Foire aux questions

Un concurrent peut-il soumettre une solution dans plus d’un domaine technique (c.-à-d. énergie, eau ou déchets) dans le cadre du premier tour du concours?

Oui, les concurrents peuvent soumettre plusieurs soumissions au concours. Toutefois, chaque solution doit être soumise séparément et accompagnée d’une demande d’inscription par soumission. Les concurrents ne peuvent soumettre plus d’une soumission de solution par domaine technique.

Puis-je soumettre une soumission décrivant une solution qui existe déjà?

Oui, les concurrents peuvent soumettre des soumissions décrivant des solutions qui ont déjà atteint un niveau élevé de maturité, à la condition que les concurrents détiennent les droits de propriété intellectuelle (PI) ou aient l'autorisation requise du titulaire des droits de PI pour soumettre une demande d’inscription aux fins du présent concours pour toute technologie existante soumise.

Comment puis-je m’inscrire au concours?

Vous devez présenter votre demande d’inscription en ligne au moyen d'un compte de service de connexion PostelMC de Postes Canada.  Avant de soumettre vos documents de demande d’inscription (qui consistent en un formulaire de demande d’inscription dûment rempli et un formulaire de déclaration, ainsi que les documents démontrant votre admissibilité), vous devez posséder un compte de connexion PostelMC de Poste Canada. La création du compte prend un certain temps, il est donc fortement recommandé de commencer le processus d'enregistrement au moins deux semaines avant d'avoir l'intention de soumettre vos documents de demande d’inscription. Les instructions pour créer un compte se trouvent à la section 2.12 du guide de concours.

Quel type de prix en argent sera remis aux concurrents retenus dans le cadre du premier et du deuxième tour du concours?

Si un concurrent est parmi les gagnants du premier tour, il recevra une bourse de 10 000 $. Si un concurrent est parmi les gagnants du deuxième tour, il recevra une bourse de 50 000 $.

Le concours est-il un processus d’appel de soumissions à l’issue duquel des contrats seront attribués pour financer des travaux en fonction des jalons d’un projet?

Non, il n'y a aucune activité d’approvisionnement ou processus de passation de marchés associés à ce concours.  Les soumissions soumises par les concurrents peuvent se voir attribuer un prix en argent selon le classement général de leur soumission technique et leur admissibilité à participer à une ronde spécifique du concours.  Le MDN ne conclura pas de contrat pour les travaux entrepris par les concurrents s'ils sont retenus dans l’une des rondes du concours. Toutefois, si un concurrent se voit offrir un accord de contribution pour la construction d'un prototype dans le cadre de la troisième ronde, il sera remboursé des coûts admissibles stipulés dans l'accord de contribution en fonction des jalons du projet.   

Comment l’argent sera-t-il versé aux concurrents sélectionnés pour recevoir une bourse dans le cadre du premier ou du deuxième tour?

Les concurrents recevront un versement unique dans le cadre d’un accord de subvention.

Si un concurrent a été retenu pour fabriquer son prototype dans le cadre du troisième tour, comment le financement sera-t-il versé?

Si un participant se voit offrir un accord de contribution (AC) pour construire son prototype, l'AC aura des paramètres clairement définis en fonction des produits livrables qui seront utilisés pour rembourser les dépenses admissibles. Si les produits livrables démontrent que les progrès dans la construction et l'essai du prototype ne sont pas réalisés conformément à l'AC, le financement de la prochaine étape du projet ne sera pas approuvé et l'AC sera annulé. Les participants seront retirés du concours, le cas échéant.

Comment les produits livrables à certaines étapes seront-ils déterminés?

Les produits livrables à certaines étapes seront précisés par le concurrent si ce dernier est retenu pour conclure un accord de contribution avec le MDN au troisième tour du concours.

Les concurrents doivent-ils être des personnes morales vivant au Canada pour participer au concours?

Oui, les concurrents doivent constituer un organisme admissible tel que précisé dans le Guide du programme du concours et être situés au Canada pour recevoir une bouse en argent ou conclure un AC avec le MDN au nom de l'État.

Je suis un établissement d’enseignement situé au Québec. Dois-je me conformer à la loi M-30? Que dois-je faire pour m’assurer de recevoir des fonds provenant du gouvernement du Canada au cas où je suis retenu dans un tour ou à un autre de ce concours?

Le Guide du programme du concours (annexe C) fournit les instructions et un formulaire à remplir par les établissements d'enseignement situés au Québec et qui devra être signé par une autorité compétente. Vous ne pourrez pas recevoir de prix en argent ou un financement du gouvernement du Canada dans le cadre de ce concours tant que l'autorisation appropriée n’a pas été reçu par le bureau du programme.

Le gagnant du grand prix du concours (2 M$) se verra-t-il attribuer un contrat?

Un accord de subvention et non un contrat sera attribué au gagnant du grand prix à la fin de ce concours.

Y a-t-il des modalités associées au grand prix?

On s’attend à ce que le concurrent qui gagnera le grand prix de 2 millions de dollars au quatrième tour utilise les fonds pour continuer le développement de la solution gagnante en vue de sa commercialisation. D’autres exigences seront stipulées dans un accord de subvention qui servira à débourser les fonds.

Qui siégera au Comité d’évaluation technique du MDN?

Le Comité d’évaluation technique (CET) sera composé de scientifiques du MDN ainsi que de membres des forces armées canadiennes. Certains experts des domaines d’autres ministères pourraient aussi être invités à participer aux activités de soutien associées au Comité.

Qui siégera au Comité de la haute direction sur le financement du MDN ?

Le Comité de surveillance du financement de la haute direction (CPFSG) est composé du directeur général responsable du programme IDÉeS et des directeurs généraux responsables du MDN et/ou des organisations des Forces armées canadiennes associées au concours.

Comment les solutions proposées seront-elles sélectionnées pour passer d’un tour à l’autre et qui choisira le gagnant du grand prix?

Le CET, en accord avec le CSFHD évalueront les soumissions pour tous les tours, y compris celles du gagnant du grand prix.

À quoi peut servir l’accord de contribution de 1,5 million de dollars pour les gagnants du troisième tour?

L’accord de contribution servira à soutenir l’élaboration d’un prototype de systèmes proposé dans le cadre du deuxième tour. Les concurrents recevront une liste des coûts admissibles. Les récipiendaires pourraient devoir trouver des fonds supplémentaires pour la fabrication de leur prototype, selon le coût de leur soumission.

À quelles fins le MDN utilisera-t-il l’information sur le prototype?

Cette information aidera à préciser l'état des capacités actuelles de la communauté de l'innovation dans ces domaines.

Les concurrents peuvent-ils soumettre des solutions qui ont déjà été intégrées dans deux ou trois domaines techniques lors du premier tour du concours?

Oui, mais les concurrents doivent soumettre chaque solution séparément aux fins du processus d’évaluation pour déterminer si elle sera retenue pour le deuxième tour du concours.

Questions découlant de la séance d’information

Les questions suivantes ont été posées lors de la séance d’information en anglais tenue le 11 septembre 2019 pour le concours Ville Éclair. Si vous n’avez pas eu de réponse à votre question, prière de communiquer directement avec le programme à : IDEaSContests.IDEeSConcours@forces.gc.ca.

Déchets

Qu’est-ce qui est compris dans les déchets solides? Les déchets de cuisine? Les déchets humains? Les déchets non organiques? Les « déchets solides » comprennent‑ils les déchets solides non organiques? La solution pourrait‑elle s’appliquer uniquement aux déchets organiques, plutôt qu’aux déchets organiques et non organiques?

Réponse : Les déchets de nature humaine sont inclus dans les volumes d’eaux noires indiqués. On peut assumer que les déchets humides sont des déchets organiques de cuisine. Les déchets secs sont un mélange de matériaux d’emballage, de bureau, et d’origine plastique, métallique et textile. Les hypothèses sur la composition des déchets solides secs peuvent être établies en fonction de la teneur énergétique totale indiquée de 15 MJ/kg. Les déchets organiques et inorganiques peuvent être gérés séparément, mais tous les déchets solides du CTD seront mesurés.

