Décret

Il s'agit de nominations faites par le gouverneur général, sur la recommandation du Conseil privé de la Reine pour le Canada (c.-à-d. le Cabinet), au moyen d'un décret. Ces nominations concernent notamment des postes de chefs d'organismes, de premiers dirigeants de sociétés d'État et de membres de tribunaux quasi judiciaires.

C.P. 2020-0703

 

Whereas, by Order in Council P.C. 2007-828 of May 24, 2007, the terms and conditions of employment of the special adviser to the Minister of National Revenue, to be known as the Taxpayers’ Ombudsman, were established;

 

Whereas, by Orders in Council P.C. 2007-1117 of June 29, 2007 and P.C. 2011-33 of February 1, 2011, certain terms and conditions of employment of that special adviser were amended;

 

And whereas it is desirable to change the English version of the name by which that special adviser is to be known and to further amend those terms and conditions of employment;

 

Therefore, Her Excellency the Governor General in Council, on the recommendation of the Prime Minister,

 

(a) changes the English version of the name by which the special adviser to the Minister of National Revenue, who may be appointed by the Governor in Council under paragraph 127.1(1)(c) of the Public Service Employment Act, is to be known to the Taxpayers’ Ombudsperson; and

 

(b) replaces the schedule to Order in Council P.C. 2007-828 of May 24, 2007, as amended by Orders in Council P.C. 2007-1117 of June 29, 2007 and P.C. 2011-33 of February 1, 2011, with the annexed schedule.

 

 

 

Attendu que, par le décret C.P. 2007-828 du 24 mai 2007, les modalités d’emploi du conseiller spécial du ministre du Revenu national, lequel porte le titre d’ombudsman des contribuables, ont été établies;

 

Attendu que, par les décrets C.P. 2007-1117 du 29 juin 2007 et C.P. 2011-33 du 1er février 2011, certaines modalités d’emploi du conseiller spécial ont été modifiées;

 

Attendu qu’il est souhaitable de changer la version anglaise du titre du conseiller spécial et de modifier de nouveau ces modalités d’emploi,

 

À ces causes, sur recommandation du premier ministre, Son Excellence la Gouverneure générale en conseil :

 

a) change la version anglaise du titre du conseiller spécial du ministre du Revenu national, que le gouverneur en conseil peut nommer en vertu de l’alinéa 127.1(1)c) de la Loi sur l’emploi dans la fonction publique, pour celui de « Taxpayers’ Ombudsperson »;

 

b) remplace l’annexe du décret C.P. 2007-828 du 24 mai 2007, tel qu’il a été modifié par les décrets C.P. 2007-1117 du 29 juin 2007 et C.P. 2011-33 du 1er février 2011, par l’annexe ci-après.

 

 

 

SCHEDULE

 

Terms and Conditions of Employment of the Taxpayers’ Ombudsperson

 

Definitions

1 The following definitions apply in this schedule.

Act means the Canada Revenue Agency Act.  (Loi)

Agency means the Canada Revenue Agency continued under subsection 4(1) of the Act. (Agence)

Board of Management means the Board of Management of the Agency established by section 14 of the Act. (conseil de direction)

Minister means the Minister of National Revenue. (ministre)

Ombudsperson means the Taxpayers’ Ombudsperson. (ombudsman)

program legislation  has the same meaning as in section 2 of the Act but also includes any legislation administered or enforced by the Agency on behalf of a provincial government, aboriginal government, public body performing a function of government in Canada or other agency or department of the Government of Canada. (législation fiscale)

taxpayer means a person who, under the program legislation, is liable to pay a tax, is eligible to receive an amount as a benefit or is provided with a service by the Agency. (contribuable)

 

Appointment

2 The Ombudsperson is appointed by the Governor in Council for a non-renewable term of five years, and may only be removed for cause by the Governor in Council.

 

Staff

3 The staff of the Office of the Taxpayers’ Ombudsperson are appointed in accordance with the Act and are employees of the Agency.

 

Mandate

4(1) The mandate of the Ombudsperson is to assist the Minister with and advise and inform the Minister about any matter relating to services provided to a taxpayer by the Agency.

(2) In carrying out the mandate, the Ombudsperson must

(a) review and deal with any request for a review made by a taxpayer or their representative about a service matter or a matter arising from the application of any of sections 5, 6, 9 to 11 and 13 to 15, set out before the heading “Commitment to Small Business”, of the Taxpayer Bill of Rights;

(b) identify and review systemic and emerging issues related to service matters that have a negative impact on taxpayers;

(c) identify opportunities for service improvement;

(d) facilitate the access of taxpayers to redress mechanisms within the Agency, for the purpose of addressing service matters; and

(e) provide information to taxpayers about the mandate of the Ombudsperson.

