Réserve de parc national Thaidene Nene -  Signature de l’entente avec la Première Nation des Dénés Yellowknives  

Document d'information

À propos de la région
Située à l’extrémité est du Grand lac des Esclaves dans les Territoires du Nord-Ouest, la réserve de parc national Thaidene Nene fait partie d’un groupe plus vaste d’aires protégées existantes et proposées situées à proximité des régions du Bras-Est et du lac Artillery.

D’une superficie d’environ 14 305 kilomètres carrés, la réserve de parc national Thaidene Nene englobe la région du lac Artillery, une partie de la baie Christie du bras est, des parties des lacs Eileen et Whitefish, la rivière Lockhart, la majeure partie de la rivière Snowdrift, Tyrell Falls, Reliance, Fort Reliance et plusieurs baies pittoresques telles que Maufelly, McLeod et Wildbread.

La vie et la culture de tous les peuples autochtones de cette région sont enracinées dans les terres et les eaux de Thaidene Nene. C'est une région culturellement riche, où l'on pratique les traditions et la récolte autochtones. Cette région abrite également des zones spirituelles utilisées par les peuples autochtones depuis des générations. Les résidents locaux et les visiteurs apprécient également la région de Thaidene Nene pour une variété d'activités récréatives et touristiques et elle est internationalement connue comme le paradis des pêcheurs.

Terres autochtones

Les Premières Nations dénées de l’Akaitcho comprennent la Première Nation des Dénés Yellowknives, la Première Nation des Dénés Łutsël K’é et la Première Nation Deninu K’ue. La réserve de parc national Thaidene Nene est située sur le territoire traditionnel des Premières Nations dénées de l’Akaitcho, près de la communauté de la Première Nation des Dénés Łutsël K’é, y compris une petite partie du territoire du chef Drygeese. La Nation métisse des Territoires du Nord-Ouest (habitants de Fort Resolution, Fort Smith et Hay River) inclue aussi la réserve de parc national Thaidene Nene dans son territoire traditionnel.

Le gouvernement du peuple T’li Cho a une entente ratifiée sur sa revendication territoriale et son autonomie gouvernementale. En vertu de cette revendication territoriale, les terres du peuple T’li Cho, Mowhi Gogha Dè Nṳtleè, chevauchent la partie nord de la réserve de parc national. La North Slave Métis Alliance revendique également un territoire dans la région.

Réserve de parc national

En tant que réserve de parc national, les Autochtones peuvent continuer de chasser, de pêcher, de piéger, de cueillir et de pratiquer des activités spirituelles, et ils participeront à la gestion coopérative d'une réserve de parc national avec Parcs Canada. 

Une fois les revendications territoriales réglées et les ententes négociées, qui portent, entre autres, sur la gestion coopérative, la récolte et les activités culturelles et spirituelles, la désignation de réserve de parc national est alors considérée comme un parc national en vertu de la Loi sur les parcs nationaux du Canada, garantissant que tous les droits découlant des revendications territoriales sont confirmés et que la gestion coopérative avec les peuples autochtones sera maintenue. D'ici là, une réserve de parc national est gérée comme un parc national. La région est actuellement protégée en vertu de la Loi sur les parcs nationaux du Canada en tant que réserve de parc national.

La réserve de parc national Thaidene Nene est adjacente à des aires protégées par le territoire et à une aire de conservation de la faune proposée sous la juridiction du gouvernement des Territoires du Nord-Ouest. Les aires protégées et conservées territoriales sont une contribution essentielle à la protection de la diversité biologique, des bassins versants, de la connectivité pour la migration d’espèces clés comme le caribou, et des écosystèmes de la forêt boréale, ainsi que de paysages culturels importants pour les communautés autochtones que compte Thaidene Nene. Ces zones seront gérées d’une façon aussi similaire que possible à la réserve de parc national afin de protéger la biodiversité et offrir des expériences de visite intereliées exceptionnelles.


Échéancier
Le gouvernement du Canada a proposé pour la première fois la création d’un parc national dans la région de Thaidene Nene à la fin des années 60. À l’époque, l’appui au projet était insuffisant. Cependant, pour avoir la possibilité de créer un parc national dans l’avenir, une superficie de 7 340 km2 a été réservée dans le cadre de la déclaration de l’inaliénabilité de terres en vertu de la Loi sur les terres territoriales en 1970.