Les quantités de déchets solides produits sont‑elles séparées des effluents d’eaux grises et d’eaux noires?

Réponse : Oui. Les volumes d’eaux grises et d’eaux noires par personne sont fournis et ne sont pas comptés dans les poids par personne des déchets solides secs et humides qui sont indiqués.

Les systèmes de gestion des déchets doivent‑ils traiter à la fois les déchets solides et les déchets liquides, ou seulement une catégorie, comme les eaux grises ou les eaux noires?

Réponse : Les solutions doivent proposer une gestion des déchets solides et liquides.

Serait‑il acceptable de réutiliser les eaux grises d’une façon ou d’une autre?

Réponse : Oui, des stratégies de recyclage des eaux grises peuvent être proposées.

Partenariats

Un partenariat avec une université australienne est-il admissible? Qu’en est‑il si je suis une entité canadienne déjà associée à un établissement d’enseignement australien?

Réponse : Les concurrents admissibles sont définis à la section 2.8 du Guide du concours. Le concurrent admissible qui choisit de s’associer à une autre entité non définie dans cette section du Guide du concours peut le faire, mais tous les prix seront attribués au nom du concurrent admissible.

Une société internationale peut-elle participer à un consortium à condition d’être associée à une entreprise canadienne? Une entreprise canadienne peut-elle s’associer à une entreprise internationale?

Réponse : Oui, les entreprises canadiennes peuvent s’associer à des entreprises internationales pour participer à ce concours. Cependant, tous les prix seront attribués à l’entreprise canadienne admissible qui aura soumis une candidature dans le cadre de ce concours si sa solution est retenue à l’une ou l’autre des rondes du concours.

Les technologies proposées doivent-elles être d’origine canadienne plutôt qu’importées?

Réponse : Rien n’exige que la technologie proposée soit d’origine canadienne.

Communications

Pouvons-nous avoir accès à ce que vous utilisez déjà dans le camp?

Réponse : Le concours vise à susciter des façons nouvelles et novatrices d’intégrer les trois domaines techniques associés au concours. Par conséquent, nous ne donnerons pas accès à ce qui est actuellement utilisé dans ces trois domaines techniques pour appuyer un CTD.

Allez-vous partager les solutions proposées sur votre site Web, pour donner aux futurs concurrents une meilleure idée des soumissions et des processus?

Réponse : Le ministère pourrait communiquer les noms des gagnants pour chacun des tours du concours, mais nous ne partagerons pas les solutions proposées par les concurrents pour aucun des tours du concours.  Les intéressés pourront communiquer directement avec les récipiendaires pour obtenir plus d’information sur leurs solutions.

Est‑il permis de prendre contact et d’être en liaison avec des collègues en service actif dans les FAC ou au MDN pour leur demander plus d’information sur les pratiques actuelles dans les CTD?

Réponse : Non. Considérant que le concours a été élaboré en étroite collaboration avec les membres des FAC et du MDN, les concurrents doivent se concentrer sur l’élaboration d’une solution qui tient compte des indicateurs de performance associés à chaque domaine technique et s’abstenir de poser des questions sur les pratiques actuelles en matière de CTD.

La soumission doit‑elle être rédigée en termes techniques?

Réponse : Oui. Les soumissions seront évaluées par un comité d’évaluation formé d’experts du domaine technique pour lequel la solution est soumise.

Processus d’inscription

Quelle est la différence entre un concurrent et un innovateur ?

Réponse : Un concurrent est la personne morale admissible (p. ex. une entreprise ou une université) qui participe au concours et dont le nom est inscrit à la section 1.1 du Formulaire de demande. Un innovateur est le principal point de contact identifié à la section 1.3 du formulaire de demande. Un innovateur ne peut soumettre qu'une seule proposition par domaine technique dans la première ronde du concours.

Pouvez-vous confirmer, pour le Concours Ville Éclair, si une université ne peut soumettre qu'une seule candidature pour chacun des trois domaines techniques (déchets, eau, énergie) ? Ils ne peuvent pas, par exemple, soumettre de multiples demandes candidatures d'énergie ?

Réponse : Un innovateur d'une organisation participante (dans ce cas-ci une université) ne peut soumettre qu'une seule proposition par domaine technique, mais d'autres innovateurs de la même organisation participante peuvent également soumettre une solution par domaine technique. Les soumissions multiples d'une organisation participante doivent toutefois être suffisamment distinctes les unes des autres pour être admissibles. 

Au deuxième tour, est‑il nécessaire de traiter des trois défis (énergie, eau et déchets) ou pouvons‑nous proposer un système pour l’électricité seulement?

Réponse : Les soumissions du deuxième tour doivent présenter une solution qui intègre les solutions pour chacun des domaines techniques qui sont issues des soumissions retenues au premier tour.

Y a-t-il une préférence pour les inscriptions provenant de consortiums par rapport à celles provenant de demandeurs uniques?

Réponse : Il n’y a pas de préférence pour les candidatures de consortiums par rapport à celles de concurrents uniques.

Notre consortium offre une solution intégrée pour l’énergie, l’eau et les eaux usées. Devons‑nous choisir un seul domaine ou présenter une solution dans les trois domaines du défi? Une même équipe peut‑elle présenter une soumission pour une partie ou la totalité des aspects du défi?

Réponse : Au premier tour, un concurrent peut soumettre des solutions pour l’un ou l’autre ou encore pour l’ensemble des domaines techniques du concours.

Les premier et deuxième tours visent‑ils uniquement les systèmes logiques ou de conception? Et le troisième tour met‑il l’accent sur le prototypage? Combien de temps s’écoulera entre la présentation initiale de la soumission et l’avis d’attribution du prix?

Réponse : La première question n’est pas claire. Le troisième tour du concours est axé sur la mise au point de prototypes. Nous prévoyons que l’avis d’attribution du prix pour le premier tour sera donné dans les sept semaines suivant la clôture du premier tour.

Sommes‑nous tenus de créer un consortium pour traiter tous les aspects de la solution requise? Ou pouvons‑nous offrir une solution mettant l’accent sur un seul sous‑ensemble, p. ex. la consommation d’eau?

Réponse : Il n’est pas nécessaire de former un consortium pour soumettre une solution au premier et deuxième tour du concours. Au premier tour, un concurrent peut soumettre des solutions pour l’un ou l’autre ou encore pour l’ensemble des domaines techniques du concours.

Les entreprises doivent‑elles participer à chacune des quatre étapes? Pouvons‑nous sauter les deux premières étapes, étant donné les faibles montants des subventions initiales?

Réponse : Les concurrents doivent soumettre une soumission à chacun des tours du concours.

La première tour vise uniquement à présenter une soumission de solution?

Réponse : La première ronde du concours a pour objet de susciter des soumissions de solution pour chacun des trois domaines techniques du concours. La deuxième ronde du concours vise à recueillir des soumissions intégrant les solutions de chacun des trois domaines techniques indiqués l’énoncé du défi du concours.

Puisque le formulaire de demande ne permet pas l’inscription de plus de trois membres d’un consortium, sommes‑nous limités par ce nombre de membres?

Réponse : Non, un consortium peut comporter plus de trois membres pour le premier tour du concours.

Admissibilité

Les élèves du secondaire, les « innovateurs de garage » et les particuliers peuvent‑ils participer à ce défi? Ou doivent‑ils s’associer ou être constitués en sociétés, ou s’enregistrer en tant qu’entité à but lucratif? D’autres organismes fédéraux (p. ex. le Conseil national de recherches) sont‑ils admissibles?

Réponse : Les organismes fédéraux ne sont pas admissibles à ce concours. Les étudiants du secondaire, les « innovateurs de garage » et les particuliers doivent se constituer en société ou s’inscrire comme entité à but non lucratif ou à but lucratif pour participer au concours.