 

Limitations on Authority

5(1) The Ombudsperson must not review any matter that arose before May 24, 2006, unless the Minister requests that the Ombudsperson do so.

(2) The Ombudsperson must not review

(a) the administration or enforcement of the program legislation unless the review relates to service matters;

(b) Government of Canada legislation or policy or Agency policy, unless the legislation or policy relates to service matters;

(c) a request for review arising from the application of a provision of the Taxpayer Bill of Rights that is not referred to in paragraph 4(2)(a);

(d) an administrative interpretation provided by the Agency of a provision set out in the program legislation;

(e) any decision of or proceeding before a court;

(f) legal advice provided to the Government of Canada; or

(g) confidences of the Queen’s Privy Council for Canada.

 

Requests for Review

6(1) The Ombudsperson must review any matter within the Ombudsperson’s mandate at the request of the Minister.

(2) The Ombudsperson may review any matter within the Ombudsperson’s mandate on the Ombudsperson’s own initiative or on receipt of a request from a taxpayer or their representative.    

(3) The Ombudsperson may

(a) refuse to deal with a request for review, except if the request is made by the Minister;

(b) determine how a review is to be conducted; and

(c) determine whether a review should be terminated before completion.

(4) In exercising the discretion set out in subsection (3), the Ombudsperson must consider factors such as

(a) the age of the request or issue;

(b) the amount of time that has elapsed since the requester became aware of the issue;

(c) the nature and seriousness of the issue;

(d) the question of whether the request was made in good faith; and

(e) the findings of other redress mechanisms with respect to the request.

7(1) The Ombudsperson may only review a request if the requester has exhausted the available redress mechanisms, unless there are compelling circumstances.

(2) To determine whether there are compelling circumstances, the Ombudsperson must consider factors such as

(a) whether the request raises systemic issues;

(b) whether exhausting the redress mechanisms will cause undue hardship to the requester; and

(c) whether exhausting the redress mechanisms is unlikely to produce a result within a period of time that the Ombudsperson considers reasonable.

8 The Ombudsperson must inform the requester of the results of the review or any action taken to respond to their request, at the time and in the manner chosen by the Ombudsperson.

 

   Accountability and Annual Report

9(1) The Ombudsperson reports directly to and is accountable to the Minister.

(2) The Ombudsperson must submit to the Minister and to the Chair of the Board of Management an annual report on the activities of the Taxpayers’ Ombudsperson, which must contain information regarding the carrying out of the Ombudsperson’s mandate in the previous fiscal year and statistics related to those activities for that year. The Minister must cause a copy of the annual report to be tabled in each House of Parliament.

(3) If it appears to the Ombudsperson that information in an annual report could reflect adversely on any person or organization, the Ombudsperson must give those affected an opportunity to comment and must include an accurate summary of the comments in the report. With respect to the inclusion of any personal information in the annual report, the Ombudsperson must comply with the relevant provisions of the Access to Information Act, of the Privacy Act and of any other applicable Act of Parliament.

(4) The Ombudsperson must publish the annual report as soon as it has been tabled by the Minister.

 

Other Reports and Recommendations

10(1) The Ombudsperson may, at any time, issue reports, with or without recommendations, concerning any review or other matter that is within the Ombudsperson’s mandate. Recommendations contained in a report may be made to the Minister or to the Minister and the Chair of the Board of Management.

(2) The Ombudsperson’s recommendations are not binding.

(3) The Ombudsperson may request from the Agency a management response that indicates what action is contemplated or being taken with respect to the report’s recommendations or explains why the recommended action will not be taken. If the management response is considered unacceptable or is not received within a reasonable time, the Ombudsperson may submit the report to the Minister or to the Minister and the Chair of the Board of Management.

(4) The Ombudsperson may publish any report, other than the annual report, at any time after the 60th day after the day on which it is submitted to the Minister.

(5) If it appears to the Ombudsperson that information in a report could reflect adversely on any person or organization, the Ombudsperson must give those affected an opportunity to comment and must include an accurate summary of the comments in the report. With respect to the inclusion of any personal information, the Ombudsperson must comply with the relevant provisions of the Access to Information Act, of the Privacy Act and of any other applicable Act of Parliament.

(6) The Ombudsperson must attempt to resolve all matters within the Ombudsperson’s mandate at the level at which they can most effectively be resolved and, when doing so, must communicate with any officials identified by the Agency.

