Lieutenant John Gordon Kavanagh

En 2017, un rapport de recherche identifie potentiellement la sépulture d’ « un soldat de la guerre de 1939-1945 » située dans le cimetière général de Steenderen, à Steenderen (Pays-Bas), dans la section réservée à la . En novembre 2019, les Forces armées canadiennes ont confirmé que la tombe en question est celle du lieutenant John Gordon Kavanagh.

lieutenant John Gordon Kavanagh naît le 20 octobre 1921 à Toronto, en Ontario. Il est le fils de John et de Cora (née Armstrong) Kavanagh, de Toronto, en Ontario. Il est célibataire lorsqu’il s’enrôle, mais il épouse Emily Jean Haddleton, membre du Corps de la Croix Rouge canadienne, le 12 juin 1943.

Avant de s’enrôler, John Kavanagh travaillait comme commis dans un bureau d’affaires. Il faisait aussi partie de la Milice active non permanente depuis septembre 1939. Le 13 juin 1940, à Toronto, en Ontario, il s’enrôle comme simple soldat (fusilier) dans The Queen’s Own Rifles of Canada de l’Armée active du Canada (AAC).

Après la période d’entraînement, le fusilier Kavanagh s’embarque pour l’Europe. Il part d’Halifax en Nouvelle Écosse le 19 juillet 1941 et arrive à Gourock en Écosse dix jours plus tard. Pendant qu’il est au Royaume-Uni, le fusilier Kavanagh poursuit son entraînement et est promu caporal en septembre 1942. Il est ensuite choisi pour devenir officier et retourne donc au Canada en octobre 1943 pour s’entraîner dans divers centres de formation d’officiers en Ontario et en Colombie-Britannique. Il termine sa formation avec succès et est promu sous-lieutenant. En août 1944, après avoir complété son cours de tactique pour officiers subalternes, il obtient le grade de lieutenant. Le lieutenant Kavanagh s’embarque de nouveau à destination du Royaume-Uni, où il arrive le 27 décembre 1944. En mars 1945, il rejoint le 1er Bataillon du Queen’s Own Rifles of Canada (AAC) dans le nord-ouest de l’Europe.

Le 23 mars 1945, le 21e Groupe d’armées (21 Army Group), commandé par le Field Marshal Bernard Montgomery, déclenche l’opération Plunder dont l’objectif est le franchissement du Rhin. Le 2e Corps canadien de la Première Armée canadienne joue un rôle important au cours de cette opération et traverse le Rhin à Emmerich, en Allemagne. La tâche du Queen’s Own et du reste de la 8e Brigade de la 3e Division d’infanterie canadienne consiste alors à dégager la zone allant d’Emmerich à Hochelten; c’est là un terrain que l’ennemi ne cédera pas sans se battre. Le 1er avril 1945, maintenant que les forces alliées ont fermement pris pied de l’autre côté du Rhin, la libération du secteur nord de la Hollande commence vraiment. Le 2 avril 1945, le Queen’s Own franchit la rivière Oude Ijssel, près de Laag-Keppel, aux Pays-Bas. Le régiment, qui s’attend à devoir se battre, ne rencontre finalement aucune résistance. Le 4 avril, le régiment poursuit son avance, et la Compagnie (Cie) A capture Eekhorn, la Cie B, Zwaarte Schaar, la Cie C, Rodenburg et la Cie D, Hoefken, puis Emmer. Les pertes subies au cours de ces batailles sont faibles, et l’avance a été relativement facile. La situation change le 5 avril, car il devient évident qu’un bon nombre de soldats allemands tiennent le village de Rha. Le 1er Bataillon du Queen’s Own Rifles of Canada (AAC) reçoit l’ordre de nettoyer le secteur et de s’emparer de ce village.

L’attaque sur Rha débute au cours de la soirée du 5 avril 1945, et les 11e et 12e pelotons sont envoyés dégager le village voisin de Pipelure. Pendant l’avancée, les pelotons, dont celui du lieutenant Kavanagh, sont la cible de tirs de mortier et d’armes légères nourris qui les obligent à battre en retraite. Le lieutenant Kavanagh est tué au cours de ce combat, mais son corps ne sera jamais retrouvé. Après la guerre, le nom du lieutenant John Gordon Kavanagh est gravé sur le panneau 10 du Monument commémoratif de Groesbeek (en anglais seulement), puisqu’il n’avait aucune sépulture connue.

Selon les documents d’archives, en avril 1947, les restes d’un soldat sont retrouvés dans le champ d’un fermier, en dehors de Steenderen, aux Pays Bas, et sont inhumés au cimetière général de Steenderen (en anglais seulement) , dans la section réservée à la Commonwealth War Graves Commission. Comme l’identité du soldat est alors inconnue, la tombe est entretenue par la Commonwealth War Graves Commission (en anglais seulement) et désignée comme étant celle d’un soldat inconnu de la Seconde Guerre mondiale.

En mai 2017, la Direction – Histoire et patrimoine (DHP) a reçu un rapport de recherche décrivant l’identification possible de la tombe d’un soldat inconnu, soit la tombe 3, section 3, lot B du cimetière général de Steenderen (en anglais seulement) , dans la section réservée à la Commonwealth War Graves Commission. Au départ, les éléments de preuve étaient insuffisants pour confirmer la possibilité. En mai 2019, la DHP a reçu un autre rapport de recherche de la Commonwealth War Graves Commission (en anglais seulement) faisant état d’un nouveau rapport qu’elle avait reçu et qui présentait de nouveaux éléments de preuve issus d’archives néerlandaises, lesquels renforçaient les arguments en faveur de l’identification de la tombe comme étant celle du lieutenant John Gordon Kavanagh.

L’identification définitive du lieutenant John Gordon Kavanagh, membre du 1er Bataillon du Queen’s Own Rifles of Canada (AAC), a été confirmée en novembre 2019 par le comité d’examen du Programme d’identification des pertes militaires, à la suite d’une analyse minutieuse des sources archivistiques, y compris les journaux de guerre, les circonstances décrites dans les fiches des registres des pertes humaines et les rapports d’exhumation et de ré-inhumation. Le comité d’examen du Programme d’identification des pertes militaires comprend des membres de la Direction – Histoire et patrimoine, de la Commonwealth War Graves Commission (en anglais seulement) , de l’Équipe d’intervention en odontologie médico-légale des Forces canadiennes et du Musée canadien de l’histoire.

Une cérémonie de reconsécration de la pierre tombale a eu lieu le 14 octobre 2022 dans la section réservée à la Commonwealth War Graves Commission (en anglais seulement) du cimetière général de Steenderen (en anglais seulement), à Steenderen aux Pays Bas. Les membres de la famille et des représentants des Forces armées canadiennes ont assisté à la cérémonie de reconsécration.

Pour en savoir plus sur le lieutenant Kavanagh, vous pouvez consulter son dossier personnel conservé par Bibliothèque et Archives Canada.

Informations sur le Programme d'identification des pertes militaires

Détails de la page

Date de modification :