Le Régiment royal de l’Artillerie canadienne

Lignée officielle du régiment d'artillerie Le Régiment royal de l’Artillerie canadienne.

Badge

Insigne

Description

Un canon de campagne d'or soutenu d'un monticule herbeux de sinople.

Symbolisme

En 1867, le canon de 9 livres à chargement par la bouche et à âme lisse était la principale pièce d'artillerie des batteries de campagne canadiennes, dont la première avait été formée en 1855. Ce canon constituait également l'équipement initial des Batteries « A » et « B » lorsqu'elles sont devenues les premières unités à temps plein (régulières) de la Milice en 1871. La ressemblance avec l'insigne de la « Royal Artillery » souligne les liens traditionnels serrés qui existaient entre ces deux régiments. « UBIQUE » et « QUO FAS ET GLORIA DUCUNT » en sont les devises.

Devises

UBIQUE (Partout) et QUO FAS ET GLORIA DUCUNT (Là où mènent le devoir et la gloire)

Étendard

Le drapeau de camp

Le drapeau de camp du Horse Artillery

En révision.

L'insigne de l'Artillerie sommé des Armoiries royales du Canada

Marches

Marche lente

Royal Artillery Slow March

Marche rapide (défilés à pied)

British Grenadiers

Trot allongé

Keel Row

Galop allongé (Artillerie à cheval seulement)

Bonnie Dundee

Alliance

Armée britannique

Royal Regiment of Artillery

Honneurs de bataille

Distinction honorifique

La devise « UBIQUE » est une distinction honorifique qui « remplace toute distinction honorifique et tout honneur de bataille antérieurs et futurs pouvant être reçus en campagne ».Footnote 1

Maison mère

Shilo, Manitoba

Lignée

Le régiment vit le jour le 10 août 1883, lorsque le « Regiment of Canadian Artillery » de la Milice active permanente fut autorisé.Footnote 2 Il fut rebaptisé « The Royal Canadian Artillery » le 24 mai 1893.Footnote 3 Le 1er décembre 1898, le régiment fut réorganisé en deux types d'artillerie : la « Royal Canadian Artillery (Field Division) » et la « Royal Canadian Artillery (Garrison Division) ».Footnote 4 Ces divisions furent rebaptisées la « Royal Canadian Field Artillery » et la « Royal Canadian Garrison Artillery » le 1er juin 1901.Footnote 5 Le 1er septembre 1905, la « Royal Canadian Field Artillery » fut rebaptisée « Royal Canadian Horse Artillery » (voir le tableau du 1er Régiment, « Royal Canadian Horse Artillery » pour de plus amples renseignements).Footnote 6 Les unités de campagne et de garnison antérieurement indépendantes de la Milice non permanente furent incorporées dans le régiment le 28 décembre 1895 et adoptèrent le suffixe « Canadian Artillery ».Footnote 7 La composante de la Milice non permanente adopta le suffixe « The Royal Canadian Artillery » le 3 juin 1935.Footnote 8 Le régiment fut rebaptisé en français : « Artillerie royale canadienne » le 7 février 1955;Footnote 9 en anglais « Royal Regiment of Canadian Artillery » le 29 octobre 1956;Footnote 10 en français « Régiment royal d'artillerie canadienne » le 17 février 1964;Footnote 11 et « Le Régiment royal de l'Artillerie canadienne » le 27 mai 2004.Footnote 13

Note :

Le régiment est aussi une branche au sein de la structure du personnel des Forces canadiennes. Le « Service de l'artillerie » fut autorisé officiellement le 27 août 1971.Footnote 14 Il fut rebaptisé en français « Branche de l'artillerie » le 12 juillet 1985.Footnote 15 Les unités ayant anciennement fait partie des « corps » - une des définitions du mot corps tel qu'utilisées dans l'Armée canadienne - continuèrent à être appelées Le Régiment royal d'artillerie canadienne puisque les appellations régimentaires, incluant celle-ci qui est unique, sont entretenues par les Forces canadiennes.

Historique opérationnel

Rébellion du Nord-Ouest

Les batteries « A » et « B » du « Regiment of Canadian Artillery » furent mobilisées le 10 avril 1885.Footnote 16 Elles fournirent un support d'artillerie de campagne à la colonne de Middleton et à la colonne de Battleford du corps expéditionnaire du Nord-Ouest.Footnote 17 Les batteries furent retirées du service actif le 24 juillet 1885.Footnote 18

Note :

Pour de plus amples renseignements sur les historiques opérationnels de la branche, veuillez consulter les tableaux des batteries régimentaires ou indépendantes.

Drapeaux consacrés

Lors d'une parade cérémoniale, une batterie de l'artillerie régimentaire ou indépendante avec ses pièces est équivalente à un bataillon avec ses Couleurs et doit être saluée en conséquence.Footnote 19

Version PDF 29 KB

Signaler un problème ou une erreur sur cette page
Veuillez sélectionner toutes les cases qui s'appliquent :

Merci de votre aide!

Vous ne recevrez pas de réponse. Pour toute question, contactez-nous.

Date de modification :