Le gouvernement du Canada annonce ses plans d’exploration des épaves de l’expédition de Franklin pour cette année

Communiqué de presse

Le projet archéologique subaquatique le plus important et le plus complexe de l’histoire canadienne se poursuit en partenariat avec les Inuits


Le 16 août 2019                        Cambridge Bay (Nunavut)             Agence Parcs Canada

En 1845, sir John Franklin quitte l’Angleterre et prend la mer avec le HMS Erebus et le HMS Terror à la recherche d’un passage du Nord-Ouest le long de l’actuel Arctique canadien. Grâce au inuit qauijimajatuqangit et à une science de pointe, ainsi qu’à la persévérance d’un vaste groupe de partenaires, dirigé par Parcs Canada, avec la participation des Inuits et du gouvernement du Nunavut, les épaves du HMS Erebus et du HMS Terror ont été découvertes respectivement en 2014 et en 2016, après une disparition de près de 170 ans.

La ministre de l’Environnement et du Changement climatique et ministre responsable de Parcs Canada, Catherine McKenna, et le comité consultatif provisoire de l’expédition de Franklin ont annoncé aujourd’hui les plans de cette année pour le projet archéologique sous-marin le plus important et le plus complexe jamais entrepris dans l’histoire canadienne. L’équipe d’archéologie subaquatique de Parcs Canada a pris la mer à bord du NO David Thompson, le plus récent navire de recherche de Parcs Canada, pour découvrir davantage de secrets sur le HMS Erebus et le HMS Terror.

Parcs Canada et les Inuits travailleront en collaboration sur l’exploration du HMS Erebus et du HMS Terror. Cette année, Parcs Canada centrera sa recherche archéologique sur une cartographie structurelle tridimensionnelle du HMS Terror et sur l’exploration de l’intérieur de l’épave à l’aide d’un véhicule téléguidé (VTG) et d’une caméra point de vue HD. Les travaux de recherche archéologiques sur le HMS Erebus consisteront surtout en l’excavation d’aires stratégiques de l’épave, y compris les cabines des officiers et le pont inférieur. Parcs Canada croit qu’il existe possiblement des milliers d’artéfacts qui restent encore dans les épaves et qui devraient permettre d’en dévoiler plus sur l’histoire de l’expédition de Franklin. En vue du travail entourant le HMS Erebus, le NO David Thompson remorquera la barge de soutien archéologique, Qiniqtiryuaq, qui contient trois conteneurs qui serviront de local de laboratoire, de lieu de stockage et de local pour l’équipement, ainsi qu’une chambre de traitement hyperbare.

Depuis 2017, un programme des gardiens est en activité au lieu historique national des Épaves-du-HMS Erebus-et-du-HMS Terror, dans le cadre duquel les Inuits de Gjoa Haven participent à la protection et à la surveillance des épaves de l’expédition de Franklin et aident à intégrer le savoir inuit aux opérations de Parcs Canada et à la gestion du lieu historique national.

Dans le cadre d’une activité communautaire organisée à Cambridge Bay avant le départ de l’équipe d’archéologie subaquatique de Parcs Canada pour l’emplacement du HMS Terror, Parcs Canada a présenté le NO David Thompson, qui sert de plateforme opérationnelle principale pour les recherches sur les épaves de l’expédition de Franklin. Une activité similaire aura lieu à Gjoa Haven avant le départ de l’équipe d’archéologie subaquatique de Parcs Canada pour l’emplacement du HMS Erebus.

-30-

Citations

« Les contributions des Inuits ont été indispensables dans la recherche et la découverte des épaves du HMS Erebus et du HMS Terror. Le soutien, les directives, les conseils et les connaissances dont les Inuits ont fait si généreusement part dans le cadre de la découverte des épaves de l’expédition de Franklin continuent d’être utiles dans les recherches en cours sur le HMS Erebus et le HMS Terror ainsi que dans la gestion du lieu historique national. J’attends avec impatience de voir quels artéfacts seront découverts cette année au cours des travaux archéologiques novateurs de Parcs Canada. Le gouvernement du Canada est fier de partager la propriété de chaque artéfact de l’expédition de Franklin avec les Inuits et que chaque nouvelle découverte permet au monde d’en savoir plus sur l’histoire de l’expédition de Franklin. »

L’honorable Catherine McKenna
Ministre de l’Environnement et du Changement climatique et ministre responsable de Parcs Canada

« Les Inuits font partie intégrante de l’histoire de l’expédition de Franklin, et je suis heureux de voir que leur rôle dans la gestion du lieu continue de croître et d’évoluer. Chaque année, pendant que les recherches et les travaux opérationnels sur les lieux se déroulent, les occasions d’emploi et de tourisme se multiplient, ainsi que les occasions pour les communautés inuites et du Nunavut de faire part de leurs connaissances et de leurs expériences au monde. Le comité consultatif provisoire de l’expédition de Franklin a hâte de voir ce que les recherches à l’emplacement des épaves révèleront cette année et de travailler avec Parcs Canada pour continuer de faire connaître le rôle important des Inuits dans cette fascinante histoire. »

Fred Pedersen,
Président, Comité consultatif provisoire de l’expédition de Franklin

Faits en bref

  • Le lieu historique national des Épaves-du-HMS Erebus-et-du-HMS Terror est le premier lieu historique national faisant l’objet d’une gestion collaborative au Nunavut. Le HMS Terror a été ajouté au lieu historique national des Épaves-du-HMS Erebus-et-du-HMS Terror en 2017 pour assurer la protection juridique du site de l’épave en vertu de la Loi sur les parcs nationaux du Canada. L’épave du HMS Erebus a été ajoutée au Décret sur les lieux historiques nationaux du Canada en 2015.

  • Formé en 2016, le comité consultatif provisoire de l’expédition de Franklin, composé de membres de la collectivité et de représentants de la Kitikmeot Inuit Association, de la Fiducie du patrimoine inuit, du gouvernement du Nunavut et de l’industrie du patrimoine et du tourisme, donne des conseils sur la gestion des épaves de Franklin jusqu’à ce qu’une entente sur les répercussions et les avantages pour les Inuits soit conclue entre Parcs Canada et la Kitikmeot Inuit Association.

  • Depuis 2018, tous les nouveaux artefacts découverts du HMS Erebus et du HMS Terror appartiennent conjointement au gouvernement du Canada et aux Inuits. En avril 2019, le gouvernement du Canada et la Fiducie du patrimoine inuit ont signé un protocole d’entente décrivant en détail la façon dont ils travailleront ensemble pour protéger, étudier, conserver et partager ces artéfacts. 

  • Les sites du HMS Erebus et du HMS Terror ne sont pas ouverts au public à ce jour, et un permis est nécessaire pour pénétrer dans les zones protégées. Toutefois, Parcs Canada et le comité consultatif provisoire de l’expédition de Franklin collaborent pour mettre sur pied des expériences de visite qui soutiennent la protection à long terme des deux sites des épaves. 

Produits connexes

Liens connexes

Personnes-ressources

Sabrina Kim
Cabinet de la ministre de l’Environnement et du Changement climatique
819-938-9413
sabrina.kim2@canada.ca


Relations avec les médias
Agence Parcs Canada
855-862-1812
pc.medias-media.pc@canada.ca

Signaler un problème ou une erreur sur cette page
Veuillez sélectionner toutes les cases qui s'appliquent :

Merci de votre aide!

Vous ne recevrez pas de réponse. Pour toute question, contactez-nous.

Date de modification :