Les gouvernements du Canada et de l’Alberta acceptent officiellement la candidature de la section albertaine de la rivière Saskatchewan Nord en tant que rivière du patrimoine canadien

Communiqué de presse

La rivière peut maintenant être considérée pour une désignation complète dans le Réseau des rivières du patrimoine canadien

3 août 2022                             Ottawa, Ontario               Agence Parcs Canada

Les lieux patrimoniaux racontent l’histoire riche et variée du Canada et offrent aux Canadiens l’occasion d’en apprendre davantage sur celle-ci.

Aujourd’hui, l’honorable Steven Guilbeault, ministre de l’Environnement et du Changement climatique et ministre responsable de Parcs Canada, et l’honorable Whitney Issik, ministre d’Environment and Parks de l’Alberta, ont annoncé l’approbation officielle de la mise en candidature de la rivière Saskatchewan Nord à titre de rivière du patrimoine canadien.

Le tronçon sélectionné comprend la totalité des 718 km de la rivière Saskatchewan Nord en Alberta, de la limite du parc national du Canada Banff jusqu’à la frontière provinciale entre l’Alberta et la Saskatchewan. Le tronçon de 49 km de la rivière Saskatchewan Nord situé dans le parc national du Canada Banff a déjà été désigné rivière du patrimoine canadien en 1989.

Pour certains peuples autochtones, notamment les Cris, les Pieds-Noirs, les Ktunaxas, les Métis, les Sioux Nakotas, les Iroquois, les Dénés, les Ojibwés, les Saulteux, les Anishinaabe, les Inuits et les Assiniboines, la rivière Saskatchewan Nord représente un lieu de rassemblement et de déplacement traditionnels où ils se sentent chez eux. D’ailleurs, la rivière a joué un rôle central en tant que principale voie de transport et de communication entre l’Est du Canada et les montagnes Rocheuses, du milieu du XVIIe siècle jusqu’au milieu du XXe siècle.

Ce tronçon de la rivière Saskatchewan Nord a été sélectionné par le promoteur, le comté de Smoky Lake, en raison de sa valeur culturelle exceptionnelle, de son rôle en tant que principal corridor d’exploration, de transport et de colonisation dans l’Ouest canadien pendant des milliers d’années par les peuples autochtones, ainsi qu’au cours des quatre derniers siècles d’exploration, de commerce des fourrures et de colonisation par les Européens et les Autochtones. Elle doit aussi sa mise en candidature à son extraordinaire valeur récréative qui permet une variété considérable de possibilités de voyage et d’aventure.

Cette mise en candidature s’ajoute à la possibilité d’un nouveau parc urbain national dans la région d’Edmonton, annoncée en mars 2022 dans le cadre du Programme de parcs urbains nationaux de Parcs Canada. Parcs Canada, la ville d’Edmonton, la Confédération des Premières Nations du Traité no 6 et la Nation Métis de l’Alberta collaborent pour mener des discussions et une participation autour de l’opportunité d’un parc national urbain dans la région d’Edmonton.

La vallée de la rivière Saskatchewan Nord fait partie de l’un des nombreux sites de la région d’Edmonton qui sont étudiés pour accueillir le parc urbain national. Ensemble, la vallée et le parc permettront aux communautés d’accéder à la nature, de protéger la biodiversité, d’améliorer les espaces verts urbains aux fins de conservation et de loisirs, et de faire progresser la réconciliation avec les peuples autochtones.

                                                                                                     -30-

Multimédia supplémentaire

Image de gauche : Point de vue de Quête de vision sur le Abraham Lake (qui fait partie de la North Saskatchewan River), Clearwater County. Avec l’autorisation de la région touristique David Thompson Country.
Image de droite : Programme Pagayer dans le passé à Métis Crossing, situé dans le lieu historique national du Canada de l’Arrondissement-de-Victoria, dans le comté de Smoky Lake. Avec l’autorisation du Victoria Settlement Provincial Historic Site, gouvernement de l’Alberta.