Considérations techniques

La tente peut‑elle être en matériau solide ou uniquement en toile? La toile de la tente acceptera‑t‑elle des attaches en Velcro? Y a‑t‑il des restrictions sur les matériaux utilisés pour la construction?

Réponse : La modification des matériaux de la tente ne fait pas partie de la portée de ce concours; l’accent est mis uniquement sur les systèmes de services publics. Il n’y a pas de restrictions quant aux matériaux de construction utilisés pour les solutions.

Les systèmes ne dépendent-ils pas de l’efficacité des structures? Est‑il possible de proposer une nouvelle conception de tout le camp?

Réponse : Les modifications apportées à l’efficacité de la structure des CTD (p. ex. l’isolation des tentes) ainsi que la modification des habitudes du personnel ne font pas partie de la portée du concours. Les soumissions doivent s’appuyer sur les données fournies en ce qui a trait à la consommation d’énergie et d’eau et la production de déchets par personne.

Peut-on réserver une zone pour des panneaux solaires?

Réponse : Oui, la superficie du CTD n’est pas prise en considération aux fins de ce concours.

Le SCADA à distance de l’internet des objets (IoT) ainsi que la surveillance et le contrôle des données de la solution globale au moyen d’appareils mobiles ou par SATCOM font‑ils partie de la portée du concours?

Réponse : Conformément au résultat attendu no 3, de la section 1.4.2 du Guide du concours, « [Les systèmes intégrés doivent] comporter un dispositif de contrôle centralisé qui permettent, au minimum, de contrôler la consommation d’énergie et d’eau ».

La production d’énergie renouvelable et la gestion durable des déchets peuvent‑elles être utilisées?

Réponse : Oui, les concurrents sont libres de proposer n’importe quel type de technologie pour atteindre les objectifs du concours.

En ce qui a trait aux émissions de gaz, pouvez‑vous nous donner une norme canadienne à respecter?

Réponse : Comme l’indique le Guide du concours, « … les émissions attribuables à la combustion dans les CTD doivent satisfaire ou dépasser les normes canadiennes actuelles qui figurent dans la Loi canadienne sur la protection de l’environnement (1999) (L.C. 1999, ch. 33) ».

Peut-on créer de nouveaux véhicules à cette fin?

Réponse : Le contexte de cette question n’est pas clair. Les concurrents sont libres de proposer n’importe quel type de technologie pour atteindre les objectifs du concours.

Pouvons‑nous intégrer une technologie de gestion de l’énergie pour des micro‑réseaux qui géreront de façon dynamique et au moyen de programmes l’utilisation de l’énergie et de l’eau?

Réponse : Toute solution qui permettrait de réduire les apports d’énergie et d’eau et la production de déchets au CTD serait acceptable.

La solution devrait‑elle fonctionner comme solution autonome ou pourrait‑elle couvrir, disons, 20 % à 30 % des besoins en énergie?

Réponse : Les solutions intégrées doivent être autonomes et répondre à l’ensemble des besoins de gestion de l’énergie, de l’eau et des déchets du CTD.

La cuisine, les toilettes, les douches doivent‑elles être intégrées dans l’abri ou sont‑elles séparées?

Réponse : Les emplacements des bâtiments du CTD n’entrent pas dans la portée de ce concours. Les solutions proposées devront prévoir un système de services publics intégré pour le CTD.

Va-t-on creuser des fosses septiques, ou les eaux usées seront‑elles transportées ailleurs?

Réponse : Dans le cadre du CTD, les solutions proposées pour les eaux usées doivent être réutilisables.  Les pratiques actuelles consistent à transporter les eaux usées hors du CTD.

Cherchez-vous un système complémentaire aux unités existantes de services publics du camp?

Réponse : Les solutions intégrées doivent être autonomes et répondre à l’ensemble des besoins du CTD en matière de gestion de l’énergie, de l’eau et des déchets.

Pouvons-nous remplacer complètement chaque composante?

Réponse : En supposant que vous parliez des composantes existantes, oui, les solutions proposées doivent répondre à l’ensemble des besoins du CTD en matière de gestion de l’énergie, de l’eau et des déchets.

Quelles sont les dispositions relatives à l’utilisation d’énergies renouvelables comme l’énergie solaire et éolienne et le stockage de l’énergie?

Réponse : Les concurrents sont libres de proposer n’importe quel type de technologie pour atteindre les objectifs du concours.

Y a-t-il de l’eau sur place? Serait‑il possible de forer un puits?

Réponse : Tel qu’indiqué à la section 1.4.5 du Guide du concours : « Il n’est pas dans la portée du concours de suppléer l’approvisionnement en eau du CTD en utilisant celle que l’on retrouve autour du camp (p. ex. pluie, neige, glace, cours d’eau à proximité, etc.). »

Pourriez-vous nous dire un mot au sujet de la carte à puce ICP pour protéger le fichier PDF?

Réponse : La carte à puce ICP est une exigence interne pour le personnel du MDN et des FAC seulement.

Un même système peut‑il couvrir 150 personnes à un emplacement et 1 500 à l’autre? Ou puis‑je concevoir un système unique pour 150 personnes puis l’étendre pour desservir 1 500 personnes?

Réponse : Les concurrents doivent proposer une solution pour répondre aux besoins en matière de gestion de l’énergie, de l’eau et des déchets d’un CTD de 150 à 1 500 personnes. Les essais de prototype seront effectués pour les besoins d’un CTD de 150 personnes.

Pour le troisième tour, définition du prototype : est‑il nécessaire de fournir un prototype pleine-grandeur ou un modèle à petite échelle (pas un modèle de table) pour relever le défi?

Réponse : Une solution de prototype intégrée pleinement opérationnelle, pouvant répondre aux besoins en matière de gestion de l’énergie, de l’eau et des déchets d’un CTD de 150 personnes, est exigée pour assurer l’admissibilité au quatrième tour.

Spécifications actuelles d’un CTD

Un CTD est‑il la même chose qu’une BOA (base d’opérations avancée)?

Réponse : Les Forces armées canadiennes déploient des CTD pour toutes leurs opérations au Canada et à l’étranger.

Le CTD est‑il chauffé à l’électricité? À l’air pulsé? Est‑il climatisé?

Réponse : Les CTD utilisent actuellement des appareils de chauffage individuels à air pulsé alimentés au diesel et des climatiseurs électriques attachés à chaque tente.

Quels sont les besoins moyens en kilowatts (kW) de puissance et kilowattheure (kWh) d’énergie pour 150 personnes par année?

Réponse : Comme l’indique la section 1.4.5 du Guide du concours, « La capacité de production électrique du camp doit être de 1,5 kW par personne. Les groupes électrogènes doivent produire une surcharge de 10 p. 100 et être à même de produire un excédent de 10 p. 100. Les profils de charge électrique fournis doivent être pris en considération pour les calculs requis aux fins de la gestion de l’énergie. » À noter également que, aux fins du processus de conception pour les participations au concours, les mêmes données par personne peuvent être utilisées pour les camps de toutes dimensions. Ainsi, on suppose que les dimensions d’un CTD n’ont aucune incidence sur la consommation d’énergie ou d’eau par personne. Des tables de profils de charge sont fournies dans les documents de référence (https://www.canada.ca/fr/ministere-defense-nationale/programmes/idees-defense/opportunites-actuelles/concours-ville-eclair.html).

Quelle est la superficie moyenne du CTD protégé?

Réponse : La superficie du CTD n’est pas prise en considération aux fins de ce concours.

Aurons-nous accès à de l’information sur les systèmes existants comme point de départ pour assurer l’intégration?

Réponse : Toute l’information a été donnée dans le Guide du concours (Présentation du concours) et les documents de référence qui l’accompagnent (https://www.canada.ca/fr/ministere-defense-nationale/programmes/idees-defense/opportunites-actuelles/concours-ville-eclair.html).

