Opération Open Spirit

Les Forces armées canadiennes (FAC) prennent part à l’opération OPEN SPIRIT chaque année, l’objectif étant de neutraliser les restes d’explosifs de guerre dans la mer Baltique. Les trois pays baltes, soit la Lettonie, la Lituanie et l’Estonie, se chargent de l’opération par rotation. Un certain nombre d’autres pays y prennent part. Les FAC envoient une force opérationnelle au nom du Canada.

Les pays mènent l’opération dans l’esprit du Partenariat pour la paix (PPP), qui est un programme de coopération bilatérale pratique entre l'OTAN et les partenaires euro-atlantiques pris individuellement. Le programme permet aux 22 partenaires d’établir une relation individuelle avec l'OTAN, en choisissant leurs propres priorités de coopération.

Une détonation contrôlée

Transcription

Des plongeurs-démineurs des Forces armées canadiennes effectuent une détonation contrôlée d’une mine non explosée dans la mer Baltique pendant l’opération OPEN SPIRIT 2016 à Klaipeda, en Lituanie.

L’Opération OPEN SPIRIT est une opération multinationale annuelle consacrée à la neutralisation des restes d’explosifs de guerre dans la mer Baltique. L’opération est effectuée par rotation entre les trois pays baltiques : la Lettonie

Combien de personnes ont été déployées?

Normalement, une petite équipe de 10 à 15 plongeurs-démineurs et membres du personnel de soutien de la Marine royale canadienne participent à cette opération.

Que font-elles?

Durant cette opération, l’équipe de plongée collabore avec des partenaires de l’étranger pour trouver des objets s’apparentant à des mines dans l’eau. Une fois que l’équipe a confirmé qu’un objet constitue un débris de guerre explosif, elle procède au contreminage ou demande à un partenaire de le faire, ce qui se traduit par une détonation à distance.

Après avoir fouillé un endroit en profondeur, les plongeurs-démineurs le déclarent libre de mines dangereuses. Ils contribuent ainsi à réduire les risques pour l’industrie du transport maritime et de la pêche dans la mer Baltique.

Contexte et histoire de la mission

La mer Baltique a été le théâtre de combats acharnés au cours des deux guerres mondiales. Il y a notamment eu des bombardements aériens, le recours à un appui-feu naval, la pose de mines et des opérations de guerre sous-marine. C’est pourquoi il reste des munitions explosives non explosées (UXO) dans certains secteurs de la mer Baltique. Les UXO sont des munitions qui ont été lancées, mais qui n’ont pas explosé et qui constituent une menace pour la sécurité dans le secteur.

Déploiements antérieurs

Les membres des FAC participent chaque année à cette opération depuis 2014. Aux côtés de leurs partenaires, voici ce qu’ils ont accompli :

  • en 2014, ils ont contreminé deux explosifs en Lettonie;
  • en 2015, ils ont repéré quinze mines en Estonie;
  • en 2016, ils ont contreminé un explosif en Lituanie;
  • en 2017, ils ont contreminé un explosif en Lettonie;
  • en 2018, ils ont contreminé quatre explosifs en Estonie.
Signaler un problème ou une erreur sur cette page
Veuillez sélectionner toutes les cases qui s'appliquent :

Merci de votre aide!

Vous ne recevrez pas de réponse. Pour toute question, contactez-nous.

Date de modification :