Force d'urgence des Nations Unies

Description officielle, admissibilité, critères et histoire de la Force d’urgence des Nations Unies.

Force d'urgence des Nations Unies

Force d'urgence des Nations Unies

Contexte

Grâce aux efforts du ministre des Affaires extérieures du Canada, Lester B. Pearson, l’Assemblée générale des Nations Unies a décidé de lever sa première force pour instaurer la paix dans la région (auparavant, seules des opérations d’observation étaient menées). Le 7 novembre 1956, cette force, commandée par un Canadien, le major-général Eedson Louis Millard BURNS [(OC), DSO, OBE, MC] a reçu le mandat d’obtenir le retrait des troupes israéliennes, britanniques et françaises de la zone du canal du Suez et de la bande de Gaza ainsi que de maintenir la paix dans la région. Les premières troupes canadiennes sont arrivées en Égypte le 24 novembre 1956. Le gouvernement égyptien leur a subitement demandé de partir en mai 1967, ce qui a mené à la guerre des Six‑Jours entre Israël et l’Égypte. Trente-deux Canadiens ont perdu la vie au service de cette force.

Admissibilité et critères

Cette médaille est décernée en reconnaissance de 90 jours de service consécutifs entre le 7 novembre 1956 et le 17 juin 1967.

Les Nations Unies appliquent rigoureusement leur politique relative aux médailles et n’accepteront aucune demande initiale de médailles des Nations Unies présentée plus d’un an après le rapatriement du militaire de la zone de mission.

Le service admissible n’est pas requis pour les militaires tués ou vraisemblablement tués durant leur affectation. Dans ces cas, la médaille est attribuée à titre posthume.

Description

Médaille en alliage de bronze de 35 mm de diamètre.

À l’avers figure l’emblème des Nations Unies et les lettres incurvées « UNEF ».

Au revers figurent les mots « IN THE SERVICE OF PEACE » (seulement en anglais).

Un anneau de bronze de 12 mm, qui tient le ruban, traverse une petite boule creuse dont est munie la médaille en sa partie supérieure.

Le ruban de couleur sable ou chamois, ce qui représente le Sinaï, est traversé par une bande centrale large de la couleur bleue des Nations Unies et est orné de deux lignes étroites bleu foncé et vertes de chaque côté, le bleu foncé représentant le canal du Suez et le vert, la vallée du Nil.

Barrette(s)

Il n’existe aucune barrette pour cette médaille.

Port de l’insigne

La médaille se porte conformément à l’ordre de préséance prescrit dans la Directive canadienne sur les ordres, décorations et médailles, et de la manière suivante : sur le côté gauche de la poitrine, suspendue au ruban décrit ci-dessus, après la Médaille canadienne du maintien de la paix et avant la Médaille de l’Organisme des Nations Unies chargé de la surveillance de la trêve en Palestine.

Initiales honorifiques

L’utilisation d’initiales honorifiques n’est pas permise pour cette médaille.

Notes historiques

Voici la liste des militaires qui sont décédés en servant dans le théâtre d’opérations :

  • Sdt Adams B.O.
  • Cpl Albert J.M.
  • Cvr Allan R.H.
  • Cvr Bons A.A.
  • Sig Crouse P.M.
  • Cpl Edwards N.
  • P/O Edwards R.V.
  • Sdt Fickling E.J.
  • Cpl Gauthier G.A.
  • Cpl Groom E.G.
  • Lt-col Harper E.D.
  • Sgt Hermann J.K.
  • Sdt Hurst A.T.
  • Sdt Lamothe D.A.J.
  • Sap Lorienz R.F.
  • Sig Mason N.E.
  • Cvr McDavid G.E.
  • Maj Morewood H.
  • Sdt Morin L.R.
  • Cpl Oliver E.
  • Cpl Pennell K.E.
  • P/O Picard J.M.L.P.
  • Cpl Porter G.S.
  • Cpl Roberts J.T.
  • Cpl Roster D.S.
  • Sdt Sawyer I.A.
  • Sgt Stark I.L.
  • Sdt Thompson G.G.
  • Lt Van Straubenzee C.C.
  • Sap Vezina R.H.
  • Cpl Wallace P.R.
  • Cvr Wiley R.J.
Signaler un problème ou une erreur sur cette page
Veuillez sélectionner toutes les cases qui s'appliquent :

Merci de votre aide!

Vous ne recevrez pas de réponse. Pour toute question, contactez-nous.

Date de modification :