Expédition

Avant l’expédition d’un conteneur à un emplacement, la configuration et l’emballage peuvent‑ils se faire dans un lieu de transit? Par exemple, certains emplacements peuvent être mieux adaptés à la production d’énergie solaire, alors que d’autres peuvent tirer parti d’une rivière pour la production d’énergie et, par conséquent, utiliser différentes microgénératrices.

Réponse : Il faut proposer une solution intégrée unique qui conviendra à toutes les conditions climatiques, mais les composantes d’un tel système n’auront pas à être déployées à tous les emplacements.

Le conteneur de 20 pieds doit‑il contenir toutes les composantes du système?

Réponse : Oui. Toutes les composantes de la solution doivent être transportables dans des conteneurs intermodaux standards de 20 pieds (6,1 m).

Le transport de la solution modulable peut‑il nécessiter plus d’un conteneur? Le système modulable peut‑il être expédié dans plusieurs conteneurs, au besoin?

Réponse : Oui, il est permis d’utiliser plusieurs conteneurs pour l’expédition.

Pouvons-nous concevoir et fabriquer notre propre conteneur (semblable à un conteneur intermodal) pour transporter la technologie proposée?

Réponse : Oui, pourvu que, dans une perspective de transport (c.‑à‑d. dimensions, solidité, résistance à l’empilement, etc.), ce conteneur soit impossible à distinguer des conteneurs intermodaux standards de 20 pieds.

Les conteneurs d’expédition intermodaux de 20 pieds peuvent‑ils être modifiés à l’extérieur, ou tout le matériel doit‑il tenir à l’intérieur du conteneur?

Réponse : Oui, les conteneurs d’expédition peuvent avoir des modifications extérieures à condition que, dans une perspective de transport (c.‑à‑d. dimensions, solidité, résistance à l’empilement, etc.), ces conteneurs ne puissent être distingués des conteneurs intermodaux standards de 20 pieds.

Normes et effets environnementaux

Lorsque vous quittez un endroit, faut‑il remettre l’emplacement de la Ville Éclair dans son état d’origine?

Réponse : Oui.

Quelle est l’importance d’une conception durable dans l’évaluation de la solution proposée?

Réponse : Les critères d’évaluation sont fournis à l’annexe B du Guide du concours.

Les Forces armées adopteront‑elles l’utilisation de véhicules électriques ou hybrides dans le cadre d’une solution?

Réponse : Cela n’entre pas dans la portée du concours.

Quelle est la norme à atteindre pour les besoins en eau potable? À l’heure actuelle, la réglementation canadienne interdit la réutilisation des eaux noires comme eau potable. Est‑ce toujours le cas?

Réponse : Oui, toute la réglementation canadienne existante concernant le recyclage de l’eau comme eau potable doit être respectée. Il y aura une modification au Guide du concours pour clarifier ce point.

Des certifications par des tiers telles que NSF 61 (Drinking Water System Components – Health Effects) seront‑elles exigées pour les réseaux d’eau potable, ou suffira‑t‑il que les systèmes fassent la preuve qu’ils respectent les recommandations de Santé Canada pour l’eau potable?

Réponse : Les exigences relatives aux normes seront décrites en détail avant le troisième tour.

Si la technologie est nouvelle, comment saurons‑nous si elle est conforme aux normes actuelles?

Réponse : Il incombera au concurrent d’en faire la démonstration pendant le quatrième tour.

Essais

Le prototype que nous produirons sera‑t‑il testé par notre entreprise ou par votre équipe?

Réponse : Selon la disponibilité des ressources, les essais seront effectués par le MDN, par les FAC ou par un entrepreneur tier indépendant et accrédité, choisi par le MDN et les FAC.

En ce qui concerne la gestion de l’eau et des eaux usées, quelles conditions d’essai normalisées recherchez‑vous?

Réponse : Selon le Guide du concours, « Les eaux usées peuvent être rejetées dans l’environnement à partir du CTD pourvu que soient respectées les normes minimales de qualité des effluents requises pour le traitement secondaire des eaux usées, qui sont définies dans le Règlement sur les effluents des systèmes d’assainissement des eaux usées adopté au titre de la Loi sur les pêches du Canada (L.R.C., 1985, ch. F-14). Les eaux usées produites dans un CTD qui ne satisfont ou ne surpassent pas ces normes minimales doivent être recueillies en vue de leur transport et de leur élimination (elles seront donc considérées comme des déchets produits aux fins du présent concours). »

La réduction du volume des déchets peut‑elle être considérée comme une solution?

Réponse : La production d’eaux usées par personne ne peut être modifiée, mais le recyclage ou le traitement visant à réduire le volume des eaux usées transportées à partir du CTD peut être proposé dans le cadre de la solution de gestion des déchets.

Comment les conditions hivernales seront‑elles testées?

Réponse : Les conditions des essais pour le quatrième tour seront communiquées aux concurrents avant le lancement du troisième tour.

Quelles sont les conditions climatiques attendues?

Réponse : Toutes les solutions proposées doivent, au minimum, pouvoir s’appliquer dans des conditions climatiques tempérées. Aux fins du concours, les données sur la température, les précipitations, l’ensoleillement et les vents fournies dans les documents de référence https://www.canada.ca/fr/ministere-defense-nationale/programmes/idees-defense/opportunites-actuelles/concours-ville-eclair.html devraient être utilisées pour toutes les considérations de conception et tous les calculs.

Le temps d’installation du CTD, c’est-à-dire pour rendre le CTD opérationnel, est‑il un facteur critique?

Réponse : Le temps d’installation n’est pas pris en considération dans ce concours.

Évaluation

La réduction de l’utilisation de diesel pour le transport de l’eau jusqu’au camp et le transport des déchets hors du camp est‑elle prise en compte dans le cadre de l’objectif 1?

Réponse : Non. La consommation de diesel pour le transport est hors de la portée de ce concours.

La mesure de l’utilisation de diesel pour l’ensemble du camp est‑elle la seule qui compte?

Réponse : Seule l’utilisation de diesel pour la production d’électricité et le chauffage du CTD sera prise en compte.

Existe‑t‑il des mesures de rendement énergétique pour l’eau et les déchets?

Réponse : Seuls les volumes d’eau et les masses de déchets indiqués dans le Guide du concours doivent être pris en compte.

Est-ce que le coût de la solution est considéré et pondérée ?

Réponse : Le coût n’est pas pris en considération dans ce concours, mais le programme IDEeS versera un maximum de 1,5 M$ à chaque équipe finaliste du troisième tour pour la construction de ses prototypes.

Mécanisme de financement

L’accord de contribution prévoit‑il un ratio de 1:1 ou de 50 cents par dollar, ou un autre ratio?

Réponse : Le ratio de l’accord de contribution pour le remboursement des dépenses peut couvrir jusqu’à 100 % des dépenses admissibles, sous réserve d’un maximum de 1,5 M$.

Y a‑t‑il des façons d’aider les entreprises en démarrage à obtenir du financement pendant les rondes?

Réponse : Il n’y a pas de lien direct entre la participation à ce concours et l’accès à un financement de démarrage dans le cadre du concours.

Tremplin

Ce concours pourra-t‑il déboucher sur la fourniture de systèmes pour la Défense? Quelle est la fourchette de prix attendue pour un système intégré? Quel est le volume projeté des commandes?

Réponse : Aucune activité d’approvisionnement n’est associée à ce concours, toutefois les défis de IDEeS tiennent compte du plan d’investissement de la Défense.

En ce qui concerne le concours Ville Éclair lancé par IDEeS, pouvez-vous confirmer si une université peut uniquement soumettre une seule demande pour chacun des trois domaines techniques (déchets, eau et énergie) et qu’elle ne peut pas soumettre plusieurs demandes pour le domaine de l’énergie?

