Le gouvernement du Canada annonce l’octroi de 2,5 millions de dollars pour restaurer les écosystèmes forestiers du parc national et de la réserve de parc national Kluane

Communiqué de presse

Parcs Canada et ses partenaires autochtones comptent restaurer et accroître la résilience de la forêt du parc et revitaliser les traditions et la culture tutchone du Sud.

Le 18 octobre 2022                Haines Junction (Yukon)             Agence Parcs Canada

Le gouvernement du Canada protège les parcs nationaux du Canada, rétablit des écosystèmes sains et résilients et contribue au rétablissement des espèces en péril. En collaboration avec de nombreux groupes autochtones au Canada, Parcs Canada et les peuples autochtones sont des partenaires dans la conservation du patrimoine naturel et culturel et la diffusion des récits de ces lieux précieux.

Les partenaires des Premières Nations de Champagne et de Aishihik, la Première Nation de Kluane et Parcs Canada sont heureux de présenter Dákeyi ukaanathį̀ jè : Vous protégez tous notre pays avec votre cœur – Restaurer les écosystèmes forestiers dans le parc national et la réserve de parc national Kluane. Ce projet permettra de planifier des approches à long terme pour restaurer et accroître la résilience des forêts du parc tout en contribuant à revitaliser les traditions et la culture des Tutchone du Sud.

Aujourd’hui, Brendan Hanley, député du Yukon, au nom de l’honorable Steven Guilbeault, ministre de l’Environnement et du Changement climatique et ministre responsable de Parcs Canada, a annoncé un investissement fédéral de 2,5 millions de dollars sur cinq ans pour le projet et a souligné les contributions des Premières Nations de Champagne et de Aishihik et de la Première Nation de Kluane, ainsi que du Service canadien des forêts, qui ont fourni d’importantes ressources en nature pour cette collaboration unique.

Dans le cadre de ce projet, des recherches sont en cours pour mieux comprendre l’histoire des incendies dans le parc national et la réserve de parc national Kluane, en examinant les incendies d’origine humaine et naturelle dans les zones forestières. Le feu est un processus naturel et nécessaire pour rajeunir et créer la diversité des écosystèmes. La région du parc national et de la réserve de parc national Kluane présente un déficit de feu et un écosystème forestier dégradé, ce qui crée des déséquilibres dans l’écologie du parc et un risque accru de feu de forêt. Les recherches menées avec les partenaires des Premières Nations permettront de mieux comprendre comment ils utilisaient le feu sur le terrain, tout en donnant l’occasion au personnel des Premières Nations et aux gardiens des terres de renouer avec les zones les plus reculées de leurs territoires traditionnels.

Parcs Canada reconnaît l’importance de collaborer avec ses partenaires autochtones pour refléter les pratiques culturelles et la gouvernance paritaire dans les programmes de gestion du feu. L’Agence vise à rétablir le feu dans le parc national et la réserve de parc national Kluane d’ici 2025, par une gouvernance paritaire de ce projet avec les Premières Nations de Champagne et de Aishihik et la Première Nation de Kluane, et en utilisant une approche éclairée par les systèmes de connaissances de l’Ouest et des Premières Nations. Les décisions finales concernant le rétablissement du feu dans le parc, comme le choix des sites et des actions pour les brûlages dirigés, seront prises en fonction des objectifs communs de tous les partenaires.

                                                                                                                       -30-

Multimédia supplémentaire

Les gardiens des terres de la Première Nation de Kluane et le personnel de Parcs Canada atterrissent sur un site candidat pour un brûlage dirigé dans le parc national et la réserve de parc national Kluane. Source: Parcs Canada
Vue aérienne d’un site candidat pour un brûlage dirigé dans le parc national et la réserve de parc national Kluane. Source: Parcs Canada

Citations

« Les Premières Nations de Champagne et de Aishihik sont heureuses de participer à Dákeyi ukaanathį̀ jè, une approche collaborative visant à restaurer la santé des forêts dans le parc national et la réserve de parc national Kluane. L’intendance de la terre, de l’eau et des animaux est une valeur essentielle pour notre dän (peuple). Dans le passé, nos ancêtres utilisaient le feu comme un outil pour aider à gérer la terre et la faune, par exemple en brûlant les champs pour renouveler la croissance et augmenter la population de spermophiles. Le dernier feu dans le parc remonte à plus d’un siècle, ce qui a interrompu les cycles naturels. Les brûlages ciblés sont un moyen pour nous de pratiquer Dän K’e (nos méthodes traditionnelles), d’aider à rétablir les liens citoyens dans le parc et d’encourager la nouvelle croissance de la forêt. »

