Le gouvernement du Canada lance le nouveau programme national des corridors écologiques

Communiqué de presse

Le programme, dirigé par Parcs Canada, supportera l’identification de corridors écologiques clés pour relier les habitats et conserver la biodiversité.

21 avril 2022                              Laval (Québec)                      Agence Parcs Canada

La lutte contre la perte de biodiversité et les changements climatiques commence par la protection de la nature. Cela implique veiller à ce que nos villes et nos infrastructures permettent aux animaux et aux plantes de s’épanouir, au lieu de les couper de leur habitat. Personne ne veut voir des animaux sauvages incapables de traverser une autoroute pour se rendre dans une zone humide, ou des oiseaux migrateurs sans arbres pour se reposer tout au long de leur vol. Les corridors écologiques sont essentiels à une protection efficace de la nature parce qu’ils soutiennent le déplacement des espèces entre les aires de conservation, leur permettant d’interagir et de trouver un habitat. Ils permettent aussi à d’autres processus naturels, comme la pollinisation, d’avoir lieu dans le plus vaste paysage tout en donnant aux gens l’occasion de développer de façon responsable des collectivités viables qui coexistent avec la nature et lui donne toutes les chances de prospérer.

Aujourd’hui, l’honorable Steven Guilbeault, ministre de l’Environnement et du Changement climatique et ministre responsable de Parcs Canada, a annoncé le lancement du Programme national des corridors écologiques. Grâce à un investissement de 60,6 millions de dollars sur cinq ans, le programme dirigé par Parcs Canada soutiendra d’autres administrations et organisations et leur permettra d’établir de meilleures connexions écologiques entre les aires protégées et de conservation, ce qui profitera à l’environnement et à l’ensemble de la population canadienne.

Plusieurs excellents exemples de corridors écologiques existent déjà partout au Canada. Le Cootes to Escarpment EcoPark System permet une connectivité essentielle près de centres urbains en Ontario et protège des espèces comme la tortue mouchetée, le papillon monarque et le campagnol sylvestre. À l’autre bout du pays, Kootenay Connect en Colombie-Britannique améliore et relie des habitats dans quatre points névralgiques de biodiversité particulièrement importants pour le grizzly.

Parcs Canada collaborera avec d’autres ordres de gouvernement et un large éventail de partenaires, d’experts et d’intervenants afin d’élaborer des critères et de cartographier les aires où ces corridors auraient les plus grands effets positifs pour la conservation de la biodiversité dans des zones clés du Canada. Il s’agira notamment de travailler avec des partenaires autochtones pour s’assurer que le programme s’inspire du savoir autochtone et contribue à la réconciliation, grâce à l’intendance des terres et à des possibilités de connexion.

Le Programme national des corridors écologiques de Parcs Canada est soutenu par l’investissement historique de 2,3 milliards de dollars dans le patrimoine naturel du Canada annoncé dans le budget de 2021. Ce programme permettra d’accélérer les mesures visant à réduire la perte de biodiversité, à protéger les écosystèmes et à aider le Canada à s’adapter aux changements climatiques. 

                                                                                            -30-

Citations

« Avec une bonne planification, nous pouvons nous assurer que nos villes, nos autoroutes, et nos infrastructures laissent de la place à la nature au lieu de la lui couper. Relier les aires de conservation du Canada donne une grande impulsion à la conservation de la biodiversité. Le Programme national des corridors écologiques est une nouvelle initiative fédérale emballante, car elle donne à diverses espèces les meilleures chances de survivre et de prospérer en mettant en application le meilleur savoir traditionnel et la meilleure science. Nous prenons des mesures aujourd’hui avec les peuples autochtones, les experts et les intervenants pour soutenir des écosystèmes plus sains. Il s’agit de la clé de notre plan pour lutter contre la double crise de la perte de biodiversité et des changements climatiques. »

L’honorable Steven Guilbeault
Ministre de l’Environnement et du Changement climatique et ministre responsable de Parcs Canada

« Le Programme des corridors écologiques de Parcs Canada est d’une grande importance dans la protection et l’accroissement du patrimoine naturel canadien. La biodiversité au Canada est une richesse, mais nous devons travailler d’arrache-pied afin de protéger la nature pour les générations à venir. Cet investissement majeur en conservation marque un jalon important en vue de stopper et d’inverser la perte de biodiversité au Canada. L’annonce d’aujourd’hui est un autre exemple de la façon dont le gouvernement du Canada investit en environnement, dans nos communautés et dans la lutte contre le changement climatique. »

 

L’honorable Karina Gould
Ministre de la Famille, des Enfants et du Développement social

« La conservation de la biodiversité et la protection de l’environnement sont extrêmement importants pour la population canadienne. En investissant dans ce nouveau programme, le gouvernement du Canada s’engage à travailler en étroite collaboration avec les communautés autochtones et des partenaires clés afin de relier notre paysage d’une manière qui est bénéfique pour la nature, tout en rendant nos communautés plus viables. Ces nouveaux travaux emballants soutiennent les initiatives de conservation sur le terrain et rendent le Canada plus résilient face aux changements climatiques pour les générations futures. »

 

Julie Dabrusin
Députée de Toronto – Danforth et secrétaire parlementaire du ministre des Ressources naturelles et du ministre de l’Environnement et du Changement climatique

Faits en bref

  • S'appuyant sur la science, le savoir autochtone et les perspectives locales, le Canada s’est engagé à conserver 25 p. 100 des terres, des eaux douces et des océans d’ici 2025 et 30 p. 100 d’ici 2030.

  • Les aires protégées et de conservation doivent être reliées pour permettre aux processus naturels de se dérouler et aux espèces de se déplacer, d’interagir et de trouver un habitat dans les grands paysages terrestres et marins.

  • Les corridors écologiques permettent de relier les habitats et offrent de nombreux autres avantages, notamment l’adaptation aux changements climatiques, la réduction de la perte de biodiversité, des moyens de subsistance durables pour les collectivités locales, l’augmentation des possibilités de se rapprocher de la nature et la promotion de la coexistence des humains et de la vie sauvage. 

  • Le nouveau Programme national des corridors écologiques s’ajoute au Programme national des parcs urbains annoncé récemment et dirigé par Parcs Canada.

Liens connexes

Personnes-ressources

Kaitlin Power
Attachée de presse
Cabinet du ministre de l’Environnement et du Changement climatique
819-230-1557
kaitlin.power@ec.gc.ca


Relations avec les médias
Agence Parcs Canada
855-862-1812
pc.media@pc.gc.ca

Signaler un problème ou une erreur sur cette page
Veuillez sélectionner toutes les cases qui s'appliquent :

Merci de votre aide!

Vous ne recevrez pas de réponse. Pour toute question, contactez-nous.

Date de modification :