 

Confidentiality

11(1) The Ombudsperson and their staff must not disclose any information that is obtained by or on behalf of the Ombudsperson or is prepared from that information unless, in the case of information concerning a taxpayer, the taxpayer consents in writing to its disclosure.

 

(2) Despite subsection (1), the Ombudsperson and their staff

(a) may disclose information that does not, directly or indirectly, reveal the identity of the taxpayer to whom it relates; and

(b) if required by an Act of Parliament to do so, must disclose information in accordance with and for the purposes of that Act.

 

 

 

ANNEXE

 

Modalités d’emploi de l’ombudsman des contribuables

 

Définitions

1 Les définitions qui suivent s’appliquent à la présente annexe.

Agence L’Agence du revenu du Canada prorogée par le paragraphe 4(1) de la Loi. (Agency)

conseil de direction Le conseil de direction de l’Agence constitué par l’article 14 de la Loi. (Board of Management)

contribuable Toute personne qui, en vertu de la législation fiscale, est redevable d’un impôt ou d’une taxe, peut recevoir une somme à titre de prestation ou reçoit un service fourni par l’Agence. (taxpayer)

législation fiscale La législation fiscale au sens de l’article 2 de la Loi et tout texte législatif à l’égard duquel l’Agence exerce des fonctions d’administration ou d’application au nom d’un gouvernement provincial ou autochtone, d’un organisme public exerçant une fonction gouvernementale au Canada ou de tout autre organisme ou ministère fédéral. (program legislation)

Loi La Loi sur l’Agence du revenu du Canada. (Act)

ministre Le ministre du Revenu national. (Minister)

ombudsman L’ombudsman des contribuables. (Ombudsperson)

 

Nomination

2 L’ombudsman est nommé par le gouverneur en conseil pour un mandat non renouvelable de cinq ans, sauf révocation motivée de la part du gouverneur en conseil.

 

Personnel

3 Le personnel du Bureau de l’ombudsman est nommé conformément à la Loi et est composé d’employés de l’Agence.

 

Mandat

4(1) L’ombudsman a pour mandat d’aider, de conseiller et de renseigner le ministre sur toute question relative aux services fournis à des contribuables par l’Agence.

(2) Dans le cadre de son mandat, il doit :

a) examiner et traiter toute demande d’examen d’une question relative aux services ou toute question découlant de l’application de l’un ou l’autre des articles 5 et 6, 9 à 11 et 13 à 15 de la Déclaration des droits des contribuables, figurant avant l’intertitre « Engagement envers les petites entreprises », soumise par un contribuable ou son représentant;

b) cerner et examiner tout problème nouveau et d’ordre systémique qui concerne toute question relative aux services et qui a une incidence négative sur les contribuables;

c) cerner les possibilités d’amélioration des services;

d) faciliter pour les contribuables l’accès aux recours offerts par l’Agence pour obtenir réparation afin de régler toute question relative aux services;

e) fournir aux contribuables des renseignements au sujet de son mandat.

 

Limites du mandat

5(1) L’ombudsman ne peut examiner les affaires qui sont survenues avant le 24 mai 2006, à moins que le ministre ne lui demande de le faire.

(2) L’ombudsman ne peut examiner :

a) l’administration ou l’application de la législation fiscale, à moins que l’examen ne porte sur une question relative aux services;

b) les textes législatifs ou les politiques du gouvernement du Canada ou les politiques de l’Agence, à moins qu’ils ne portent sur une question relative aux services;

c) les demandes d’examen découlant de l’application d’une disposition de la Déclaration des droits des contribuables qui n’est pas mentionnée à l’alinéa 4(2)a);

d) une interprétation administrative fournie par l’Agence de toute disposition de la législation fiscale;

e) les décisions judiciaires ou les actions en cours d’instance;

f) les conseils juridiques fournis au gouvernement du Canada;

g) les renseignements confidentiels du Conseil privé de la Reine pour le Canada.

 

Demande d’examen

6(1) À la demande du ministre, l’ombudsman procède à l’examen de toute question qui relève de son mandat.

(2) Il peut aussi procéder à un tel examen de sa propre initiative ou dès la réception de toute demande d’examen présentée par un contribuable ou son représentant.

 

(3) L’ombudsman peut :

a) refuser de traiter toute demande d’examen, sauf celle présentée par le ministre;

b) choisir les modalités de l’examen;

c) décider s’il convient de cesser l’examen en cours.

(4) Dans l’exercice de son pouvoir discrétionnaire prévu au paragraphe (3), l’ombudsman tient compte des facteurs suivants, notamment :

a) la date à laquelle la demande d’examen a été présentée ou la date à laquelle le problème est survenu;

b) le temps écoulé depuis que le demandeur a pris connaissance du problème;

c) la nature et la gravité du problème;

d) la question de savoir si la demande d’examen a été faite de bonne foi;

e) les conclusions des autres recours pour obtenir réparation.