À la fin des années 80, des dispositions concernant la création d’un parc national ont été négociées dans le cadre de la revendication territoriale globale des Dénés et des Métis. Cependant, l’accord n’a pas reçu l’approbation finale.


Au cours de cette période :

·         Parcs Canada a entamé des consultations avec les Dénés et les Métis concernés;

·         Une évaluation des ressources minérales et énergétiques (ERME) a été réalisée sur les terres dont l’inaliénabilité a été déclarée en 1970;

·         Parcs Canada et le gouvernement des Territoires du Nord-Ouest ont sollicité les commentaires du public au sujet du projet;

·         Parcs Canada a proposé des limites pour le parc national.

Au début des années 2000, la proposition pour un parc national a été relancée par la Première Nation des Dénés Łutsël K’é qui a demandé au gouvernement du Canada de reprendre les discussions.

Les négociations entre Parcs Canada et la Première Nation des Dénés Łutsël K’é en vue de la conclusion d’une entente pour la création de Thaidene Nene ont débuté en 2010, et le concept d’une réserve de parc national a été présenté dans le cadre des négociations sur les revendications territoriales des Premières Nations de l’Akaitcho. La négociation d’un accord de transfert de terres entre Parcs Canada et le gouvernement des Territoires du Nord-Ouest a débuté en 2016.

En juillet 2015, des limites pour une réserve de parc national dans le secteur de Thaidene Nene ont été proposées. Entre 2015 et 2017, Parcs Canada a tenu des consultations publiques pour préciser les principes régissant la création de la réserve de parc national Thaidene Nene. Pendant ce temps, les consultations avec les gouvernements autochtones se sont poursuivies et, en 2018, ces consultations avec la Première Nation des Dénés Yellowknives ont montré la nécessité d’une entente sur la création. Les négociations d’une entente de principe sur la création du parc se sont conclues en août 2019, tout comme les négocitaions concernant leur rôle au sein du conseil de gestion régional. Une entente finale avec la Première Nation des Dénés Yellowknives a été conclue en 2020.

En avril 2019, le gouvernement du Canada a présenté des modifications à la Loi sur les parcs nationaux du Canada afin de prendre des mesures pour établir légalement la réserve de parc national Thaidene Nene dans les Territoires du Nord-Ouest. Celles-ci ont reçu la sanction royale le 20 juin 2019 et sont entrées en vigueur après le transfert des terres du gouvernement des Territoires du Nord-Ouest au Canada pour la réserve de parc national le 4 septembre 2019.

Ententes
Dans le cadre de la création officielle de Thaidene Nene, les ententes suivantes ont été signées avec Parcs Canada lors de célébrations communautaires à Fort Resolution (20 août 2019) et à Łutsël K’é (21 août 2019) :

·         Entente pour la création d’un parc national entre le gouvernement du Canada et la Première Nation des Dénés de Łutsël K’é.

·         Entente sur les répercussions et les avantages entre le gouvernement du Canada et la Nation métisse des Territoires du Nord-Ouest.

·         Protocole d’entente pour la création de la réserve de parc national du Canada Thaidene Nene entre Sa Majesté la Reine du chef du Canada et le gouvernement des Territoires du Nord-Ouest (également connu sous le nom d’accord de transfert des terres).

·         Denesoltiné, une entente entre l'Agence Parcs Canada et la Première Nation Deninu K’ue.

·         Entente de principe entre le gouvernement du Canada et la Première Nation des Dénés Yellowknives (in absentia).

 

Le 25 septembre 2020, le gouvernement du Canada a signé l’entente finalisée avec la Première Nation des Dénés Yellowknives afin de compléter la série d’ententes fédérales requises pour la création de la réserve de parc national Thaidene Nene – le 47e parc national du Canada.

-30-

 

Signaler un problème ou une erreur sur cette page
Veuillez sélectionner toutes les cases qui s'appliquent :

Merci de votre aide!

Vous ne recevrez pas de réponse. Pour toute question, contactez-nous.

Date de modification :