Jalon important atteint pour l'aire marine nationale de conservation Tallurutiup Imanga

Déclaration

L'entente de principe décrit les éléments clés de la future entente sur les répercussions et les avantages pour les Inuits


Le 4 décembre 2018                            Iqaluit (Nunavut)                                       Agence Parcs Canada/Qikiqtani Inuit Association


Les Canadiens et Canadiennes savent que la protection de notre patrimoine naturel est essentielle pour notre environnement, notre économie et nos communautés. C’est pourquoi le gouvernement du Canada s’est engagé à doubler la superficie de nature protégée au Canada, d’un océan à l’autre.

En août 2017, le gouvernement du Canada et la Qikiqtani Inuit Association (QIA), conjointement avec le gouvernement du Nunavut, ont annoncé les limites définitives de l'aire marine nationale de conservation Tallurutiup Imanga dans l'Extrême Arctique canadien – faisant de cette zone de conservation maritime importante la plus vaste du Canada. Cela représente environ 1,9 pourcent de la zone marine du Canada et contribue de manière significative à l’engagement international du Canada de conserver 10 pourcent de ses eaux marines et côtières d’ici 2020.

Le 30 octobre 2018, un accord de principe a été conclu et présente les éléments clés de la future entente sur les répercussions et les avantages pour les Inuits de l'aire marine nationale de conservation Tallurutiup Imanga. L'entente de principe comprend un nouveau modèle de gouvernance collaborative gouvernement du Canada-Inuits et un organisme consultatif inuit pour l'aire marine nationale de conservation Tallurutiup Imanga. De plus, les parties ont convenu d'examiner des options pour poursuivre la création d'aires marines de conservation au nord de Grise Fiord dans le bassin de l'Extrême Arctique ou Tuvaijuittuq (ce qui signifie « la glace ne fond jamais » en inuktitut).

Le gouvernement du Canada et la QIA ont atteint cette étape importante dans les négociations d'une entente sur les répercussions et les avantages pour les Inuits de l'aire marine nationale de conservation Tallurutiup Imanga, conformément à l'accord du Nunavut.

Une fois que l’entente sur les répercussions et les avantages pour les Inuits sera finalisée et qu'un plan directeur provisoire sera établi, l'aire marine nationale de conservation Tallurutiup Imanga sera la plus grande aire protégée au Canada, avec une superficie d'environ 109 000 kilomètres carrés. La création de l’aire marine nationale de conservation Tallurutiup Imanga est essentielle pour préserver la nature du Canada et la faune qui en dépendent, tout en garantissant le respect des droits des Inuits et la poursuite des activités traditionnelles dans la région pour les générations futures.

Le gouvernement du Canada et la QIA se sont engagés à créer l'aire marine nationale de conservation Tallurutiup Imanga et poursuivront les discussions concernant l'entente sur les répercussions et les avantages pour les Inuits, dans l’intention d'achever les négociations d'ici avril 2019.

Toutes les parties se sont engagées à fournir des mises à jour aux communautés locales, aux intervenants et à tous les Canadiens et Canadiennes à mesure que les autres jalons de la création de l'aire marine nationale de conservation sont atteints.

En signant l'accord de principe, P.J. Akeeagok, président de la QIA, Catherine McKenna, ministre de l'Environnement et du Changement climatique et ministre responsable de Parcs Canada, et Jonathan Wilkinson, ministre des Pêches, des Océans et de la Garde côtière canadienne, ont réaffirmé leur engagement à finaliser une entente sur les répercussions et les avantages pour les Inuits qui assurerait la protection de Tallurutiup Imanga, une région naturelle et culturelle d'importance internationale, au profit des générations présentes et futures d'Inuits et de tous les Canadiens et Canadiennes.

                                                                    -30-

Catherine McKenna
Ministre de l'Environnement et du Changement climatique et ministre responsable de Parcs Canada

Jonathan Wilkinson
Ministre des Pêches, des Océans et de la Garde côtière canadienne

P.J. Akeeagok
Président de la Qikiqtani Inuit Association


Document connexe

Personnes-ressources

Gouvernement du Canada

Caroline Thériault      
Cabinet de la ministre de l’Environnement
et du Changement climatique
819-938-3813
caroline.theriault2@canada.ca

Qikiqtani Inuit Association

Sima Sahar Zerehi
Directrice des communications
Qikiqtani Inuit Association
867-975-8413 ou 1-800-667-2742
szerehi@qia.ca


Relations avec les médias
Agence Parcs Canada
855 862-1812
pc.media@pc.gc.ca


Jocelyn Lubczuk
Attachée de presse
Cabinet du ministre des Pêches et Océans et
de la Garde côtière canadienne           
613-992-3474
Jocelyn.lubczuk@dfo-mpo.gc.ca


Relations avec les médias
Pêches et Océans Canada
613-990-7537
Media.xncr@dfo-mpo.gc.ca






Signaler un problème ou une erreur sur cette page
Veuillez sélectionner toutes les cases qui s'appliquent :

Merci de votre aide!

Vous ne recevrez pas de réponse. Pour toute question, contactez-nous.

Date de modification :