Le documentaire Sortir de l’ombre de Gentille M. Assih offert partout dans le monde pour un temps limité.  En exclusivité sur ONF.ca du 25 novembre, Journée internationale pour l’élimination de la violence à l’égard des femmes, jusqu’au 10 décembre.  

Communiqué de presse

Le 18 novembre 2021 – Montréal – Office national du film du Canada (ONF)

Après avoir été lancé en ligne avec grand succès au Canada l’an dernier, le long métrage documentaire Sortir de l’ombre de la cinéaste Gentille M. Assih sera accessible gratuitement sur ONF.ca partout dans le monde pour un temps limité, dès le jeudi 25 novembre, date de la Journée internationale pour l’élimination de la violence à l’égard des femmes. La réalisatrice, que la revue Canadian Immigrant vient de nommer parmi les 25 immigrantes et immigrants de l’année au pays, donne la parole à des Québécoises inspirantes originaires d’Afrique, qui reprennent le pouvoir sur leur vie après avoir subi de la violence conjugale. Sortir de l’ombre est un documentaire profondément humain, une plongée lumineuse au cœur d’une quête de guérison personnelle, un témoignage de résilience face à l’adversité.

Une offre internationale à portée sociale

Cette offre internationale s’inscrira dans les 16 jours d’activisme contre la violence basée sur le genre et se terminera le 10 décembre lors de la Journée internationale des droits de la personne. Le film restera ensuite accessible gratuitement au Canada.

Citation

 « […] Sortir de l’ombre est aussi un film lumineux, plein d’espoir, non pas seulement sur la violence, mais aussi sur l’art de s’en sortir. » — Silvia Galipeau, La Presse+

Les faits en bref

Sortir de l’ombre de Gentille M. Assih (79 min 46 s)
Produit à l’ONF par Nathalie Cloutier
Dossier de presse : espacemedia.onf.ca/epk/sortir-de-lombre

  • Par la force de la parole de femmes reprenant le pouvoir sur leur vie après avoir subi de la violence conjugale, Sortir de l’ombre braque la lumière sur les récits de vie émancipateurs de Québécoises inspirantes originaires d’Afrique.
  • Loin des préjugés, le film brise les tabous en donnant accès à un univers intime méconnu et témoigne du formidable sentiment de puissance que provoquent la fin de l’isolement et l’acceptation de soi.
  • On suit Christiane, professeure de français dans une école secondaire, et son amie Aïssata, travaillant dans la finance. Elles ne se doutaient pas que leur immigration au Canada et leur processus d’intégration à une nouvelle culture allaient contribuer à briser leur famille, sous les coups de la violence conjugale. On y croise également Chouchou et son mari, un jeune couple récemment arrivé au pays, avec qui elles veulent partager leur expérience.
  • Sans toutefois nier le contexte d’immigration, Sortir de l’ombre offre un portrait unique de femmes fortes et fières qui exposent de manière éloquente les rouages de la violence conjugale, toujours les mêmes, au-delà des spécificités culturelles.
  • Grâce à sa proximité avec les protagonistes et à la confiance établie entre elles, Gentille M. Assih capte au plus près les récits de vie de ces femmes. Au-delà des différences, et en nous permettant de voir ces femmes cheminer, la réalisatrice réussit à jeter un véritable pont entre les cultures en rendant accessible une parole d’une humanité universelle.

À propos de la réalisatrice

  • Autrice-réalisatrice, Gentille M. Assih tourne en 2009 son premier film documentaire, Itchombi, et produit et réalise la même année le court métrage de fiction Bidenam, l’espoir d’un village (Prix du jury du Festival international de cinéma Vues d’Afrique, Montréal).
  • En 2010, elle signe le documentaire Akpéma, qui jette les bases du long métrage Le rite, la folle et moi. Sorti en 2012, ce dernier remporte, en plus de plusieurs honneurs, le Prix du public du meilleur film documentaire au festival Cinémas d’Afrique d’Angers (France).
  • Afin de parfaire son parcours de cinéaste, elle obtient une maîtrise en cinéma à l’UQAM en 2013.
  • Sortir de l’ombre est son premier film avec l’ONF.
  • Privilégiant le registre de l’intime, son œuvre aborde avec audace des enjeux tabous qu’elle n’hésite pas à nommer et à raconter. Si sa caméra braque sans concession son objectif sur les problématiques et les maux sociaux, sa plume tout en sensibilité traduit sa vision résolument positive de l’humain.

– 30 –

Restez branchés

Espace de visionnage en ligne à ONF.ca
Facebook ONF | Twitter ONF | Instagram ONF | Blogue ONF | YouTube ONF | Vimeo ONF
Perspective du conservateur | Les mots des cinéastes

L’ONF en bref

Liens connexes

Personnes-ressources

Lawrence Esso, pour l’ONF
Tél. : 438-771-4705
lawrence@kelartcom.com

Lily Robert
Directrice, Communications et affaires publiques, ONF
Cell. : 514-296-8261
l.robert@onf.ca

Signaler un problème ou une erreur sur cette page
Veuillez sélectionner toutes les cases qui s'appliquent :

Merci de votre aide!

Vous ne recevrez pas de réponse. Pour toute question, contactez-nous.

Date de modification :