Réponse : Veuillez noter que nous autoriserons une organisation à soumettre plusieurs propositions dans le même domaine technique avec un responsable de projet différent, à condition que les soumissions soient suffisamment distinctes l’une de l’autre. Par exemple, si nous recevons plusieurs soumissions d’une même organisation qui propose des solutions pour un domaine technique et que les soumissions ne sont pas suffisamment différentes l’une de l’autre, nous procéderons à un tri préliminaire selon l’ordre dans lequel nous recevrons chaque demande. Nous espérons avoir répondu à votre question et nous nous excusons si la réponse n’est pas claire et porte à confusion.

En ce qui concerne la consommation d’énergie par personne de 1,5 kW qui est indiquée, peut-on supposer que cette valeur est basée sur une consommation d’énergie continue pour toute l’année? Le cas échéant, la consommation annuelle équivaudrait à 13 140 kWh et l’efficacité du groupe électrogène serait de 6,57 kWh par litre, par année. L’efficacité type d’un groupe électrogène principal au diesel est de 4 kWh par litre, ce qui donne une production d’électricité annuelle totale de 8 000 kWh dans le meilleur des cas. Les données du tableau 2 sont fondées sur une efficacité beaucoup plus élevée que l’efficacité normale d’un groupe électrogène (environ de 60 à 70 %).

Y a-t-il un facteur de charge ou de demande qui doit être appliqué dans ce cas-ci pour obtenir une consommation de carburant plus réaliste?

Réponse : Veuillez consulter l’article 1.4.5 de la présentation du concours.

« Production et gestion de l’énergie »

La capacité de production électrique du camp doit être de 1,5 kW par personne. Les groupes électrogènes doivent produire une surcharge de 10 p. 100 et être à même de produire un excédent de 10 p. 100. Les profils de charge électrique fournis doivent être pris en considération pour les calculs requis aux fins de la gestion de l’énergie. Les dispositions prises pour le stockage du combustible doivent tenir compte des températures ambiantes. À l’heure actuelle, la consommation habituelle de carburant pour une charge de 1,5 kW par personne s’élève à environ 2 000 litres (L) de diesel par personne, par année. De plus, dans le cadre du présent concours, on peut tenir pour acquis que 500 L de diesel par année, par personne, sont utilisés pour la combustion directe, ce qui procure 15 gigajoules (GJ) d’énergie pour le chauffage ambiant en tenant compte d’un taux d’efficience de 80 p. 100. Cette énergie peut être obtenue d’autres sources. Les solutions proposées par les concurrents doivent entraîner une réduction globale de la consommation de carburant de 33 p. 100 (c.-à-d. 1 650 L/personne/année ou moins) pour le même approvisionnement par personne et en tenant compte des mêmes besoins au chapitre du chauffage ambiant. »

Le fichier « Profils de charge » (et d’autres données utiles concernant ce concours) se trouve au bas de la page Web suivante :

https://www.canada.ca/fr/ministere-defense-nationale/programmes/idees-defense/opportunites-actuelles/concours-ville-eclair.html sous le lien « Documents de référence ». Ce fichier indique les rapports horaires et saisonniers (consommation d’électricité/consommation d’électricité maximale).

Puisque pour une consommation électrique de base de 1,5 kW/personne, la consommation de diesel s’élève à 2 000 L/année, je suppose qu’il s’agit de la quantité de diesel annuelle de base requise pour une personne. Le chauffage ambiant exige 500 L/personne/année, ce qui correspond à 15 GJ. Si ma technologie peut convertir en méthane les gaz de combustion de 2 000 L de diesel pour assurer le chauffage ambiant d’un maximum de deux personnes et l’alimentation en eau chaude d’un maximum de trois personnes, puis-je déduire la consommation de 2 000 L destinée au chauffage ambiant pour deux personnes (1 000 L) à 1 000 L, de manière à dépasser l’exigence cible de 1 650 L/personne/année, puisque le camp temporaire démontable (CTD) n’a pas besoin de consommer les 1 000 L de diesel supplémentaires pour assurer le chauffage ambiant?

De plus, est-ce que les données concernant les groupes électrogènes à vitesse constante, comme 300 kW, 350 kW, 500 kW, servent à calculer l’exigence cible annuelle par personne? Qu’en est-il des données sur le climat?

Les groupes électrogènes peuvent-ils utiliser une combinaison de diesel et de méthane, ou doivent-ils utiliser seulement du méthane?

Réponse :

Si votre technologie peut réduire la quantité de diesel à fournir au CTD qui est destinée à la production d’électricité et au chauffage ambiant, votre solution serait donc acceptable.

Les capacités des groupes électrogènes actuels (300 kW, 350 kW, 500 kW) utilisés dans les CTD sont fournies à titre informatif seulement. Les capacités des groupes électrogènes utilisés dans la solution que vous proposez sont à votre choix. Consultez également la réponse à la question 3 concernant les profils de charge.

Vous pouvez trouver d’autres données utiles sur le climat au bas de la page Web suivante :

https://www.canada.ca/fr/ministere-defense-nationale/programmes/idees-defense/opportunites-actuelles/concours-ville-eclair.html sous le lien « Documents de référence ». Les « Profils de charge », qui se trouvent au même endroit, vous aideront également à calculer les exigences cibles des groupes électrogènes.

L’électricité ne doit pas nécessairement être produite à partir de diesel. Vous pouvez proposer d’autres sources de carburant.

Quelles sont les unités utilisées dans le Profil de la charge normalisée pour un climat tempéré sur un cycle de 24 heures? Par exemple, dans la feuille de calcul fournie pour les profils de charge, il est indiqué, pour une heure en juin, « 0,6 ». Quel est le pourcentage de cette unité de mesure? Est-ce 60 % de la consommation maximale par personne de 1,5 kW ou autre chose?

Réponse : Ce fichier indique les rapports horaires et saisonniers (consommation d’électricité/consommation maximale d’électricité) et, par conséquent, ces valeurs n’ont pas d’unité. Comme vous l’avez indiqué, 0.6 correspond effectivement à 60 % de la demande maximale.

Le concours invite les innovateurs à proposer des systèmes intégrés de gestion de l’énergie, de l’eau et des déchets pour les CTD. Nous aimerions soumettre une demande pour utiliser le panneau « Arctic Panel » comme matériau de construction pour les planchers, les murs et les toits des structures des CTD. Ce panneau n’aura aucun lien avec les systèmes de gestion des déchets et aura une application limitée dans la gestion de l’eau, autre que pour la collecte des eaux de pluie. Le panneau Arctic Panel sera grandement bénéfique pour tous les systèmes de gestion de l’énergie possibles puisque sa capacité d’isolation contribuera à réduire la consommation d’énergie d’au moins 80 % par rapport aux autres matériaux de construction. Ainsi, il contribuera grandement à l’efficacité de n’importe système énergétique. Par conséquent, le panneau Arctic Panel répondra aux besoins du système de chauffage par rayonnement et du chauffage direct grâce à la réflexion sur la toiture. Bref, nous voulons proposer que ce panneau soit envisagé comme matériau de construction des structures de tout système de gestion de l’énergie. Autrement dit, nous sommes d’avis qu’un système de gestion de l’énergie ne peut atteindre son plein potentiel si l’enveloppe de la structure desservie par le système n’est pas fabriquée à partir de panneaux Arctic Panel. Pour cette raison, nous croyons que ce panneau doit être considéré comme un composant essentiel de tout système de gestion de l’énergie.

En plus d’avoir une grande capacité isolante, le panneau Arctic Panel est à l’épreuve du feu, de l’eau et de la moisissure, et il est léger et facile à transporter. Il pourra être installé et démonté facilement et rapidement à l’aide de quelques outils et par de la main-d’œuvre non spécialisée. Il sera offert en panneaux individuels ou en sections préfabriquées, en modules ou en unités complètes. Ces panneaux pourraient également servir à préfabriquer un conteneur utilisé pour transporter les systèmes, le matériel, les appareils et le mobilier destinés à chaque unité. De plus, les panneaux Arctic Panel peuvent être fabriqués à distance, au site d’installation. Ils sont composés de matériaux recyclés et biologiques, ne requièrent aucun entretien et sont pratiquement indestructibles. S’ils font fabriqués d’un acier de calibre approprié, ces panneaux peuvent être à l’épreuve des balles et résistants aux explosifs.

