Grenade 1983

Nom de l'opération internationale : sans objet

Dates de l'opération internationale : sans objet

Organisme responsable : Gouvernement du Canada

Nom de la région : Caraïbes

Lieu : Grenade

Nom de l'opération canadienne : (Grenade 1983)

Dates de l'opération canadienne : 1983/10/25 – 1983/10/30

Mandat de la mission :

Évacuer les ressortissants canadiens de la Grenade pendant l’invasion de l’île dirigée par les Américains 

Notes sur la mission :  

En mars 1983, le parti New Joint Endeavor for Welfare and Liberation (New JEWEL) à la Grenade a renversé le gouvernement d’Eric Geary lors d’un coup d’État, presque sans effusion de sang. Le nouveau gouvernement de gauche, le People's Revolutionary Government (gouvernement révolutionnaire du peuple), dirigé par Maurice Bishop, a noué des liens étroits avec Cuba, l’Union soviétique et d’autres pays communistes. En octobre 1983, Maurice Bishop a été arrêté et assassiné par la suite, ainsi que plusieurs ministres, dans une lutte pour le pouvoir au sein du nouveau gouvernement.

En raison des troubles civils qui se sont ensuivis, les États-Unis, de concert avec plusieurs pays des Caraïbes, ont envahi la Grenade le 25 octobre sous le prétexte d’évacuer les ressortissants américains, se sont débarrassés du gouvernement gauchiste et ont rétabli le gouvernement « légitime ». Les combats ont pris fin en grande partie le 28 octobre; seules quelques poches de résistance ont subsisté. Au total, 599 Américains et 80 autres ressortissants étrangers ont été évacués de la Grenade par avion.

Le jour de l’invasion dirigée par les Américains, un Boeing 707 (CC-137) des Forces armées canadiennes (437e Escadron) est arrivé à la Barbade. Le Boeing ne pouvant se rendre à la Grenade pour des raisons techniques, un CC 130 Hercules du 436e Escadron a été envoyé du Canada le 26 octobre. Le 28 octobre, le Hercules a effectué deux vols à destination de la Grenade; toutefois, pour aucun de ces deux vols, des Canadiens ne s’étaient rassemblés afin d'être évacués. Les 23 Canadiens qui souhaitaient quitter l’île ont été évacués par des vols de la Force aérienne des États-Unis (USAF) et sont ensuite rentrés au Canada à bord du CC 137, le 30 octobre. 

Signaler un problème ou une erreur sur cette page
Veuillez sélectionner toutes les cases qui s'appliquent :

Merci de votre aide!

Vous ne recevrez pas de réponse. Pour toute question, contactez-nous.

Date de modification :