Citations

« Depuis des milliers d’années, les rivières sont des lieux de rassemblement, des routes de voyage et des corridors de commerce qui noue ce continent ensemble. Les rivières du patrimoine canadien offrent aux Canadiens et aux visiteurs la possibilité de profiter de belles voies d’eau, d’apprendre leur riche histoire et de prendre part à leur intendance. En approuvant la mise en candidature de la rivière Saskatchewan Nord au Réseau des rivières du patrimoine canadien, le gouvernement du Canada reconnaît son exceptionnelle valeur culturelle, historique et récréative. »

 

L’honorable Steven Guilbeault,
Ministre de l’Environnement et du Changement climatique et ministre responsable de Parcs Canada

« Depuis très longtemps, les peuples autochtones partagent une relation étroite avec la rivière Saskatchewan Nord. Au fil du développement de notre province, un nombre croissant d’Albertains en sont venus à compter sur la rivière Saskatchewan Nord et à la chérir, tant comme source d’eau potable pour plus d’un million de personnes que pour son écosystème aquatique dynamique et les nombreuses possibilités récréatives exceptionnelles qu’elle offre dans toute la vallée de la rivière Saskatchewan Nord. Je suis heureux d’appuyer la mise en candidature de la rivière Saskatchewan Nord au titre de rivière du patrimoine canadien. »

L’honorable Whitney Issik,
Ministre d’Environment and Parks, gouvernement de l’Alberta

 

« Depuis des milliers d’années, la rivière Saskatchewan Nord est un lieu communautaire et de rassemblement important pour les peuples autochtones. En assurant sa conservation, nous pouvons continuer à protéger l’eau et à honorer notre relation de collaboration avec la nature. Les habitants d’Edmonton sont profondément liés à la rivière et nous sommes déterminés à faire en sorte qu’elle reste propre et accessible pour de nombreuses générations à venir. »

L’honorable Amarjeet Sohi,
Maire de la Ville d'Edmonton

 

 

« La mise en candidature officielle de la rivière Saskatchewan Nord à la désignation de rivière du patrimoine canadien représente une étape importante dans le processus de création d’un parc urbain national sur le territoire du Traité no 6. Les peuples autochtones du territoire concerné par le Traité no 6 ont un lien profond et spirituel avec la rivière Saskatchewan Nord et sa vallée, et je suis reconnaissant de ce jalon. La rivière représentait autrefois une voie de déplacement traditionnelle, et sa vallée, le lieu de résidence et de rassemblement de nombreux peuples autochtones. Cette étape positive dans notre parcours commun de réconciliation offrira des possibilités de guérison et de célébration culturelle tant pour les peuples autochtones que non-autochtones. »

 

Grand chef George Arcand Jr.,
Confédération des Premières Nations du Traité no 6

« La Nation métisse de l’Alberta est heureuse d’appuyer cette nomination de la rivière Saskatchewan Nord pour qu’elle soit reconnue comme rivière du patrimoine canadien. Cette rivière a joué un rôle central dans le développement de notre nation en Alberta. C’était à l’origine une voie de déplacements le long de laquelle nos ancêtres voyageaient et chantaient leurs chansons. Elle a été et continue d’être, une source d’abondance culturelle, spirituelle et économique pour notre peuple. Le long des rives de la rivière Saskatchewan Nord, les Métis se sont joints à nos ancêtres des Premières Nations et ont accueilli nos amis européens et les ont incités à construire des maisons et des communautés. Il est de notre responsabilité d’assurer la santé et l’intégrité à long terme de cette rivière en tant de source de vie et d’abondance pour tous les habitants de l’Alberta. »

Audrey Poitras, présidente,
Nation Métisse de l’Alberta

 

« La rivière Saskatchewan Nord fait partie du riche bagage culturel du comté de Smoky Lake, plus particulièrement dans les environs de Métis Crossing, situé dans le lieu historique national du Canada de l’Arrondissement-de-Victoria. Depuis la fin de 2019, le comté a dirigé une initiative de collaboration entre les municipalités, les communautés autochtones et d’autres groupes de loisirs et d’intendance qui vise à faire avancer la désignation de la rivière Saskatchewan Nord de l’Alberta au Réseau des rivières du patrimoine canadien. Cette désignation permettra une plus grande sensibilisation et collaboration entre les territoires et les utilisateurs de la rivière afin de favoriser le tourisme durable, les occasions d’affaires et les possibilités de loisirs par la reconnaissance et la célébration des valeurs culturelles exceptionnelles de cette rivière emblématique. »

 

Lorne Halisky, préfet et conseiller de la division 4,
Comté de Smoky Lake

« La North Saskatchewan Watershed Alliance est un partenariat de collaboration qui vise à améliorer notre compréhension du bassin versant et ainsi mieux gérer nos rivières, nos zones humides et nos lacs. Nous avons commencé à travailler à la reconnaissance du patrimoine de la rivière Saskatchewan Nord au début des années 2000, alors nous sommes heureux d’appuyer cette initiative menée par le comté de Smoky Lake, qui vise à mettre en lumière les histoires et la culture de la rivière Saskatchewan Nord et de son bassin versant. »

Scott Millar, Directeur exécutif,
North Saskatchewan Watershed Alliance (NSWA)

Quelle bonne nouvelle! Et c’est une bénédiction pour Smoky Lake—soulignant le potentiel de la région à être une destination de choix pour le tourisme et en accélérant la reprise et la croissance économiques.

