La consommation d’alcool au travail

Vous êtes instructeur dans un établissement d’instruction des FAC. Vous travaillez avec un instructeur qui est très apprécié dans l’école. Vous vous liez très rapidement d’amitié avec lui.

Quelques mois plus tard, vous commencez à craindre qu’il n’ait un problème d’alcool. Bien qu’il n’arrive jamais en retard au travail, il semble toujours épuisé le matin et il a souvent les yeux injectés de sang. Après le diner, son regard est souvent vitreux et il garde toujours une grosse bouteille de rince-bouche dans son bureau. À plusieurs reprises le soir, quand vous devez travailler plus tard, vous l’avez vu tituber et il sentait l’alcool. Vous essayez de lui en parler, mais il nie éprouver un quelconque problème d’alcool.

Vous décidez de laisser tomber, mais à une fête donnée à l’occasion d’un cours, des stagiaires vous font part de quelques faits troublants. Vous comprenez alors que votre collègue s’est rendu plus d’une fois dans les dortoirs des stagiaires et s’y est promené en adoptant un comportement belliqueux à l’égard des individus qu’il croisait dans les couloirs.

Envoyez des commentaires et des suggestions de lecteurs pour les scénarios futurs.

Signaler un problème ou une erreur sur cette page
Veuillez sélectionner toutes les cases qui s'appliquent :

Merci de votre aide!

Vous ne recevrez pas de réponse. Pour toute question, contactez-nous.

Date de modification :