Force de protection des Nations Unies en Yougoslavie (FORPRONU)

Description officielle, admissibilité, critères et histoire de la Force de protection des Nations Unies en Yougoslavie (FORPRONU).


Force de protection des Nations Unies en Yougoslavie


Force de protection des Nations Unies en Yougoslavie

Contexte

La FORPRONU a été établie en février 1992 comme mesure intérimaire visant à créer les conditions de paix et de sécurité nécessaires à la négociation d’un règlement général à la crise yougoslave. Le rôle des troupes des Nations Unies consistait à s’assurer que les secteurs désignés comme « zones protégées par les Nations Unies » (ZPNU) deviennent et demeurent des zones démilitarisées et que tous les résidants de ces zones ne craignent pas de faire l’objet d’attaques armées. Le rôle des observateurs de police des Nations Unies était de s’assurer que les forces de police locales accomplissaient leurs tâches sans exercer de discrimination à l’égard des gens, quelle que soit leur nationalité, et sans violer les droits de la personne. La Force a aussi aidé les agences humanitaires de l’ONU à voir au retour des personnes déplacées souhaitant revenir.

La mission de la FORPRONU a été prolongée plusieurs fois dans les buts suivants : rouvrir l’aéroport de Sarajevo à des fins humanitaires; établir une zone de sécurité couvrant Sarajevo et son aéroport; protéger les convois de détenus libérés en Bosnie Herzégovine à la demande du Comité international de la Croix Rouge; surveiller le retrait complet de l’Armée yougoslave de la Croatie; surveiller la démilitarisation de la péninsule de Prevlaka et le retrait des armes lourdes des régions environnantes de la Croatie et du Monténégro (résolution 779,1992); surveiller le respect de l’interdiction des vols militaires (résolution 781,1992); et l’établissement de la présence des Nations Unies dans l’ex-République yougoslave de Macédoine.

La FORPRONU a aussi surveillé la mise en œuvre d’un accord de cessez le feu demandé par le gouvernement bosniaque et les forces bosno-croates en février 1994. De plus, la FORPRONU a surveillé l’application des accords de cessez-le-feu négociés entre le gouvernement bosniaque et les forces bosno-serbes qui ont pris effet le 1er janvier 1995.

Le 31 mars 1995, le Conseil de sécurité a décidé de restructurer la FORPRONU et de la remplacer par trois opérations de maintien de la paix distinctes mais étroitement liées : l’ONURC (Opération des Nations Unies pour le rétablissement de la confiance en Croatie) et la FORDEPRENU (Force de déploiement préventif des Nations Unies) relevant du quartier général commun du théâtre connu sous le nom de FPNU (Forces de paix des Nations Unies) situé à Zagreb. Plus tard, à la suite de développements positifs en ex-Yougoslavie et de l’établissement de deux nouvelles missions des Nations Unies en Bosnie-Herzégovine et en Croatie, ce quartier général a été aboli en janvier 1996.

Admissibilité et critères

Cette médaille était décernée en reconnaissance de 90 jours de service consécutifs entre 1er février 1992 et 19 décembre 1995.

Les Nations Unies appliquent rigoureusement leur politique relative aux médailles et n’accepteront aucune demande initiale de médailles des Nations Unies présentée plus d’un an après le rapatriement du militaire de la zone de mission..

Le service admissible n’est pas requis pour les militaires tués ou vraisemblablement tués durant leur affectation. Dans ces cas, la médaille est attribuée à titre posthume.

Description

Médaille en alliage de bronze de 35 mm (1,4 po) de diamètre.

À l’avers figure la représentation du symbole des Nations Unies surmontée des lettres droites « UN » en bas-relief.

Au revers figurent les mots « IN THE SERVICE OF PEACE » en anglais (et seulement en anglais).

Un anneau de bronze de 12 mm (0,5 po), qui tient le ruban, traverse une petite boule creuse dont est munie la médaille en sa partie supérieure.

Le ruban de la couleur bleue des Nations Unies comporte une large bande centrale rouge, représentant les zones protégées par les Nations Unies (ZPNU), bordée de part et d’autre par une étroite rayure blanche. Sur le côté gauche du ruban, une étroite bande verte symbolise les forêts, tandis que sur le côté droit, une étroite bande brune représente les montagnes.

Barrette(s)

Il n’existe aucune barrette pour cette médaille.

Port de l'insigne

La médaille se porte conformément à l’ordre de préséance prescrit dans la Directive canadienne sur les ordres, décorations et médailles, et de la manière suivante : sur le côté gauche de la poitrine, suspendue au ruban décrit ci-dessus, après la Médaille de la Mission d’observation des Nations Unies en El Salvador et avant la Médaille de la Mission préparatoire de Nations Unies au Cambodge.

Initiales honorifiques

L’utilisation d’initiales honorifiques n’est pas permise pour cette médaille.

Notes historiques

VVoici la liste des militaires qui sont décédés en servant dans le théâtre d’opérations :

  • Cpl Bechard J.M.H.
  • Sdt Cooper K.D.
  • Capt Decoste J.P.
  • Cpl Galvin D.J.P.
  • Sgt Gareau D.
  • Cpl Gunther D.
  • Cplc Isfeld M.R.
  • Cplc Langevin S.L.P
  • Sgt Ralph C.M.
  • Cpl Rousseau
  • J.Cplc Ternapolski J.W.
Signaler un problème ou une erreur sur cette page
Veuillez sélectionner toutes les cases qui s'appliquent :

Merci de votre aide!

Vous ne recevrez pas de réponse. Pour toute question, contactez-nous.

Date de modification :