nations au cours des dernières années, pourquoi importe-t-il, en ce qui concerne le resserrement des liens, de tenir de tels événements que l’on attend avec impatience?

(I) Selon moi, nous jouissons vraiment de liens très étroits. Dans nos deux pays, nous aimons le hockey. En fait, c’est presque dans notre sang. C’est ce qui nous mène à pratiquer et à aimer le sport. Mais pour ce qui est de l’intégration avec les forces armées lettones, celle-ci se fait très bien, en fait. Et sur le plan de la mentalité, nous nous comprenons très facilement. Je dirais donc qu’il est très facile de collaborer avec les Canadiens. Très facile. Nous nous comprenons sans problème, nous travaillons bien ensemble et nous parvenons à résoudre divers problèmes. Nous n’éprouvons aucune difficulté dans l’exercice de nos fonctions, c’est donc véritablement parfait.

(E) Pouvez-vous faire le point sur la situation actuelle du Groupement tactique de la présence avancée renforcée au moment où nous entamons la deuxième année de la pandémie?

(I) Certainement. Non, en fait, nous allons très bien, car pratiquement tous les membres du Groupement tactique de la présence avancée renforcée sont vaccinés, et il en va de même pour les forces armées lettones. Nous pouvons maintenant réaliser plus d’activités. Nous pouvons désormais sortir et communiquer. Je pense que nous nous portons très bien; nous pouvons nous entraîner ensemble plus ouvertement et accroître la communication. Je pense donc que nous allons extrêmement bien, et nous levons actuellement des restrictions.

(E) Merci beaucoup de vous être joint à nous aujourd’hui.

(I) De rien! Merci. Je vous souhaite pareillement.

Lien connexe

Signaler un problème ou une erreur sur cette page
Veuillez sélectionner toutes les cases qui s'appliquent :

Merci de votre aide!

Vous ne recevrez pas de réponse. Pour toute question, contactez-nous.

Date de modification :