Le gouvernement du Canada ajoute plus de 405 acres au parc national de l’Île-du-Prince-Édouard

Communiqué de presse

Les terres ajoutées au parc national abritent plusieurs espèces en péril


24 mars 2021     Charlottetown (Île-du-Prince-Édouard)         Agence Parcs Canada

Parcs Canada joue un rôle important en aidant à limiter les répercussions des changements climatiques, en protégeant et en remettant en état des écosystèmes sains et résilients, et en contribuant au rétablissement des espèces en péril. Les Canadiens savent, aujourd'hui plus que jamais, que passer du temps en pleine nature apporte à tous de nombreux bienfaits sur le plan de la santé physique et mentale. C’est pourquoi le gouvernement du Canada protège les terres et les océans du Canada, et laisse un héritage aux générations futures.

Aujourd’hui, de l’honorable Jonathan Wilkinson, ministre de l’Environnement et du Changement climatique et ministre responsable de Parcs Canada, et l’honorable Lawrence MacAulay, ministre des Anciens Combattants et député fédéral de Cardigan, ont annoncé l’achat, par le gouvernement du Canada, d’une propriété de 405 acres à Greenwich (Île-du-Prince-Édouard). La propriété est adjacente au parc national de l’Île-du-Prince-Édouard à Greenwich et sera ajoutée au parc.

Les terres comportent une forêt, des terres humides et des dunes côtières qui abritent de nombreuses espèces en péril et rares telles que le pluvier siffleur, le bourdon à bandes jaunes et le vespertilion brun (chauve-souris). Les dunes paraboliques d’une taille et d’une mobilité inhabituelles, ainsi que les contre-crêtes ou Gegenwälle qui les accompagnent, comptent parmi les éléments les plus spectaculaires qui sont protégés à Greenwich.

Parcs Canada tient à féliciter les vendeurs pour leur généreuse contribution à la conservation de ces terres importantes sur le plan écologique.

Comme c’est le cas pour tous les terrains acquis par Parcs Canada, le parc national de l’Île-du-Prince-Édouard veillera à ce que l’intégrité des terres soit conservée, tout en fournissant à la population canadienne des occasions de découvrir la nature et de s’en rapprocher. La gestion de ces nouvelles terres sera guidée par le plan directeur du parc national de l’Île-du-Prince-Édouard, et Parcs Canada étendra le programme de surveillance de l’intégrité écologique déjà en place ailleurs dans le parc afin d’en apprendre davantage sur ces écosystèmes. 

                                                                       -30-

Multimédia supplémentaire

Carte du parc national de l'Île-du-Prince-Édouard à Greenwich

Citations

« Le gouvernement du Canada poursuit ses efforts pour protéger la biodiversité du Canada en agrandissant son réseau d’aires protégées et conservées à travers le pays. L’ajout de cette propriété d’une grande importance écologique au parc national de l’Île-du-Prince-Édouard à Greenwich, aidera Parcs Canada à poursuivre son important travail de protection de ces écosystèmes vitaux tout en offrant aux Canadiens la possibilité de passer du temps dans la nature. »

 

L’honorable Jonathan Wilkinson
Ministre de l’Environnement et du Changement climatique et ministre responsable de Parcs Canada 

« Le parc national de l’Île-du-Prince-Édouard à Greenwich est l’une des parties les plus remarquables de l’île. Cet ajout — des centaines d’acres de nouvelle aire protégée — confirmera Greenwich comme destination de choix pour les insulaires, les visiteurs et le monde entier, tout en protégeant, en même temps, notre environnement local. »

 

L’honorable Lawrence MacAulay
Ministre des Anciens Combattants et député fédéral de Cardigan

Faits en bref

  • Le parc national de l’Île-du-Prince-Édouard est situé sur le territoire traditionnel et non cédé des Mi’kmaq à Epekwitk.

  • Créé en 1937, le parc national de l’Île-du-Prince-Édouard est l’un des plus petits parcs nationaux au Canada. Avec cette nouvelle acquisition de terres, il couvre une superficie d’environ 23,84 km2. Le parc s’étend sur près de 40 km sur la rive nord de l’Île-du-Prince-Édouard, entre Cavendish et Blooming Point. En 1998, le parc a été agrandi pour inclure une partie de la péninsule de Greenwich située plus à l’est le long de la baie St. Peters.

  • Les principaux objectifs de Parcs Canada sont d’assurer « l’intégrité écologique » des écosystèmes naturels du parc ainsi que de recenser, surveiller et protéger les espèces qui existent ici et dont les populations sont en déclin et menacées. Les dunes, les plages, les milieux humides et les forêts abritent plus de 400 espèces de plantes et 300 espèces d’oiseaux et d’autres animaux. 

  • Parcs Canada continue à travailler en collaboration avec des partenaires, y compris Island Nature Trust, pour acquérir des terres ayant une valeur de conservation à l’Île-du-Prince-Édouard.

  • Le parc national de l’Île-du-Prince-Édouard constitue un attrait touristique important de la province grâce à ses eaux chaudes, à ses plages sablonneuses, à ses magnifiques paysages, à son réseau de sentiers et à ses terrains de camping très prisés. Les visiteurs sont encouragés à consulter le site Web pour savoir ce qui est ouvert, ce à quoi ils peuvent s’attendre et comment se préparer à une visite.

  • Parcs Canada s’occupe d’un vaste réseau d’aires naturelles et patrimoniales, soit 171 lieux historiques nationaux, 47 parcs nationaux, 5 aires marines nationales de conservation et un parc urbain national.

Liens connexes

Personnes-ressources

Moira Kelly
Attachée de presse
Cabinet du ministre de l’Environnement et du Changement climatique
819-271-6218
moira.kelly@canada.ca    


Relations avec les médias
Agence Parcs Canada
855-862-1812
pc.medias-media.pc@canada.ca

Recherche d'information connexe par mot-clés: Parc national | Parcs Canada | Canada | Queens | Aires protégées | grand public | communiqués de presse
Signaler un problème ou une erreur sur cette page
Veuillez sélectionner toutes les cases qui s'appliquent :

Merci de votre aide!

Vous ne recevrez pas de réponse. Pour toute question, contactez-nous.

Date de modification :