Veuillez confirmer qu’une demande concernant la possibilité d’utiliser les panneaux Arctic Panel dans un système de gestion de l’énergie sera admissible selon les paramètres du concours.

Réponse : Malheureusement, ce concours porte uniquement sur les systèmes de gestion de l’énergie, de l’eau et des déchets pour des CTD. Comme il est indiqué dans la présentation du concours :

« Les concurrents doivent noter que la réduction de la consommation par personne, par exemple en améliorant l’isolation des logements ou en amenant le personnel à modifier ses comportements, bien qu’elle soit importante, n’est pas envisageable dans le cadre du concours. »

Le Guide du concours mentionne : "_1.4.2 RÉSULTATS ATTENDUS_ :

« Les concurrents doivent noter que la réduction de la consommation par personne, par exemple en améliorant l’isolation des logements ou en amenant le personnel à modifier ses comportements, bien qu’elle soit importante, n’est pas envisageable dans le cadre du concours. » Ainsi, l’application de matériaux, comme de l’aérogel, ou de matériaux à changement de phase sur les abris est également en dehors de la portée du concours?

Réponse : Oui, c’est exact. Les modifications destinées à améliorer l’efficacité des CTD (comme l’isolation) sont en dehors de la portée du concours, qui porte exclusivement sur les systèmes utilitaires des CTD. Merci de votre intérêt envers le programme IDEeS.

Mon équipe et moi avons une question de suivi au sujet de l’exigence de gérer complètement tous les types de flux de déchets. Plus précisément, nous avons mis au point une technologie d’assainissement (nous faisons partie de l’initiative Reinvent the Toilet de la Gates Foundation) qui détruit tous les agents pathogènes et traite les liquides de manière à ce qu’ils puissent être rejetés immédiatement sans danger. Cependant, notre technologie, dans sa configuration actuelle, ne traite pas les déchets de cuisine ni les déchets solides de nature non humaine. Dans ce cas, sommes-nous tout de même admissibles?

Réponse : Dans le cadre de votre soumission pour la première ronde, vous devrez proposer une solution qui traite tous les types de déchets visés par la description (c.-à-d. les déchets solides secs/humides et les déchets liquides qui ne sont pas des déchets dangereux ou ne sont pas des eaux d’écoulement contaminées provenant du lavage de véhicules). Si votre technologie ne traite pas tous ces déchets, vous devriez peut-être envisager de vous associer à une autre organisation qui propose une technologie répondant à ces besoins.

À titre de confirmation, pouvons-nous tenir pour acquis que le camp est alimenté en eau potable (p. ex. 150 L/personne/jour) et que l’objectif est de diminuer cette consommation (si nous pouvons récupérer l’eau en vue de la réutiliser) OU devons-nous également inclure une soumission selon laquelle nous pouvons fournir une usine intégrée de traitement des eaux potables (non par osmose inverse, mais de qualité similaire) qui peut prélever l’eau de l’environnement (p. ex. lac, rivière, puits profond) et la rendre potable, ou est-ce qu’une telle soumission est hors portée?

Réponse : Comme il est mentionné à l’article 1.4.5 de la présentation du concours : « Il n’est pas envisageable dans le cadre du concours de suppléer l’approvisionnement en eau du CTD en utilisant celle que l’on retrouve autour du camp (p. ex. pluie, neige, glace, cours d’eau à proximité, etc.) ». Ainsi, votre première proposition concernant la récupération/réutilisation de l’eau potable fournie est autorisée, mais la collecte d’eau provenant d’autres sources n’est pas visée par la description du concours.

Est-ce que la demande de la première ronde et le prototype de la troisième ronde pour chaque catégorie doivent décrire et démontrer la capacité complète (ou la réduction) requise pour 1 500 personnes ou simplement démontrer un rendement par habitant qui peut être modulable? C’est‑à-dire, est-il acceptable de proposer un module qui démontre le rendement par habitant à une échelle plus petite que l’exigence minimale de 150 personnes, mais que ce module peut être modulable? Dans la troisième ronde, si notre demande indique que nous pouvons répondre aux exigences pour 150 à 1 500 personnes, selon une conception modulaire, devons-nous fabriquer et présenter un seul module et en évaluer le rendement, ou devons-nous construire et présenter un système complet ayant la capacité requise (modules multiples)?

Réponse : Pour être admissible à la quatrième ronde, vous devez présenter une solution prototype intégrée entièrement fonctionnelle qui peut gérer les besoins en énergie, en eau et en déchets d’un CTD comptant 150 personnes.

Les réservoirs d’affluents et d’effluents pour les flux d’eaux usées doivent-ils être inclus dans les conteneurs ou pouvons-nous prendre pour acquis qu’ils se trouvent déjà sur le site?

Réponse : Les réservoirs doivent être inclus dans votre proposition, puisqu’on ne peut pas tenir pour acquis qu’ils se trouvent déjà sur le site. Les solutions proposées doivent être conçues de manière à pouvoir être transportées dans des conteneurs intermodaux de 20 pieds (6,1 m), mais il n’y a aucune limite quant au nombre de conteneurs pouvant être utilisés.

Est-ce que la bourse de 50 000 $ dans la deuxième ronde est accordée à chaque membre de l’équipe composée de trois membres, ou est-ce que sa répartition doit être négociée entre les membres de l’équipe?

Réponse : La bourse doit être répartie parmi chaque membre de l’équipe. Par conséquent, le montant total de la bourse est de 50 000 $.

L’équipe de trois membres reçoit une bourse de 1,5 M$ à la troisième ronde. Devons-nous en comprendre que chaque sous-groupe reçoit une bourse de 500 000 $ ou est-ce que la répartition de la bourse est négociée d’une certaine façon entre les organisations qui font partie de l’équipe nouvellement formée? Ou est-ce que chaque membre de l’équipe reçoit une contribution pouvant atteindre 1,5 M$ pour fabriquer son prototype?

Réponse : N’oubliez pas que la « bourse » est versée sous forme d’un remboursement des dépenses admissibles engagées selon les coûts de construction d’un prototype.

Nous avons la même question concernant le prix de deux millions de dollars remis à la fin. Doit-il être réparti entre les trois organisations d’une manière négociée entre elles? Ou est-ce que chaque équipe gagnante reçoit une bourse de deux millions de dollars?

Réponse : Le montant total de la bourse est de deux millions de dollars.

Je fais partie d’une entreprise en démarrage située à Toronto qui a conçu une nouvelle technologie de réfrigération unique. Grâce à notre technologie innovatrice, nous avons fabriqué une batterie de réfrigération qui permet de stocker les aliments et les médicaments par temps froid et de les conserver huit fois plus longtemps que les boîtes de réfrigération régulières. Ainsi, il est possible de transporter et de stocker des aliments et des médicaments dans des endroits sans électricité pendant une période pouvant aller jusqu’à trois semaines, ce qui peut aider les troupes militaires avec leurs approvisionnements en nourriture et en médicaments lorsqu’ils se déplacent et demeurent dans des CTD dans des conditions difficiles. Est-ce que cette application de notre technologie conviendrait au concours Ville Éclair?

Réponse : De ce que je comprends, votre technologie répondrait seulement à une partie du système de gestion de l’énergie que nous recherchons. Pour que leur candidature soit évaluée dans le cadre de ce concours, les candidats pour la première ronde doivent proposer un système qui répond à tous les besoins en matière de gestion de l’énergie, de l’eau ou des déchets d’un CTD. À titre de suggestion, vous pourriez notamment vous associer à des partenaires dont le système couvre les autres aspects de la gestion de l’énergie d’un CTD et soumettre une proposition conjointe.

