Médaille du service opérationnel – Haïti (MSO-H)

Description officielle, admissibilité, critères et histoire de la Médaille du service opérationnel – Haïti (MSO-H).

Médaille du service opérationnel – Haïti (MSO-H)

Médaille du service opérationnel – Haïti (MSO-H)

Contexte

Cette distinction de service général a été créée dans le but de récompenser rapidement les personnes qui ont servi ou qui ont fourni un appui direct dans le cadre d’opérations outre-mer pour lesquelles il n’existe aucune autre médaille, des Nations Unies ou de l’OTAN par exemple. Au lieu de créer au fur et à mesure une nouvelle distinction pour chaque nouvelle opération des Forces canadiennes (FC), la Médaille du service opérationnel (MSO) – avec des rubans spécifiques au théâtre ou au type de service en question – peut dorénavant être décernée pour souligner la participation à toute opération répondant aux critères d’admissibilité.

Admissibilité et critères

La Médaille du service opérationnel (MSO) est décernée aux :

  • membres des FC;
  • membres de forces alliées servant avec les FC;
  • membres de corps policiers canadiens reconnus et agents de police alliés servant avec eux;
  • citoyens canadiens qui ne sont pas des membres des FC ou agents de police assermentés qui travaillent avec les FC ou des corps policiers canadiens;
  • qui ont servi dans un théâtre d’opérations, qui ont appuyé directement et à temps plein des opérations menées dans un tel théâtre ou qui ont servi dans des circonstances dangereuses à l’extérieur du Canada, pourvu que ce service ne soit pas pris en compte pour une quelconque médaille de service autre que la Médaille canadienne du maintien de la paix, le cas échéant.

La MSO est toujours remise avec un ruban spécifique au théâtre ou au type de service qu’on souligne, et des critères d’admissibilité particuliers s’appliquent à chacun des rubans.

La MSO avec le ruban HAÏTI est décernée pour 30 jours cumulatifs de service en Haïti entre le 6 mars 2004 et le 30 juin 2017 ou pour 21 jours cumulatifs de service depuis le 1er juillet 2017. Cette médaille récompense principalement le service des membres des FAC effectué au sein de la Force multinationale intérimaire dirigée par les États‑Unis (Op HALO) ainsi que l’appui direct fourni à l’équipe d’évacuation médicale en République dominicaine.

Le personnel ayant accumulé des jours de service admissible en vertu de l’ancien critère sans toutefois atteindre le nombre de jours total nécessaire, mais comptant du service admissible en vertu du nouveau critère d’admissibilité, peut combiner tous les jours de service admissible en vue de satisfaire au nouveau critère. Essentiellement, une personne doit accumuler au moins une journée de service admissible en vertu du nouveau critère afin de pouvoir faire compter tout le service admissible antérieur pour remplir le nouveau critère.

Le service dans le cadre de la Mission des Nations Unies pour la stabilisation en Haïti (Opération HAMLET) ne donne pas droit à cette médaille, car il est reconnu par la Médaille de la MINUSTAH.

Le chef d’état-major de la défense, en collaboration avec le Conseil des Forces armées et sur la recommandation du Comité de la politique en matière de distinctions honorifiques des Forces canadiennes, peut ajouter d’autre service admissible à la liste d’admissibilité à ce ruban, à condition que le service en question respecte les critères et l’intention de base de la médaille, selon ce qui est indiqué dans le règlement.

Les seuls civils admissibles sont les membres de la fonction publique ou les civils canadiens engagés en vertu d’un contrat servant sous l’autorité des FC et de corps policiers canadiens dans le théâtre aux dates indiquées. Les civils étrangers ne sont pas admissibles à la MSO.

Les seuls membres de forces alliées admissibles sont ceux qui servent dans le théâtre au nom du Canada. Il s’agit généralement de personnel étranger participant à un programme d’échange qui est affecté auprès de nos unités ou détaché auprès des FC expressément pour servir dans le cadre d’une de nos missions. Dans tous les cas, ils doivent figurer dans le POTFC comme occupant un poste canadien, et un numéro matricule des FC leur est habituellement attribué. Le personnel étranger qui sert aux côtés des FC ou qui relève d’un supérieur canadien dans un contexte international n’est pas admissible aux médailles de service canadiennes.

