Le gouvernement du Canada et la Fiducie du patrimoine inuit dévoilent de nouveaux artéfacts trouvés dans l’épave de l’expédition de Franklin

Communiqué de presse

Le 20 février 2020                                     Ottawa (Ontario)                                             Agence Parcs Canada

Dans le cadre de l’un des projets d’archéologie subaquatique les plus vastes et les plus complexes de l’histoire du Canada, Parcs Canada et les Inuits travaillent en collaboration pour explorer les épaves du HMS Erebus et du HMS Terror – les navires légendaires de l’expédition de Franklin de 1845 qui ont quitté l’Angleterre à la recherche d’un passage du Nord-Ouest à travers ce qui est maintenant l’Arctique canadien et le Nunavut.

Aujourd’hui, l’honorable Jonathan Wilkinson, ministre de l’Environnement et du Changement climatique et ministre responsable de Parcs Canada, a dévoilé en compagnie de Pamela Gross, présidente de la Fiducie du patrimoine inuit, et de Stanley Anablak, président de la Kitikmeot Inuit Association, des artéfacts en copropriété du HMS Erebus nouvellement découverts aux laboratoires de conservation de Parcs Canada à Ottawa.

Dans la foulée de la toute première exploration, remarquable, de l’intérieur du HMS Terror, l’équipe d’archéologie subaquatique de Parcs Canada a récupéré en collaboration avec des Inuits plus de 350 artéfacts du HMS Erebus, y compris des épaulettes d’uniforme de lieutenant et des plats en céramique. Un des faits saillants remarquables de la plongée archéologique a été la récupération d’un certain nombre d’objets dont on croit qu’ils ont appartenu à Edmund Hoar, le valet du capitaine, y compris de la cire à cacheter qui porte une empreinte digitale. L’équipe d’archéologie a récupéré d’autres objets tels qu’une brosse à cheveux dont le manche est en citronnier et qui est garnie de poils de sanglier ou de porc-épic ainsi qu’un porte-crayons.

Pendant trois semaines à l’automne 2019, l’équipe d’archéologie subaquatique de Parcs Canada a effectué un total de 93 plongées sur le HMS Erebus et a passé environ 110 heures sous l’eau. À l’aide de différentes méthodes, y compris des approches traditionnelles et des approches nouvelles et novatrices, les artéfacts enfouis ont été soigneusement débarrassés des sédiments, ce qui a permis de les cartographier, de les photographier et de les récupérer. Les artéfacts récupérés font l’objet à l’heure actuelle d’une analyse préliminaire – un processus qui comprend la détermination des caractéristiques physiques de chaque objet ainsi que la production d’illustrations à l’échelle, de radiographies et de photographies en studio. Cette analyse est réalisée aux laboratoires de conservation de Parcs Canada.

Le lieu historique national des Épaves-du-HMS Erebus-et-du-HMS Terror est le premier lieu historique national géré en coopération au Nunavut. Les Inuits ont apporté des contributions importantes à la mission de recherche de 2019. Entre autres, Jonathan Puqiqnak, un Inuit de Gjoa Haven, a travaillé au sein de l’équipe d’archéologie subaquatique de Parcs Canada en tant qu’assistant archéologique dont les responsabilités consistaient notamment à cataloguer et à consigner les artéfacts récupérés dans l’épave du HMS Erebus. De plus, un programme des gardiens inuits auquel participent des Inuits de Gjoa Haven est en place depuis 2017 et dirige la protection et la surveillance des épaves de Franklin pendant la saison des eaux libres, en plus d’aider à intégrer les connaissances des Inuits dans les activités de Parcs Canada.

Les découvertes faites dans l’épave du HMS Erebus au cours de la mission de recherche sur l’expédition de Franklin de 2019 nous aideront à mieux comprendre les récits historiques et inuits sur l’expédition de Franklin et à nous faire une meilleure idée des quartiers de l’équipage sur le pont inférieur du navire. Combinée avec les incroyables découvertes faites sur l’épave du HMS Terror, cette connaissance permettra à Parcs Canada et à ses partenaires inuits d’élucider d’autres mystères de l’histoire de Franklin, y compris les interactions entre l’équipage de Franklin et les Inuits.

Le gouvernement du Canada reconnaît le rôle inestimable des Inuits, du gouvernement du Nunavut et de tous ses partenaires dans les découvertes des épaves du HMS Erebus et du HMS Terror.