Selon le document de l'appel de propositions du programme IDEes qui se trouve sur le site Achatsetventes.gc.ca, notre entreprise aimerait communiquer avec DND.IDEaS_IDEeS.MDN@forces.gc.ca afin d’ouvrir une conversation Connexion postel pour le concours Ville Éclair. Nous aurions toutefois besoin du numéro de l’invitation à soumissionner et d’un numéro de référence pour la correspondance.

Pourriez-vous nous fournir ces renseignements?

Réponse : Pour répondre à votre question, le concours Ville Éclair n’utilise pas le site Achatsetventes pour lancer des appels d’offres. Nous vous recommandons de consulter le guide du concours si vous souhaitez proposer une solution dans le cadre de ce dernier. Vous trouverez tous les renseignements pertinents à l’adresse suivante : .https://www.canada.ca/fr/ministere-defense-nationale/programmes/idees-defense/opportunites-actuelles/guide-du-concours.html

J’ai une question générale concernant la préparation et la soumission des documents pour le concours Ville Éclair. Si une entreprise et un professeur d’une université publique collaborent ensemble dans le cadre du concours et que la demande est présentée par l’entremise d’une entreprise canadienne à but lucratif, est-ce que le professeur doit tout de même soumettre une autorisation écrite du ministre des Affaires intergouvernementales du Québec? À titre d’entreprise privée, est-ce que des documents sur lesquels figure le numéro d’enregistrement de l’entreprise auprès de Revenu Québec suffisent?

Réponse :

Si la proposition est soumise par une entreprise canadienne à but lucratif, l’autorisation écrite du ministre des Affaires intergouvernementales du Québec n’est pas requise.

Pour ce qui est de vérifier l’admissibilité, un questionnaire comportant un ensemble de questions à répondre et indiquant les documents à soumettre pour démontrer l’admissibilité sera envoyé immédiatement après la clôture du concours.

Je m’appelle XXX et je vous écris au nom du XXX à Calgary, en Alberta. En tant que consortium, nous préparons notre demande d’inscription au concours Ville Éclair, et après avoir examiné votre formulaire, il semble que nous ne puissions la soumettre qu’avec trois autres parties de notre consortium. Nous aimerions présenter cette demande d’inscription en collaboration avec quatre autres partenaires, car nous estimons que la partie de la solution qui concerne les déchets doit être divisée entre les déchets solides et les déchets liquides. Est-il possible de présenter une demande d’inscription avec quatre partenaires en plus de nous-mêmes comme chef du consortium?

 Oui, vous pouvez présenter une demande d’inscription avec autant de partenaires supplémentaires que vous le jugez nécessaire pour soumettre une proposition. Sachez toutefois que chacun des partenaires doit figurer au point 2.8.1 du Guide du concours (section Guide du candidat). En outre, chaque partenaire recevra en décembre un questionnaire de présélection de l’admissibilité qu’il devra remplir pour que sa candidature soit prise en considération pour la deuxième ronde du concours.

 Pour donner suite à votre réponse, en plus des 150 L/habitant/jour d’approvisionnement en eau potable, d’où provient habituellement l’approvisionnement en eau non potable de 50 L/habitant/jour pour les systèmes de toilette? De l’entrepreneur local ou de la source d’eau de surface ou d’eau souterraine située à proximité?

 Comme il est mentionné dans le Guide : Il n’est pas envisageable dans le cadre du concours de suppléer l’approvisionnement en eau du CTD en utilisant celle que l’on retrouve autour du camp (p. ex., pluie, neige, glace, cours d’eau à proximité, etc.) Donc, aux fins de ce concours, vous devez présumer que seule l’eau potable est fournie au CTD et qu’en l’absence de réutilisation ou de recyclage, cette source unique répond à ses besoins en eau potable et non potable.  

 J’ai examiné le profil de charge électrique et le tableur ne définit pas les unités. Je présume que les charges sont en mégawatts, n’est-ce pas?

 Les nombres sont des rapports de prélèvement de courant tirés sur le prélèvement d’énergie crête, donc sans unité.

 Nous demandez-vous de donner tous les renseignements en même temps, les imprimer, les numériser, créer un document PDF et le soumettre par l’entremise du système de poste électronique du Canada?

 Oui, c’est bien cela. Tous les renseignements doivent être envoyés en un seul envoi au service Connexion Postel de Postes Canada. Sachez qu’une fois remplis, les formulaires PDF téléchargeables devraient pouvoir enregistrer vos renseignements.

 Le site Web mentionne qu’il faut soumettre une seule proposition par domaine technique. J’ai des technologies de conversion des gaz de combustion et de traitement électrochimique des eaux usées qui doivent être intégrées pour la production de méthane, mais j’ai coché les deux domaines dans la section « Identification du domaine technique ». Dois-je présenter des demandes distinctes pour chacune de ces technologies? De plus, je collabore avec un professeur pour que son établissement mette au point mon prototype. Dois-je l’inclure dans la section des membres du consortium?

Pour répondre à votre première question, vous devez soumettre des demandes distinctes pour chaque technologie.

Pour votre deuxième question, vous n’avez pas besoin de présenter une demande d’inscription de consortium, mais si une seule soumission est présentée, les droits de propriété intellectuelle appartiendront au chef de projet. De plus, si cette demande d’inscription est retenue pour une ou plusieurs rondes du concours, le prix sera remis au chef de projet indiqué dans la demande d’inscription.

Pouvons-nous proposer l’utilisation et l’intégration de technologies qui utilisent des technologies en collaboration avec une société américaine? Nous sommes une entité dont la propriété et le contrôle sont détenus à 100 % au Canada par des Canadiens (moi-même), mais nous aimerions proposer d’utiliser les technologies de certains de nos clients commerciaux à partir des États-Unis. De plus, si le niveau de préparation à la solution est déjà commercial avec la technologie, mais son intégration entre nos systèmes est un aspect nouveau, est-ce acceptable?

 Oui, vous pouvez présenter une demande d’inscription dans la mesure où le candidat répond aux critères d’admissibilité énumérés dans le Guide du concours. Et d’après ce qu’il semble, oui votre solution serait admissible.

 Dans le Guide du candidat et la Présentation du concours, il est prescrit d’appliquer les normes canadiennes. Toutefois, au Canada, il n’existe actuellement aucune ligne directrice ou réglementation nationale sur la récupération et la réutilisation de l’eau pour la consommation directe d’eau potable, à l’exception des « Recommandations canadiennes sur les eaux domestiques recyclées destinées à alimenter les chasses d’eau des toilettes et des urinoirs » (Santé Canada, 2009). Dans ce cas, lorsque nous proposons une solution pour récupérer et réutiliser l’eau pour la consommation directe d’eau potable, pouvons-nous nous reporter à la version préliminaire des lignes directrices sur la réutilisation des eaux usées qui sont en cours d’élaboration au Canada, ou aux lignes directrices établies dans d’autres pays ou régions développés?

 Tant que vous vous conformez au Règlement sur les effluents des systèmes d’assainissement des eaux usées mentionné dans le Guide, votre proposition sera prise en considération. Si vous estimez que votre proposition sera renforcée par la mention d’autres règlements nationaux ou internationaux provisoires ou déjà publiés, vous êtes libre de le faire.

 Si dans les présentations sur l’eau et les déchets, nous proposons la réutilisation des eaux usées afin d’atteindre les objectifs de conservation de l’eau et de réduction des déchets liquides, cela serait-il considéré comme acceptable pour le concours?

 Toutes les solutions sont acceptables si elles sont comprises dans les lignes directrices et permettent de réduire l’approvisionnement en eau potable ou la production de déchets liquides du CTD.

 Le formulaire d’inscription et le formulaire de déclaration doivent-ils être présentés dans le format original (c.-à-d. en format PDF remplissable)? Ou peuvent-ils être numérisés ou imprimés en format PDF? En particulier, le formulaire de déclaration doit-il porter une signature électronique Adobe ou est-il possible de l’imprimer, le signer et le numériser?