Les membres d’équipage d’aéronef accumulent une journée de service pour la première sortie effectuée dans le théâtre dans une journée donnée. Les autres sorties effectuées le même jour ne donnent droit à aucun crédit supplémentaire.

Le premier et le dernier jour dans le théâtre comptent comme des jours complets.

Pour être admissible à recevoir la Médaille, une personne doit avoir servi ou fourni un appui direct dans des circonstances exceptionnelles et elle doit avoir été envoyée en mission dans le but précis de servir ou de fournir un appui direct à temps plein dans le cadre d’une opération. La Médaille ne peut être décernée que lorsqu’il existe un certain niveau de risque, de menace, de difficulté ou d’intensité opérationnelle. Tout service ou appui dont la nature se compare à celle des fonctions habituelles ou qui est fourni à partir d’un pays relativement sûr et distant du théâtre n’est pas pris en considération.

Les visites d’aide technique, les visites d’inspection d’état-major et les visites d’aide d’état-major effectuées dans le théâtre seront dorénavant considérées comme du service admissible pour la MSO.

Certains autres types de visites et d’inspections ne constituent pas du service admissible. En particulier, les visites aux fins de leadership et de familiarisation, les visites protocolaires ou visant à améliorer le moral des troupes effectuées par des dignitaires civils ou militaires et d’autres activités administratives similaires ne sont pas admissibles.

Toute personne qui meurt ou qui est évacuée en raison de blessures ou pour des raisons médicales directement attribuables au service est réputée avoir satisfait aux conditions relatives à la période de service décrites ci-dessus. Pour tout récipiendaire de la Médaille qui meurt ou qui est évacué en raison de blessures ou pour des raisons médicales directement attribuables au service, il est compté l’ensemble de la période de service prévue qu’il aurait normalement accomplie, en vue de déterminer l’admissibilité aux barrettes de rotation.

La Médaille et les barrettes de rotation sont décernées pour service honorable.

Pour plus de détails, consultez la liste du service admissible (accessible uniquement sur le réseau du gouvernement du Canada).

Description

La MSO, dont le diamètre est de 36 mm, est circulaire et de couleur argent. À l’avers, elle porte l’effigie de Sa Majesté la reine du Canada ceinte d’un diadème canadien composé en alternance de feuilles d’érable et de flocons de neige, entourée des inscriptions « ELIZABETH II DEI GRATIA REGINA » et « CANADA » séparées par de petites feuilles d’érable. Sur le revers, on aperçoit de haut en bas la couronne royale, dont chaque côté est orné de trois feuilles d’érable sur une même tige, la projection mondiale homolographique sinusoïdale équivalente de Goode ainsi qu’une branche de laurier et une branche de chêne qui se croisent.

Selon la tradition généralement respectée depuis le milieu du XIXe, l’avers de la médaille illustre de qui la distinction émane, le revers indique ce que la distinction représente et la tranche précise à qui elle est remise. L’effigie de Sa Majesté de même que la Couronne représentent non seulement la reine en tant que chef d’État du Canada (ce que soulignent le mot « CANADA » et les feuilles d’érable des deux côtés de la médaille), mais aussi en tant que FONS HONORIS (la source de tous les honneurs). La reine est la seule personne qui peut créer une distinction officielle au Canada, et toutes les distinctions canadiennes sont décernées en son nom. Les feuilles d’érable représentent évidemment le Canada, celles sur le revers qui sont réunies sur une même tige provenant des Armoiries royales du Canada. Le globe représente l’étendue de l’engagement et du service canadien dans le monde tandis que les feuilles de laurier et de chêne représentent l’honneur, la force et la victoire.

La Médaille est faite de cupro-nickel et est laquée afin de prévenir l’oxydation. Elle est fabriquée par la Monnaie royale du Canada.

