Grâce à la nouvelle initiative Coastie de Parcs Canada, prenez-vous en photo avec la science

Communiqué de presse

Les travaux de recherche axés sur les citoyens, menés en collaboration avec l’Université de Windsor, permettront de surveiller les changements côtiers dans cinq parcs nationaux.

Le 15 octobre 2021                           Gatineau (Québec)            Agence Parcs Canada

Quand vous vous prenez en photo, c’est un égoportrait. Quand vous prenez une photo de la côte, c’est un coastie!

Parcs Canada lance l’initiative Coastie, un nouveau programme de science citoyenne, dans cinq lieux administrés par Parcs Canada. Les photos prises par les visiteurs à ces endroits nous aideront à suivre l’évolution des côtes au fil du temps.

Cette année, des supports pour téléphones cellulaires seront installés à des endroits spécifiques sur les sites côtiers. Pour participer à l’initiative Coastie, les visiteurs seront invités à balayer le code QR sur le site Coastie, à envoyer leurs photos à coastiecanada.ca ou à diffuser leurs photos sur les médias sociaux en utilisant le mot-clic #Coastie. Les instructions sur la façon de diffuser les photos seront disponibles sur place, sur chaque site de recherche Coastie.

Les photos seront analysées et les données seront mises à la disposition de l’Université de Windsor, qui s’en servira pour suivre l’évolution du littoral, comme le recul de la ligne de rivage, l’érosion et le rétablissement des dunes, les ondes de tempête et la couverture de glace, la structure de la végétation, l’utilisation des plages et la localisation des courants d’arrachement.

Le programme sera lancé dans le parc national de l’Île-du-Prince-Édouard, le parc national Fundy, le parc national Kouchibouguac, le parc national de la Pointe-Pelée et la réserve de parc national de l’Île-de-Sable. Entre un et trois postes Coastie seront installés à chaque site. Les visiteurs pourront participer encore davantage en 2022, lorsque d’autres parcs nationaux se joindront à l’initiative Coastie.

 

L’initiative Coastie est l’un des projets gagnants du Concours d’innovation participatif organisé pour les employés de Parcs Canada. Le Concours d’innovation est un concours visant à promouvoir des solutions innovantes aux défis de la conservation des ressources naturelles. Les employés de toute l’Agence ont ainsi eu l’occasion de proposer des projets directement liés à l’une des priorités de conservation de Parcs Canada. 

                                                                               -30-

Multimédia supplémentaire

Stand de #Coastie installé à la plage Brackley, parc national de l'Î.-P.-É. Crédit photo : Parcs Canada

Citations

« Les parcs nationaux sont des portes d’entrée permettant de découvrir, d’apprendre et de se rapprocher de la nature. Quelle meilleure façon de se rapprocher de la nature que de participer à des recherches scientifiques citoyennes? L’initiative Coastie est une façon amusante et facile pour les visiteurs de participer au travail de Parcs Canada et de nous aider à mieux comprendre les écosystèmes côtiers complexes et changeants. J’encourage les visiteurs à se rendre dans l’un de nos sites Coastie, à prendre un coastie et à nous le communiquer. » 

Ron Hallman
Président et directeur général, Parcs Canada

 

Faits en bref

  • Les visiteurs seront invités à diffuser leurs photos sur les médias sociaux avec un mot-clic propre au site. Par exemple, #CoastiePNIPE pour un site dans le parc national de l’Île-du-Prince-Édouard, ou #CoastieRPNIS pour un site dans la réserve de parc national de l’Île-de-Sable. 

  • Les impacts du changement climatique sur les lieux administrés par Parcs Canada sont complexes, et l’Agence s’est engagée à poursuivre la recherche et à comprendre ces impacts. Parcs Canada s’efforce d’intégrer des mesures d’atténuation et d’adaptation au changement climatique dans son travail.

  • Les parcs nationaux 

  • Situé au Nouveau-Brunswick sur la côte atlantique du Canada, le parc national Fundy englobe 20 kilomètres de rivage spectaculaire le long de la baie de Fundy. Les visiteurs y vivent donc des visites exceptionnelles et des sorties en kayak inoubliables, et ont une chance unique d’explorer les fonds marins à marée basse. 

  • La réserve de parc national de l’Île-de-Sable est l’une des îles les plus éloignées du Canada, située dans l’océan Atlantique. Cette île en forme de croissant, composée de dunes dynamiques et ondulantes, abrite une population de chevaux sauvages, la plus grande colonie de reproduction de phoques gris au monde, ainsi que des espèces que l’on ne trouve nulle part ailleurs sur terre. En collaboration avec des chercheurs et des partenaires, Parcs Canada participe activement à des travaux qui nous aideront à mieux comprendre les répercussions des changements climatiques sur l’île de Sable, tout en protégeant les écosystèmes et en contribuant au rétablissement des espèces en péril.

  • S’étendant sur une superficie de 238 km2, le parc national Kouchibouguac est un exemple représentatif de la région naturelle de la plaine des Maritimes, le long de la côte sud-est du Nouveau-Brunswick. Elle est composée de huit habitats, le plus dynamique étant son habitat côtier le long du détroit de Northumberland. Au total, 25 km d’îles-barrières abritent les estuaires chauds, les marais salés, les rivières saumâtres, les tourbières et la forêt acadienne du parc. Au printemps et en été, la plus grande colonie de sternes pierregarin du Canada et le pluvier siffleur, une espèce menacée, nichent le long des dunes du parc.

  • Le parc national de la Pointe-Pelée se trouve à l’extrémité sud de la partie continentale du Canada. Flèche de sable triangulaire de dix kilomètres de long s’avançant dans le lac Érié, le parc abrite une incroyable diversité naturelle, dont plus de 60 espèces en péril et l’habitat essentiel dont elles dépendent, et protège un grand marais ainsi que des habitats de forêt carolinienne et de savane. Les 20 kilomètres de plage sablonneuse du parc sont confrontés à des taux d’érosion accélérés, et Parcs Canada participe activement à un travail de collaboration régionale pour trouver des solutions durables à la menace d’érosion côtière sur la péninsule.

  • Le parc national de l’Île-du-Prince-Édouard est l’un des plus petits parcs nationaux du Canada, avec une superficie d’environ 23,84 km2. Le parc s’étend le long de la côte nord de l’Île-du-Prince-Édouard sur environ 40 km entre Cavendish et la péninsule de Greenwich. Chaque année, l’érosion côtière le long de la côte nord du parc national de l’Î.-P.-É. peut atteindre entre 0,6 et 3 mètres.

Liens connexes

Personnes-ressources

Relations avec les médias
Agence Parcs Canada
1-855-862-1812
pc.medias-media.pc@canada.ca

Recherche d'information connexe par mot-clés: Parc national | Parcs Canada | Canada | Gatineau | Durabilité | grand public | Peuples autochtones | communiqués de presse
Signaler un problème ou une erreur sur cette page
Veuillez sélectionner toutes les cases qui s'appliquent :

Merci de votre aide!

Vous ne recevrez pas de réponse. Pour toute question, contactez-nous.

Date de modification :