 Nous aurions besoin que le formulaire d’inscription soit présenté dans son format original (le format PDF remplissable), mais il possible d’imprimer, de signer et de numériser le formulaire de déclaration.

 Étant donné que la date limite pour la première ronde du concours Ville Éclair a été repoussée au 13 décembre, le programme IDEeS acceptera-t-il d’autres questions techniques pour le concours? Si oui, quelle est la date limite pour la réception de questions supplémentaires?

 N’hésitez pas à nous faire parvenir vos questions techniques pour obtenir une réponse. Nous n’avons pas fixé de date limite pour les recevoir, mais nous suggérons de les envoyer deux semaines avant la date limite afin que nous puissions les publier en temps utile pour que les candidats puissent évaluer l’information et modifier leur demande d’inscription avant de la soumettre.

 Après avoir soumis la demande d’inscription, pouvons-nous ajouter des pièces justificatives avant la date limite?

 Idéalement, tous les renseignements supplémentaires devraient être regroupés en un seul fichier. Par exemple, si vous avez des renseignements techniques supplémentaires à l’appui de ce que vous avez mentionné dans votre proposition de projet, ils doivent être joints à un fichier qui comprend votre formulaire d’inscription et votre formulaire de déclaration. Si vous êtes situé au Québec, vous devrez peut-être fournir des renseignements supplémentaires conformément aux stipulations du Guide du concours (annexe C).

 Comme le précisent les lignes directrices du programme, la demande de base pour l’eau potable est de 150 L/personne/jour (et devrait être réduite à 100 L/personne/jour dans la solution proposée) et de 50 L/personne/jour pour l’eau non potable. Si la solution proposée utilise cette eau non potable (en tout ou en partie) pour traiter et produire de l’eau potable, est-il obligatoire que la solution proposée compense la quantité d’eau non potable utilisée pour la maintenir constante à 50 L/personne/jour en tout temps?

 Vous pouvez supposer que seule l’eau potable est fournie au CTD et que le but ultime de ce concours est de réduire la quantité d’eau potable fournie. Donc, si votre solution permet de recycler différents types d’eau pour toutes les utilisations (potable et non potable) et ainsi réduire le volume d’eau fourni au CTD, alors elle est acceptable. Nous vous rappelons toutefois, comme il est indiqué dans le Guide, qu’« Il n’est pas envisageable dans le cadre du concours de suppléer l’approvisionnement en eau du CTD en utilisant celle que l’on retrouve autour du camp (p. ex. pluie, neige, glace, cours d’eau à proximité, etc.) ».

 Pourriez-vous fournir plus de précisions sur la composition des déchets solides? Par exemple, pourcentage de plastique, de métal, de textile, etc.

 La seule précision que nous pouvons fournir est l’hypothèse suivante tirée du Guide : Pour les besoins de ce concours, on peut supposer que la teneur totale en énergie des déchets solides secs est de 15 MJ/kg. De même, on peut supposer que la teneur en eau des déchets solides humides est de 70 %.

 Je suis un citoyen canadien et nous avons une solution intégrée pour l’eau douce, l’énergie verte et la gestion des eaux usées. Je serai à Ottawa en février-mars 2020 pour implanter notre siège social mondial. Puis-je envoyer notre solution à ce concours même si ce n’est pas encore fait?

 Nous vous remercions de l’intérêt que vous portez au programme IDEeS. Malheureusement, d’après les renseignements que vous avez fournis, vous ne seriez pas admissible pour présenter une demande d’inscription dans le cadre de la première ronde, soit avant la date limite du 13 décembre 2019.

 Veuillez préciser ce que désignent les solides humides? S’agit-il principalement des matières organiques provenant de la transformation des aliments et des poubelles de cuisine?

 D’après le Guide : Les CTD produisent également des déchets solides sous forme de déchets organiques provenant de la préparation des aliments, des déchets du transport et du bureau, ainsi que des déchets textiles, de plastique et de métal. Donc, les déchets solides humides sont principalement les déchets de cuisine dont vous faites mention.

 Les boues provenant des eaux noires et des eaux ménagères sont-elles considérées comme des solides humides?

 Les boues provenant des eaux noires et des eaux ménagères ne sont pas comptées parmi les déchets solides humides indiqués dans les tableaux 1 et 2, mais si votre solution permet de traiter ces boues, elle réduirait la production de déchets du CTD.

 Est-ce que les 150 L/personne/jour représentent l’approvisionnement global en eau du CTD?

 Les 150 L/personne/jour représentent la quantité d’eau potable fournie au CTD, c.-à-d. transportée par camion et consommée par le personnel du CTD. Les solutions devraient répondre à cette exigence de consommation quotidienne par habitant, tout en réduisant la quantité d’eau potable transportée par camion au CTD.

 La lessive est-elle faite sur place par des machines à laver centralisées? Quelle est la consommation d’eau prévue pour la lessive?

 Les besoins en eau par habitant couvrent tous les besoins, y compris la lessive, mais il n’est pas possible de déterminer un volume précis. La conception de votre solution devra formuler des hypothèses raisonnables à cet égard.

 La solution doit-elle être évolutive pour des déploiements distincts à effectif variable? Sinon, pour un seul déploiement de 12 mois, la solution devrait-elle desservir des effectifs variant de 150 à 1 500 personnes?

 Les systèmes de services publics pour un seul CTD doivent être conçus pour accueillir des effectifs variant de 150 à 1 500 personnes. Toutefois, le Guide indique ce qui suit : Pour la conception des éléments visés par les propositions présentées dans le cadre du concours, les mêmes données par personne peuvent être utilisées pour les camps de toutes les tailles. Ainsi, on suppose que les dimensions d’un CTD n’ont aucune incidence sur la consommation d’énergie ou d’eau par personne. 

 Quand l’équipe IDEeS affichera-t-elle sur son site Web les questions reçues de tous les soumissionnaires et les réponses qui s’y rapportent? D’ici la date limite de soumission, à quelle fréquence le site Web d’IDEeS affichera-t-il les questions reçues des soumissionnaires et les réponses qui s’y rapportent?

 Nous n’avons pas d’échéancier fixe pour l’affichage des questions des candidats éventuels et des réponses qui s’y rapportent. Par conséquent, nous vous suggérons d’examiner souvent notre site Web pour connaître les dernières mises à jour concernant ce concours.

 Comme il est mentionné dans le Guide : Il n’est pas envisageable dans le cadre du concours de suppléer l’approvisionnement en eau du CTD en utilisant celle que l’on retrouve autour du camp (p. ex. pluie, neige, glace, cours d’eau à proximité, etc.). Cependant, le traitement de l’eau potable et l’approvisionnement en eau potable provenant des cours d’eau locaux ou de la source d’eau souterraine seraient-ils considérés comme hors du champ du concours?

 Oui, ils seraient considérés comme hors du champ du présent concours. Le fait est que nous voulons être en mesure de calculer la quantité d’eau fournie au CTD, de sorte que les participants doivent tenir pour acquis que toute l’eau est transportée par camion et qu’aucune autre source externe d’eau n’est disponible. Voir aussi notre réponse du 16 octobre.

Si le participant est un consortium, un de ses membres individuels peut-il se joindre à d’autres équipes au cours de la deuxième ronde, pour la solution intégrée? Ou les membres du consortium en première ronde doivent-ils rester ensemble pour la deuxième ronde?

 Rien n’oblige les participants qui font partie d’un consortium en première ronde à y demeurer pour soumettre une proposition au cours de la deuxième ronde, mais tous les membres du consortium doivent être admissibles au concours. Cette exigence se trouve au point 2.8 du Guide du concours. https://www.canada.ca/fr/ministere-defense-nationale/programmes/idees-defense/opportunites-actuelles/guide-du-concours/guide-du-candidate.html

Détails de la page

Date de modification :