Le numéro matricule, le grade abrégé, les initiales du prénom et le nom des récipiendaires qui sont militaires ou policiers sont gravés sur la tranche de la médaille. Dans le cas des civils, seuls les prénoms et le nom y figurent.

La Médaille est munie, en sa partie supérieure, d’une attache à laquelle est fixée une barrette de suspension droite.

Le ruban HAÏTI mesure 32 mm de large et comprend une bande centrale bleu roi (22 mm) bordée de chaque côté d’une bande blanche (2,5 mm) et d’une bande rouge (2,5 mm). Le rouge et le blanc sont les couleurs officielles du Canada décrétées par le roi George V en 1921, alors que le bleu provient du drapeau d’Haïti.

Les barrettes de rotation associées à la Médaille sont de couleur argent, comportent une bordure en relief et sont ornées soit d’une, soit de cinq feuilles d’érable.

Barrette(s)

Des barrettes de rotation ont été créées pour reconnaître les longues périodes de service dans un théâtre.

Une première barrette de rotation peut être décernée à un récipiendaire de la MSO après un total de 210 jours de service admissible, y compris les jours pris en compte pour l’attribution de la médaille elle-même. Des barrettes additionnelles sont décernées pour toute période subséquente de 180 jours.

Une barrette de rotation ornée de cinq feuilles d’érable est portée au lieu de cinq barrettes de rotation ornées chacune d’une feuille d’érable.

Port

La MSO-H se porte conformément à l’ordre de préséance prescrit dans la Directive canadienne sur les ordres, décorations et médailles, et de la manière suivante :

  • Sur le côté gauche de la poitrine, suspendue au ruban décrit ci-haut, entre la Médaille du service opérationnel avec le ruban SIERRA LEONE et la Médaille du service opérationnel avec le ruban SOUDAN;
  • Lorsqu’il y a une seule barrette, celle-ci se porte au centre du ruban;
  • Si plusieurs barrettes de rotation ont été décernées, elles doivent être espacées également sur le ruban selon l’ordre dans lequel elles ont été reçues, la première étant portée le plus près de la Médaille;
  • Porté seul, le ruban est orné en son centre d’une feuille d’érable argent pour indiquer l’attribution d’une barrette de rotation. Une feuille d’érable or indique l’attribution d’une deuxième barrette de rotation, et une feuille d’érable rouge, celle d’une troisième barrette de rotation. Si plus de trois barrettes de rotation ont été attribuées, les feuilles d’érable sont portées ensemble afin d’indiquer le nombre total de barrettes attribuées.

Initiales honorifiques

L’utilisation d’initiales honorifiques n’est pas autorisée pour cette distinction.

Notes historiques

La MSO a été créée par Sa Majesté la reine à Toronto le 5 juillet 2010. La cérémonie de présentation inaugurale a eu lieu le 6 décembre 2010 dans la salle de bal de Rideau Hall à Ottawa. À cette occasion, Son Excellence le très honorable David Johnston, CC, CMM, COM, CD, gouverneur général et commandant en chef du Canada a présenté la Médaille à 50 récipiendaires représentatifs, dont cinq policiers et deux civils. Les rubans de la MSO étaient représentés comme suit à la cérémonie : 5 SIERRA LEONE; 20 HAÏTI; 6 SOUDAN; 15 HUMANITAS; et 4 EXPÉDITION.

Le major Carl Gauthier de la Direction – Distinctions honorifiques et reconnaissance et Cathy Bursey-Sabourin, héraut Fraser de l’Autorité héraldique du Canada à la Chancellerie des distinctions honorifiques de Rideau Hall, ont collaboré à la conception de la Médaille.

En date du 1er juin 2016, cette distinction avait été décernée 931 fois.

Signaler un problème ou une erreur sur cette page
Veuillez sélectionner toutes les cases qui s'appliquent :

Merci de votre aide!

Vous ne recevrez pas de réponse. Pour toute question, contactez-nous.

Date de modification :