Chili 1960

Nom de l'opération internationale :  sans objet

Dates de l'opération internationale :   sans objet

Organisme responsable :   Gouvernement du Canada

Nom de la région :  Amérique du Sud

Lieu :   Chili

Nom de l'opération canadienne :   (Chili – 1960)

Dates de l'opération canadienne :   26 mai 1960  11 juin 1960

Mandat de la mission :   Transporter par avion des approvisionnements de secours au Chili et les acheminer à l’intérieur du pays, après un tremblement de terre majeur.

Notes sur la mission :  

Le Chili repose sur la fosse andine, zone de subduction où la plaque Nazca glisse sous la plaque sud-américaine. Les Andes, deuxième plus haute chaîne de montagnes du monde, ont été créées par suite de cette activité. Cette dernière entraîne aussi régulièrement des tremblements de terre au Chili, habituellement assez importants. Le grand tremblement de terre de Valparaiso en 1906 était de magnitude 8,6, le tremblement de terre chilien en 1939, de magnitude 8,3, tandis qu’en 1985, le séisme était de magnitude 7,8.  

Le tremblement de terre le plus puissant à jamais avoir été consigné à l’échelle mondiale s’est produit le 22 mai 1960. De magnitude 9,5, il a tué plus de 2 000 personnes et en a laissé plus de 2 millions sans foyer. Le tsunami engendré par le tremblement de terre a détruit de vastes secteurs de la côte chilienne et a traversé l’océan Pacifique, tuant 61 personnes en Hawaï, 138 au Japon et 32 aux Philippines. Un volcan andin en sommeil, le Cordon Caulle, est entré en éruption deux jours après le tremblement de terre de magnitude 9,5.

Une initiative internationale a été mise en branle; l’Armée américaine a établi un hôpital de campagne pour servir Valdivia et Puerto Montt, et la Force aérienne des États‑Unis a assuré très activement le transport aérien d’approvisionnements. Cuba, l’Angleterre, l’Allemagne et l’Union soviétique ont tous fourni de l’équipement et des approvisionnements.

Le Canada a contribué à l’initiative d’aide internationale en plaçant le 426Escadron en attente le 26 mai en prévision de la livraison d’approvisionnements de secours, puis en le mettant à la disposition du Comité chilien de secours aux sinistrés, à Santiago. Des approvisionnements provenant de sources tant militaires que civiles ont été rassemblés un peu partout au Canada et acheminés à la Station de l’ARC Trenton.

Le 28 mai, deux North Star ont quitté la Station de l’ARC Trenton, transportant chacun cinq tonnes d’approvisionnements, notamment des médicaments et des vêtements. Après avoir fait escale à Panama, au Panama, et finalement à Lima, au Pérou, les deux appareils sont arrivés à Santiago le 31 mai, où ils ont été accueillis par le ministre canadien des Affaires étrangères, Howard Green, qui était en voyage en Amérique du Sud lorsque le tremblement de terre s’est produit. Trois autres North Star sont arrivés par la suite le 31 mai et le 1er juin. Les approvisionnements d’aide humanitaire à bord de ces vols comprenaient de la farine et du porc, car la région touchée était la principale productrice de produits alimentaires du pays, ainsi que des couvertures, des fournitures médicales et des tentes. Parmi les fournitures médicales livrées se trouvait un hôpital de campagne de l’Armée canadienne de 30 lits, un médecin de la Marine royale canadienne étant chargé d’en surveiller l’installation. Le lieutenant E.Y. Porter a également effectué une reconnaissance au Chili pour voir où l’hôpital serait le plus utile.

Une fois arrivés à Santiago, les deux premiers avions se sont rendus à Puerto Montt le 1er juin, chargés d’approvisionnements de secours. Lors du voyage de retour à Santiago, l’un des appareils a transporté 96 jeunes et 2 prêtres. Le lendemain, les deux avions se sont envolés pour Antofagasta, dans le Nord du Chili, où ils ont embarqué de la literie et des couvertures données par les habitants de l’endroit. Le 3, d’autres approvisionnements ont été livrés à Puerto Montt. 

À ce stade, la Force aérienne des États-Unis a annoncé qu’elle retirerait la plupart de ses avions de transport du Chili, par suite de l’incident du U-2 piloté par Gary Powers.  Les North Star canadiens n’étaient pas censés demeurer au Chili pendant une longue période, mais, grâce à la présence du ministre Green, ils ont été autorisés à prolonger leur mission au Chili pour combler les lacunes.

Les cinq appareils de l’ARC ont tous effectué au moins un vol à l’intérieur du Chili, en général avec un pilote de la Force aérienne chilienne comme guide. Puerto Montt était la destination la plus courante dans la zone sinistrée, bien que la ville de Victoria ait aussi été approvisionnée. L’un de ces vols vers Victoria a permis de livrer l’hôpital de 30 lits, comportant sa propre salle d’opération et son propre générateur électrique. De là, l’hôpital a été transporté par camion jusqu’à Nueva Imperial, qui était inaccessible en avion.

Le 11 juin, le dernier North Star a quitté Santiago pour rentrer au Canada. Au cours de l’opération, le 426e Escadron a effectué 17 vols à l’intérieur du pays et il a transporté 25 tonnes de fournitures médicales et d’approvisionnements de secours du  Canada jusqu’au Chili et 82 autres tonnes à l’intérieur du Chili. Il a aussi transporté quelque 400 personnes depuis la zone sinistrée jusqu’à Santiago.

Signaler un problème ou une erreur sur cette page
Veuillez sélectionner toutes les cases qui s'appliquent :

Merci de votre aide!

Vous ne recevrez pas de réponse. Pour toute question, contactez-nous.

Date de modification :