 

7(1) Sauf circonstances exceptionnelles, l’ombudsman n’examine la demande que si le demandeur a épuisé tous les recours pour obtenir réparation.

(2) Dans l’évaluation de ces circonstances, l’ombudsman tient compte des facteurs suivants, notamment :

a) la demande soulève des problèmes d’ordre systémique;

b) le fait d’épuiser tous les recours pour obtenir réparation causera un préjudice indu au demandeur;

c) le fait d’épuiser tous les recours pour obtenir réparation ne donnera vraisemblablement pas de résultat dans un délai que l’ombudsman juge raisonnable.

 

8 À la date et selon le mode qu’il choisit, l’ombudsman informe le demandeur du résultat de son examen ou des mesures prises pour donner suite à la demande.

 

Responsabilité et rapport annuel

9(1) L’ombudsman rend compte au ministre et il relève directement de lui.

(2) Il présente au ministre et au président du conseil de direction un rapport annuel des activités de l’ombudsman des contribuables comprenant des renseignements concernant la réalisation du mandat de l’ombudsman au cours de l’exercice précédent et des statistiques relatives à ces activités pour cet exercice. Le ministre en fait déposer un exemplaire devant chaque chambre du Parlement.

(3) S’il estime que les renseignements contenus dans le rapport pourraient avoir une incidence négative sur toute personne ou organisation, l’ombudsman lui donne la possibilité de se faire entendre et il inclut un résumé fidèle de ses observations dans le rapport. S’agissant de renseignements personnels, il doit se conformer aux dispositions applicables de la Loi sur l’accès à l’information et de la Loi sur la protection des renseignements personnels, ainsi qu’à toute autre loi fédérale.

(4) L’ombudsman publie le rapport dès son dépôt devant le Parlement.

 

Autres rapports et recommandations

10(1) L’ombudsman peut produire des rapports avec ou sans recommandations, en tout temps, à l’égard de tout examen ou de toute autre question qui relève de son mandat. Les recommandations contenues dans le rapport peuvent être adressées soit au ministre, soit au ministre et au président du conseil de direction.

(2) Les recommandations de l’ombudsman ne sont pas contraignantes.

(3) L’ombudsman peut demander à la direction de l’Agence une réponse indiquant les mesures prises ou envisagées par suite de ses recommandations ou les raisons pour lesquelles telle mesure recommandée ne sera pas prise. Si la réponse de la direction est considérée comme inacceptable ou n’est pas reçue dans un délai raisonnable, l’ombudsman peut présenter le rapport soit au ministre, soit au ministre et au président du conseil de direction.

(4) L’ombudsman peut publier tout rapport, autre que le rapport annuel, en tout temps après le soixantième jour suivant la date de sa présentation au ministre.

(5) S’il estime que les renseignements contenus dans un rapport pourraient avoir une incidence négative sur toute personne ou organisation, l’ombudsman lui donne la possibilité de se faire entendre et il inclut un résumé fidèle de ses observations dans le rapport. S’agissant de renseignements personnels, il doit se conformer aux dispositions applicables de la Loi sur l’accès à l’information et de la Loi sur la protection des renseignements personnels, ainsi qu’à toute autre loi fédérale.

(6) L’ombudsman doit tenter de résoudre toute question qui relève de son mandat dans la mesure où elle peut être résolue le plus efficacement possible et, à cette fin, il communique avec les fonctionnaires désignés par l’Agence.

 

Confidentialité

11(1) L’ombudsman et son personnel ne peuvent divulguer ni communiquer à qui que ce soit les renseignements obtenus dans le cadre de leurs responsabilités ou tirés de renseignements obtenus dans ce cadre, à moins, s’il s’agit de renseignements concernant un contribuable, que ce dernier n’y consente par écrit.

 

 

(2) Malgré le paragraphe (1), l’ombudsman et son personnel :

(a) peuvent divulguer ou communiquer un renseignement qui ne révèle pas, directement ou indirectement, l’identité du contribuable en cause;

(b) si la divulgation ou la communication des renseignements est exigée par une loi fédérale, doivent les divulguer ou les communiquer en conformité avec cette loi et pour l’application de celle-ci.

 

Signaler un problème ou une erreur sur cette page
Veuillez sélectionner toutes les cases qui s'appliquent :

Merci de votre aide!

Vous ne recevrez pas de réponse. Pour toute question, contactez-nous.

Date de modification :