David Goldstein, Directeur général,
Travel Alberta

Faits en bref

  • Le nom de la rivière Saskatchewan Nord est d’origine cri – « kisiskâciwani-sîpiy » –, qui signifie « rivière au débit rapide » – en pied-noir « omaka‑ty », qui signifie « grande rivière ».

  • La rivière Saskatchewan Nord s’écoule dans le bassin versant de la Saskatchewan Nord, à travers le centre de l’Alberta jusqu’en Saskatchewan. Depuis son origine dans le Champ de glace Columbia, dans les montagnes Rocheuses de l’Ouest de l’Alberta, jusqu’à La Fourche, dans la province de la Saskatchewan, la rivière parcourt 1 287 km. Cet itinéraire traverse quatre des six régions naturelles de l’Alberta : les montagnes Rocheuses, les contreforts, la forêt boréale et Parkland.

  • Le Réseau des rivières du patrimoine canadien est le programme national de conservation des rivières du Canada. Créé en 1984, il est le fruit d’une collaboration entre les gouvernements fédéral, provinciaux et territoriaux. Il accorde une reconnaissance nationale aux rivières exceptionnelles du Canada et favorise leur gestion à long terme afin de conserver leurs valeurs naturelles, culturelles et récréatives pour le bénéfice et le plaisir des Canadiens d’aujourd’hui et des générations à venir. À ce jour, quarante et une rivières font partie du patrimoine canadien, totalisant juste au-dessus de 11 000 kilomètres dans l’ensemble du pays.

  • Pour qu’une rivière fasse partie du patrimoine canadien, elle doit faire l’objet d’un processus en deux étapes : la mise en candidature et la désignation. Chaque rivière proposée est évaluée selon des lignes directrices strictes visant à établir si elle répond ou non aux critères de sélection et d’intégrité qui définissent les principales rivières du Canada. Pour être prise en considération, elle doit présenter des valeurs naturelles, culturelles ou récréatives exceptionnelles, obtenir un fort appui du public, et il faut démontrer que des mesures suffisantes seront mises en place pour garantir le maintien de ces valeurs.

  • À la suite de la mise en candidature, pour obtenir une désignation complète dans le cadre du Réseau des rivières du patrimoine canadien (RRPC), il faut préparer un plan de gestion de la rivière. Le document est ensuite examiné par le Comité de planification technique (CPT) et déposé auprès de la Commission du RRPC pour qu’elle recommande au ministre de la province ou du territoire concerné et au ministre de l’Environnement et du Changement climatique et ministre responsable de Parcs Canada de désigner officiellement la rivière.

  • La Commission du RRPC est composée de représentants fédéraux de l’Agence Parcs Canada et du ministère des Relations Couronne-Autochtones et Affaires du Nord Canada, ainsi que d’un représentant de chaque province et territoire participant.

  • Le village de Vilna a obtenu une subvention du ministère des Alberta Municipal Affairs dans le cadre du programme Alberta Community Partnership (ACP), qui soutient les travaux d’élaboration d’un plan de gestion de la rivière Saskatchewan Nord en Alberta.

  • La rivière Saskatchewan Nord représente le « centre spirituel » du lieu historique national du Canada de l’Arrondissement-de-Victoria, situé dans la région de Smoky Lake. Grâce aux efforts de groupes tels que la Victoria Home Guard Historical Society, l’Arrondissement-de-Victoria a été désigné lieu historique national en 2001. S’étendant sur plus de 10 000 acres, le site commémore l’héritage de la colonisation ukrainienne et métisse de la région et constitue le plus grand lieu historique national de l’Ouest canadien.

Liens connexes

Personnes-ressources

Kaitlin Power
Attachée de presse      
Cabinet du ministre de l’Environnement et du Changement climatique
819 230-1557
kaitlin.power@ec.gc.ca

Relations avec les médias
Agence Parcs Canada
855-862-1812
pc.media@pc.gc.ca

Rob Williams
Attaché de presse
Alberta Environment and Parks
780-722-7359
rob.williams@gov.ab.ca

Kyle Schole
Technicien en planification
Comté de Smoky Lake
780 650-2059
kschole@smokylakecounty.ab.ca

Recherche d'information connexe par mot-clés: Commémoration | Parcs Canada | Canada | Ottawa | Histoire autochtone | grand public | communiqués de presse
Signaler un problème ou une erreur sur cette page
Veuillez sélectionner toutes les cases qui s'appliquent :

Merci de votre aide!

Vous ne recevrez pas de réponse. Pour toute question, contactez-nous.

Date de modification :