Entrevue Nouvelles de l'ED : la bgén Brodie, VP de la logistique et des opérations du GT sur le déploiement des vaccins

Vidéo / Le 12 août 2021

Transcription

(SS) Grâce au travail acharné du personnel des Forces armées canadiennes, d’autres ministères et d’organisations non gouvernementales, toutes les personnes admissibles au Canada peuvent recevoir leurs deux doses du vaccin contre la COVID-19 deux mois plus tôt que prévu.

La brigadier-général Krista Brodie, vice-présidente de la logistique et des opérations du Groupe de travail sur le déploiement des vaccins au Canada, se joint à nous aujourd’hui pour discuter des défis et des possibilités liés à cette réalisation.

Merci beaucoup d’être des nôtres aujourd’hui, Brigadier-général Brodie.

Quels principaux facteurs ont contribué à la réussite du déploiement initial des vaccins au Canada?

(KB) Merci. Je dois dire qu’avant tout, c’était la diversité, l’ingéniosité et la pure ténacité de l’équipe ainsi que le niveau de collaboration sans précédent. Nous avions vraiment un groupe formidable dans lequel chaque membre a contribué son expertise individuelle, et de là est née l’ingéniosité collective qui a permis d’assembler toutes ces pièces pour mettre au point une chaîne frigorifique canadienne très sophistiquée en mesure de livrer des vaccins contre la COVID-19 dans des endroits où on ne trouvait aucune infrastructure requise auparavant, pour un produit vaccinal qui n’existait pas auparavant.

(SS) Quels ont été les plus grands défis auxquels le Groupe de travail a fait face au cours du processus?

(KB) Il y a certainement eu une sorte de brouillard de guerre, des frictions tactiques et pratiques sur le plan opérationnel sur une base quotidienne. Je pense notamment aux obstacles liés à la manière dont nous allions assurer la température des vaccins à chaque étape du réseau de distribution, depuis leur départ du fabricant et pendant leur transit en provenance de l’Europe et, plus tard, des États-Unis.

(SS) Pourquoi était-ce si important pour les Forces armées canadiennes de répondre à l’appel et de participer au déploiement des vaccins?

(KB) Parce que cela nous ramène à notre fonction principale en tant que Forces armées canadiennes. Nous avons l’obligation, le mandat, le rôle d’offrir notre soutien au Canada et à sa population en temps de crise. Ce sens du devoir et cette vocation, je crois, est aussi un aspect important de notre façon de servir en tant que membres des FAC. Je dois dire, par contre, qu’à mon arrivée à l’Agence de la santé publique du Canada, j’ai vite réalisé que nous n’avons pas le monopole sur ce sentiment de servir le bien commun, qu’il y a des fonctionnaires et des citoyens canadiens partout au pays qui tirent une grande motivation de ce sentiment de pouvoir contribuer au bien commun, et le fait de pouvoir travailler de concert avec une équipe aussi dévouée à cette opération a vraiment été une expérience extraordinaire.

Lien connexe

Signaler un problème ou une erreur sur cette page
Veuillez sélectionner toutes les cases qui s'appliquent :

Merci de votre aide!

Vous ne recevrez pas de réponse. Pour toute question, contactez-nous.

Date de modification :