Parcs Canada et des aires protégées et conservées du monde entier signent la toute première déclaration commune sur le changement climatique et la biodiversité

Communiqué de presse

Le Canada participe à la campagne internationale pour soutenir la déclaration et la mobilisation #UnisPourLaNature

Le 5 novembre 2021             Glasgow (Royaume-Uni)              Agence Parcs Canada

Les organismes responsables de certaines des plus grandes étendues de paysages et de milieux marins protégés de la planète, dont Parcs Canada, se sont réunis pour la première fois pour inviter les dirigeants mondiaux à soutenir le travail d’avant-garde que fait la famille d’aires protégées et conservées du monde entier quant à la lutte contre les changements climatiques et la perte de biodiversité.

Dans une déclaration commune menée par National Parks UK, le Royaume-Uni étant la nation qui accueille la Conférence des Parties (COP) 26 de la Convention-cadre des Nations unies sur les changements climatiques (CCNUCC) de cette année, les signataires reconnaissent qu’aucun site ni aucun organisme ne peut, à lui seul, résoudre la crise mondiale des changements climatiques ni l’impact des changements climatiques qui aggrave la perte de biodiversité. Cependant, en tant que famille d’aires protégées et conservées réparties dans le monde entier, et en misant sur la collaboration et les ambitions mondiales pour des actions rapides et de grandes envergures afin de lutter contre les changements climatiques et la perte de biodiversité, notre réseau mondial aspire à être le « premier 30 pour cent » qui inspire des solutions fondées sur la nature et éclaire les choix d’utilisation des terres et de la mer sur la planète – les endroits où des milliards de personnes se rapprochent de la nature et sont motivées à jouer un rôle actif dans la lutte contre la double crise.

Parcs Canada administre l’un des plus grands et des plus beaux réseaux d’aires patrimoniales culturelles et naturelles protégées au monde, qui sont une source de fierté commune pour tous les Canadiens. Ron Hallman, président-directeur général de l’Agence Parcs Canada, a signé la déclaration en mode virtuel aujourd’hui, dans le cadre des activités de la Journée de la COP26 dédiée aux jeunes.

                                                                              -30-

Multimédia supplémentaire

Ron Hallman, président-directeur général de Parcs Canada, signant la déclaration commune sur les crises des changements climatiques et de la biodiversité.

Citations

« Parcs Canada est le service de parcs nationaux le plus vieux du monde et nous sommes fiers de protéger certains des trésors naturels les plus importants du Canada et du monde, à la fois pour leur beauté intrinsèque et pour les riches services écologiques qu’ils fournissent. Selon nous, il est crucial d’unir nos voix à celles des grands organismes du monde entier, et de reconnaître que nous avons tous un rôle à jouer dans cette lutte contre deux des plus grands défis de notre temps : les changements climatiques et la perte de biodiversité. Les parcs et les aires protégées du Canada offrent une importante solution aux changements climatiques fondée sur la nature, car des écosystèmes sains aident la nature et les gens à s’adapter aux changements climatiques. Parcs Canada travaille avec des collectivités autochtones de tout le pays à titre de partenaires pour conserver le patrimoine naturel et culturel de notre nation et pour faire connaître les histoires de ces lieux précieux avec toute la population canadienne et le monde. Unis pour la nature, nous irons tous plus loin. »

 

Ron Hallman
Président-directeur général, Agence Parcs Canada<

« Dans la lutte contre la perte de biodiversité et l’urgence climatique, si nous échouons ici, nous échouerons partout. Nous sommes des joueurs vedettes, ne nous laissez pas sur le banc de touche. Les changements climatiques ne se limitent pas aux frontières nationales, et je pense que cet accord unique peut contribuer à diffuser l’innovation et les bonnes pratiques dans notre intérêt collectif. À notre tour, nous pouvons montrer la voie aux pays, aux propriétaires fonciers et aux citoyens du monde entier, en les incitant à placer la nature et les solutions fondées sur la nature au cœur de leur réflexion et de leurs choix économiques et de vie. »


James Stuart

Organisateur du Loch Lomond et le Trossachs National Park et architecte de la déclaration, Royaume-Uni

 

« Nous n’en sommes plus au point où les dirigeants mondiaux peuvent faire fi aux crises du climat et de la biodiversité. Nous devons agir maintenant. Et nous, en tant qu’aires protégées, nous avons un devoir de diligence, celui d’être le catalyseur du changement. On sait pour quoi on se bat, alors battons-nous. »


Catriona Manders

Comité des jeunes et jeune garde forestière, Loch Lomond and the Trossachs National Park, Royaume-Uni

« Les aires protégées et conservées sont des solutions d’une importance capitale pour lutter simultanément contre la double crise des changements climatiques et de la perte de biodiversité. L’augmentation des investissements dans ces aires peut non seulement contribuer à sauvegarder la biodiversité dans les domaines terrestre et marin, mais aussi à garantir leur rôle de puits de carbone importants, aidant ainsi les sociétés humaines à faire face aux impacts des changements climatiques en réduisant les risques associés aux dangers liés au climat. »

 

Madhu Rao

Président de l’Union internationale pour la conservation de la nature/Commission mondiale des aires protégées

Faits en bref

  • S'appuyant sur la science, le savoir autochtone et les perspectives locales, le Canada s’est engagé à conserver 25 pour cent des terres et des eaux douces et 25 pour cent des océans d’ici 2025 et il vise 30 pour cent pour chacun d’ici 2030.

  • Depuis plus de 110 ans, Parcs Canada est l’intendant du patrimoine naturel et culturel le plus précieux du Canada. Il gère un réseau de parcs nationaux, de lieux historiques nationaux, d’aires marines nationales de conservation et, maintenant, un nouveau programme de parcs urbains nationaux. 

  • Parcs Canada protège un vaste réseau de lieux du patrimoine naturel et culturel, qui comprend 171 lieux historiques nationaux, 47 parcs nationaux, cinq aires marines nationales de conservation et un parc urbain national.

  • Catriona Manders, membre du comité des jeunes et jeune garde forestière du Loch Lomond and the Trossachs National Park, situé à seulement 30 km du lieu de la COP26 à Glasgow, au Royaume-Uni, a exhorté les autres à se joindre à son appel à l’action et à soutenir la déclaration en utilisant le mot-clic #UnisPourLaNature (#UniteForNature).

Produits connexes

Liens connexes

Personnes-ressources

Joanna Sivasankaran
Attachée de presse
Cabinet du ministre de l’Environnement et du Changement climatique
819-790-1907
Joanna.sivasankaran@ec.gc.ca

Relations avec les médias
Agence Parcs Canada
1-855-862-1812
pc.media@pc.gc.ca

Signaler un problème ou une erreur sur cette page
Veuillez sélectionner toutes les cases qui s'appliquent :

Merci de votre aide!

Vous ne recevrez pas de réponse. Pour toute question, contactez-nous.

Date de modification :