Langemarck – 1917

Première Guerre mondiale

Bataille de Langemarck. Obus explosant dans les ruines de la gare de Boezinge. On peut voir les restes d’un train en arrière-plan. En avant-plan, une tranchée détruite qui avait été recouverte de traverses de voie ferrée. 17 août 1917.
Source : Imperial War Museum (Q 5890) Photographe : Brooke, John Warwick (lieutenant)

Date

16-18 août 1917

Paramètres géographiques

Canal Comines-Ypres jusqu’à Voormezeele, puis route vers le château de Vlamertinghe Château — le château d’Elverdinghe — Woesten — Bixschoote

Contexte

Honneur de bataille qui est officiellement appelé « Bataille de Langemarck, 1917 » et qui fait lui-même partie de la campagne nommée « Les batailles d’Ypres, 1917 ».Note de bas de page 1

Description

L’honneur « Langemarck, 1917 » a été attribué pour souligner l’attaque de la mi-août au nord de Saint-Julien, en Flandres. Celle-ci visait à augmenter les gains réalisés au début d’août et à continuer de repousser les Allemands vers la crête de Passchendaele. Toutefois, les troupes ne font que quelques gains pour finalement parvenir à la périphérie du village en ruine de Langemarck. Le temps pluvieux, qui ralentit l’avance de l’infanterie, rend l’attaque difficile. La participation canadienne se limite au 2nd Battalion, Canadian Railway Troops, CEF et à un bataillon de pionniers. Le Royal Newfoundland Regiment prend part au combat en tant que partie intégrante de la 29e Division britannique. En trois heures, le bataillon subit 103 pertes, dont 27 morts, au cours de son avance de 1 000 verges vers l’ouest du village.

Attribution :

Unités actuellement en service

Unités dissoutes

Signaler un problème ou une erreur sur cette page
Veuillez sélectionner toutes les cases qui s'appliquent :

Merci de votre aide!

Vous ne recevrez pas de réponse. Pour toute question, contactez-nous.

Date de modification :