Entrevue Nouvelles de l'ED : le maj Crosier, cmdt de la garde du contingent des services d’honneur au Royaume-Uni du RRAC

Vidéo / Le 14 octobre 2021

Transcription

(SL) Des membres du Régiment royal de l’Artillerie canadienne ont pris part récemment à un déploiement à Londres, en Angleterre, dans le but d’accomplir des services d’honneur au sein de la Garde royale.

Ces fonctions comprennent la garde honorifique de diverses résidences royales à Londres et dans les environs.

Aujourd’hui, le major Michael Crosier, commandant de la garde du contingent des services d’honneur du régiment au Royaume-Uni, se joint à nous pour nous parler davantage de la participation des Forces armées canadiennes ainsi que de sa raison d’être.

Alors, pour débuter, pouvez-vous nous expliquer quelle est l’importance de la contribution des FAC à la Garde royale?

(MC) Si la collaboration d’un contingent avec la Garde de la Reine importe, c’est parce que, en tant que pays du Commonwealth, nous travaillons avec les Forces armées britanniques. Cette année en particulier, nous soulignons la mise sur pied des batteries A et B en tant que première unité de la Force régulière du Canada, ce qui a ouvert la voie permettant au Canada de devenir son propre pays.

(SL) Pouvez-vous nous dire de quelles résidences royales officielles le contingent va assurer la garde et un peu expliquer en quoi consiste la tâche?

(MC) Le contingent sera de faction au palais de Buckingham, au palais St James, au château de Windsor et à la tour de Londres. Entre autres, nous devons monter la garde, comme vous le voyez, devant le palais de Buckingham, de même qu’au palais St James et au château de Windsor. À la tour de Londres, nous prendrons part à la cérémonie des clés.

(SL) Et pouvez-vous nous expliquer comment le régiment s’est-il préparé ou entraîné avant de prendre part au déploiement?

(MC) Oui. Le contingent s’est entraîné pendant six semaines à Shilo, au Manitoba, où est basé le 1er Régiment, Royal Canadian Horse Artillery. Nous avons mené nous-mêmes un entraînement de quatre semaines axé sur les manœuvres à pied de base, puis un instructeur d’exercices militaires britannique est venu au Canada pour nous enseigner toutes les procédures relatives à la montée et à la descente de la garde. Puis, environ une semaine plus tard, nous sommes arrivés ici et nous nous sommes entraînés pendant une autre semaine avant de réussir notre inspection d’aptitude au service.

(SL) Et en conclusion, est-ce qu'il y a autre chose que vous voulez ajouter?

(MC) C’est un immense honneur et un privilège de représenter le Canada au sein du Régiment royal de l’Artillerie canadienne, et nous sommes tous honorés d’être ici.

(SL) Merci beaucoup d'avoir accepté de vous entretenir avec nous et bonne chance pour le reste.

Lien connexe

Signaler un problème ou une erreur sur cette page
Veuillez sélectionner toutes les cases qui s'appliquent :

Merci de votre aide!

Vous ne recevrez pas de réponse. Pour toute question, contactez-nous.

Date de modification :