Opération DAGGER – Force de protection des Nations Unies (FORPRONU)

Nom de l'opération internationale: Force de protection des Nations Unies

Dates de l'opération internationale: 1992/02/12 – 1995/03/31

Organisme responsable: Nations Unies

Région géographique:Europe

Lieu: Bosnie-Herzégovine

Nom de l'opération canadienne: Opération DAGGER

Dates des opération canadiennes: 1992/09/24 – 1992/09/28

Mandat de la mission:

Le Conseil de sécurité des Nations Unies approuve l’expansion de la Force de protection des Nations Unies en Bosnie-Herzégovine afin de fournir des escortes armées aux convois d’aide humanitaire et, si nécessaire, d’aider la Commission internationale de la Croix-Rouge à déplacer les détenus libérés.

Notes sur la mission:

En raison de l’augmentation de la violence en ex-Yougoslavie, les civils en Bosnie-Herzégovine ne peuvent recevoir de produits de première nécessité tels que de la nourriture et des fournitures médicales. Le Secrétaire général des Nations Unies fait part de ces problèmes au Conseil de sécurité qui, dans une série de résolutions, tente de mettre fin à la violence et de permettre l’acheminement de l’aide aux civils assiégés. La résolution 770 du Conseil de sécurité des Nations Unies (RCSNU 770) du 13 août 1992 est la dernière en date des résolutions du Conseil de sécurité à demander l’arrêt des combats et la protection des civils, mais elle n’a aucun effet sur les belligérants.

La Force de protection des Nations Unies (FORPRONU), présente en Croatie depuis mars 1992, est chargée d’apporter son soutien pour permettre le passage des convois de ravitaillement, notamment vers Sarajevo. Le Haut-Commissariat des Nations Unies pour les réfugiés organise en juillet un pont aérien pour venir en aide à Sarajevo depuis l’Italie. (Le Canada participe à cette opération dans le cadre de l’opération AIRBRIDGE.) Ces vols sont également entravés.

La FORPRONU étant à bout de souffle, le Conseil de sécurité des Nations Unies approuve l’expansion de la Force de protection des Nations Unies en Bosnie-Herzégovine. La résolution 776 du Conseil de sécurité des Nations Unies du 14 septembre 1992 permet à la FORPRONU de protéger les convois d’aide et de soutenir la Croix-Rouge, tout en augmentant ses effectifs.

Le Canada commence à examiner ce qu’il peut fournir et comment organiser toute contribution éventuellement élargie. En conséquence, les Forces armées canadiennes recommandent la mise à disposition d’un groupe-bataillon d’infanterie pour l’opération en Bosnie-Herzégovine, ce qui est approuvé par le gouvernement.

Le 24 septembre, le Quartier général de la Défense nationale émet un ordre d’avertissement pour préparer les formations en vue du déploiement d’un groupe-bataillon et de la réorganisation des Forces canadiennes en ex-Yougoslavie. Le groupe-bataillon d’infanterie doit fonctionner sous le nom d’opération DAGGER.

Le 28 septembre, le nom de l’opération est changé pour opération CAVALIER. Bien que ce soit le nom officiel, certaines unités continuent d’utiliser le nom d’opération DAGGER dans certains documents. De plus amples détails sur la contribution des Forces armées canadiennes à la FORPRONU en Bosnie-Herzégovine se trouvent dans le récit de l’opération CAVALIER.



Le contenu de cette page web a été préparé par la section des journaux de guerres de la Direction de l'histoire et du patrimoine (DHP).

Pour signaler toute coquille ou erreur, veuillez utiliser le formulaire Questions générales en mentionnant Histoire et patrimoine à la ligne Objet.

Signaler un problème ou une erreur sur cette page
Veuillez sélectionner toutes les cases qui s'appliquent :

Merci de votre aide!

Vous ne recevrez pas de réponse. Pour toute question, contactez-nous.

Date de modification :