Force d'urgence des Nations Unies II (FUNU II) - Bugle

Nom de l'opération internationale :  Force d'urgence des Nations Unies II

Dates de l'opération internationale :   1973/10/25 – 1979/07/24

Organisme responsable :  Nations Unies

Nom de la région :  Moyen-Orient

Lieu :   Égypte

Nom de l'opération canadienne :   Opération BUGLE 

Dates de l'opération canadienne :   1979/10/08 – 1979/12/24

Mandat de la mission :  

La Force d’urgence des Nations Unies II résulte de la résolution 340 adoptée par le Conseil de sécurité le 25 octobre 1973. Son mandat consistait à surveiller la mise en œuvre du cessez le feu et le retour des troupes des deux camps aux positions qu’elles occupaient à 16 h 50 le 22 octobre 1973.

Notes sur la mission :  

Le 6 octobre 1973, la guerre du Kippour a éclaté lorsque l’Égypte et la Syrie, appuyées par des troupes d’autres pays arabes, ont lancé une offensive coordonnée contre Israël. Après des revers initiaux, Israél a été en mesure de reprendre le terrain perdu. Le long de la frontière avec l’Égypte, Israël avait subi au départ de graves échecs; toutefois, à la suite d’une brillante manœuvre en tenailles, les troupes israéliennes menaçaient d’encercler l’ensemble de la Troisième armée égyptienne, sur la rive ouest du canal de Suez. Pendant tout le conflit, l’activité diplomatique était intense, compte tenu de la possibilité d’une épreuve de force entre les États-Unis et l’Union soviétique. L’Égypte et Israël ont accepté le 26 octobre un cessez le feu le long de leur frontière.

Aux Nations Unies, le Conseil de sécurité avait à plusieurs reprises lancé un appel au cessez le feu. Le 25 octobre, il a encore une fois réclamé un cessez le feu et autorisé le Secrétaire général de l’ONU à mettre sur pied une nouvelle Force d’urgence des Nations Unies (FUNU II).

Après la conclusion des accords de Camp David le 17 septembre 1978 et la signature du traité de paix au Moyen Orient en mars 1979, le mandat de la FUNU II n’ait pas été prolongé au-delà du 24 juillet 1979, certains de ses membres sont demeurés sur place cinq mois de plus pour clore la mission.

L’Opération Canadienne (10 novembre 1973 – 31 octobre 1979)

Quand l’ONU n’a pas renouvelé le mandat de la FUNU II, les militaires canadiens ont joué le principal rôle dans les activités de clôture de la mission. Entre le 24 juillet et le 31 octobre, les membres du contingent ont récupéré le matériel de la FUNU II dans la zone tampon et les autres secteurs opérationnels. Ensuite, sous le nom d’opération Bugle, ils ont préparé le matériel en vue de son rapatriement, de son entreposage, de sa redistribution à d’autres missions de l’ONU ou de sa liquidation en Égypte même. Le 1 er novembre, tous les militaires canadiens avaient quitté le pays, sauf un petit détachement arrière. Ces derniers soldats, demeurés sur place jusqu’au 19 décembre, sont arrivés au Canada deux jours plus tard. On a alors transféré à la FNUOD 27 postes comme parties intégrantes de l’unité administrative du contingent canadien.

 

 

Un hélicoptère Huey australien soulève le haut de l’antenne Grange dans le cadre du retrait des Canadiens de la FUNU II.

Signaler un problème ou une erreur sur cette page
Veuillez sélectionner toutes les cases qui s'appliquent :

Merci de votre aide!

Vous ne recevrez pas de réponse. Pour toute question, contactez-nous.

Date de modification :