- 30 -

Citations

« Ce fut une année extraordinaire pour la recherche archéologique au lieu historique national des Épaves-du-HMS Erebus-et-du-HMS Terror. Félicitations à toutes les personnes qui y ont participé. Le gouvernement du Canada est fier de travailler en collaboration avec des partenaires inuits pour gérer et explorer ces lieux historiques et nous espérons faire d’autres découvertes extraordinaires au cours des prochaines années. »


L’honorable Jonathan Wilkinson

Ministre de l’Environnement et du Changement climatique et ministre responsable de Parcs Canada

« Le Comité consultatif provisoire de l’expédition de Franklin se réjouit de l’abondance des découvertes et des connaissances que nous a apporté cette année la recherche au lieu historique national des Épaves-du-HMS Erebus-et-du-HMS Terror. Les Inuits continueront de jouer un rôle important dans l’exploration et la gestion de ce lieu tandis que nous travaillons à la conclusion d’une Entente sur les répercussions et les avantages pour les Inuits. L’abondance des artéfacts découverts en 2019 nous aidera beaucoup à présenter aux Canadiens, aux Canadiennes et au monde entier l’histoire de l’expédition de Franklin et des terres inuites qui entourent les épaves. »


Fred Pedersen

Président du Comité consultatif provisoire de l’expédition de Franklin

« En tant que copropriétaires des artéfacts de l’expédition de Franklin, la Fiducie du patrimoine inuit est heureuse de continuer à travailler avec le gouvernement du Canada pour veiller à ce que notre collection archéologique qui grandit soit protégée et présentée aux Inuits, à la population canadienne et au monde entier. Le volume considérable des découvertes réalisées cette année dans l’épave du HMS Erebus est un développement passionnant dans notre travail en cours au lieu historique national des Épaves-du-HMS Erebus-et-du-HMS Terror. À mesure que de nouvelles histoires sur l’expédition de Franklin et son association avec les Inuits seront révélées par ces dernières découvertes, la Fiducie continuera à intégrer les connaissances traditionnelles des Inuits (inuit qaujimajatuqangit) dans la préservation, la mise en valeur et la gestion de ces artéfacts avec nos partenaires de Parcs Canada. »


William Beveridge

Directeur exécutif de la Fiducie du patrimoine inuit

« La Kitikmeot Inuit Association est très satisfaite de la réussite de la mission de recherche de cette année et de la visite du site de l’épave du HMS Erebus faite par Adventure Canada. Tandis que nous continuons d’attendre la conclusion de l’Entente sur les répercussions et les avantages pour les Inuits, la Kitikmeot Inuit Association et l’Agence Parcs Canada, conseillées par le Comité consultatif provisoire de l’expédition de Franklin, continuent de collaborer très étroitement à la gestion de l’un des lieux historiques nationaux les plus uniques du Canada. »


Stanley Anablak

Président de la Kitikmeot Inuit Association

« Les opérations sur le terrain très réussies réalisées l’été dernier sur l’épave du HMS Erebus comprenaient le début très attendu des travaux de fouille qui faisaient suite à des années de préparation logistique intensive. Les fouilles ont confirmé très rapidement la densité prévue des artéfacts qui se trouvent toujours à bord. Tandis que nous explorons des endroits particuliers dans les cabines, les artéfacts nous donnent des aperçus de plus en plus personnalisés des personnes qui faisaient partie de l’équipage. »


Ryan Harris

Directeur de projet, Parcs Canada

Faits en bref

  • En août 2019, Parcs Canada a diffusé des séquences vidéo extraordinaires et inédites du HMS Terror dans le cadre de l’un des projets les plus vastes et les plus complexes d’archéologie subaquatique de l’histoire du Canada.

  • Depuis 2018, tous les artéfacts de l’expédition de Franklin nouvellement découverts sont la copropriété du gouvernement du Canada et des Inuits.

  • Le Comité consultatif provisoire de l’expédition de Franklin, composé de membres de la communauté et de représentants de la Kitikmeot Inuit Association, de la Fiducie du patrimoine inuit, du gouvernement du Nunavut et de l’industrie du patrimoine et du tourisme, donne des conseils sur la façon de gérer les épaves de l’expédition de Franklin jusqu’à ce qu’une entente sur les répercussions et les avantages pour les Inuits soit conclue entre Parcs Canada et la Kitikmeot Inuit Association.

  • En partenariat avec Parcs Canada, le navire de croisière Ocean Endeavour d’Adventure Canada a effectué la première visite touristique réussie au lieu historique national des Épaves-du-HMS Erebus-et-du-HMS Terror. Les passagers ont eu l’occasion d’assister en personne au travail de l’équipe d’archéologie subaquatique de Parcs Canada et de découvrir la vie des Inuits dans la région de Netsilik dans le cadre d’interactions avec les gardiens inuits.

  • Les épaves du HMS Erebus et du HMS Terror ne sont pas ouvertes au public et un permis est requis pour pénétrer dans les aires protégées. À l’exception des activités de récolte traditionnelles des Inuits qui sont protégées en vertu l’Accord sur les revendications territoriales du Nunavut, l’entrée sans autorisation appropriée est une infraction punissable en vertu de la Loi sur les parcs nationaux du Canada.

Produits connexes

Liens connexes

Personnes-ressources

Moira Kelly
Attachée de presse      
Cabinet du ministre de l’Environnement et du Changement climatique
819-271-6218
moira.kelly@canada.ca

Relations avec les médias
Agence Parcs Canada
855-862-1812
pc.medias-media.pc@canada.ca

Signaler un problème ou une erreur sur cette page
Veuillez sélectionner toutes les cases qui s'appliquent :

Merci de votre aide!

Vous ne recevrez pas de réponse. Pour toute question, contactez-nous.

Date de modification :