 

Kaaxnox, Dän Nätthe Äda (Chef Steve Smith)
Premières Nations Champagne et Aishihik

« Notre relation avec la terre est fondamentale pour la culture et le mode de vie des Lù’àn Män Ku Dän, le peuple du lac Kluane. Dans le cadre de ses efforts continus pour protéger et améliorer ses terres pour les générations à venir, la Première Nation de Kluane est heureuse de travailler avec ses partenaires pour restaurer la santé des forêts dans le parc national et la réserve de parc national Kluane. Grâce au projet Dákeyi ukaanathį̀ jè, nous ramènerons le rôle important du feu dans la région pour aider à régénérer les forêts, à améliorer l’habitat essentiel de la faune et à relier davantage Lù’àn Män Ku Dän à nos terres traditionnelles. »

 

Chef Bob Dickson
Première Nation Kluane

« Le gouvernement du Canada s’est engagé à accroître la résilience des écosystèmes forestiers aux changements climatiques. Nous reconnaissons l’importance de collaborer avec les détenteurs de savoir traditionnel autochtone pour refléter les pratiques culturelles dans les programmes de gestion des incendies afin de soutenir la restauration des paysages naturels et culturels. Grâce à cet investissement, Parcs Canada et les principaux partenaires des Premières Nations acquerront une meilleure compréhension d’histoire des feux dans le parc national et la réserve de parc national Kluane et entreprendre des recherches sur la façon dont le brûlage dirigé pourrait être utilisé pour le rajeunissement des forêts. »

 

Brendan Hanley
Député du Yukon

Faits en bref

  • Le parc national et la réserve de parc national Kluane se situent dans les territoires traditionnels du peuple Tutchone du Sud et se composent de forêts boréales, de toundra alpine et de remarquables champs de glace.

  • Le parc national et la réserve de parc national Kluane sont gérés conjointement par le Conseil de gestion du parc national Kluane, les Premières Nations de Champagne et de Aishihik, la Première Nation de Kluane et Parcs Canada. La cogestion a été établie à partir des droits et des responsabilités énoncés dans les accords modernes sur les revendications territoriales globales conclus avec les Premières Nations de Champagne et d’Aishihik et la Première Nation de Kluane.

  • Le feu est une perturbation naturelle importante dans la forêt boréale du parc national et de la réserve de Kluane, qu’il soit allumé par la foudre ou par l’homme. Dominée par les épinettes, la suppression des feux dans le parc a contribué à l’ampleur de l’infestation de typographe de l’épinette du milieu des années 1990 au milieu des années 2000, qui a touché près de la moitié (44 %) de la forêt d’épinettes matures de Kluane.

  • L'absence de feu dans le parc national et la réserve de Kluane depuis 1950 (seulement 380 hectares brûlés) a entraîné une dégradation de l’écosystème forestier. 

  • Parcs Canada travaille en collaboration avec les peuples autochtones pour mieux comprendre les pratiques de gestion du feu utilisées par de nombreuses collectivités autochtones depuis des générations comme outil de gestion des écosystèmes avant la création des parcs nationaux.

  • Créée en collaboration avec le Conseil de gestion du parc national Kluane, les Premières Nations de Champagne et de Aishihik, la Première Nation de Kluane et Parcs Canada, l’ébauche du plan de gestion du parc national et de la réserve de parc national Kluane est ouverte à la consultation publique au https://www.pc.gc.ca/fr/pn-np/yt/kluane/gestion-management/consultation jusqu’au 14 novembre 2022. 

Liens connexes

Personnes-ressources

Kaitlin Power
Attachée de presse      
Cabinet du ministre de l’Environnement et du changement climatique
819-230-1557
Kaitlin.power@ec.gc.ca

Relations avec les médias
Agence Parcs Canada
855-862-1812
pc.media@pc.gc.ca

Karen Murray
Agente des relations publiques et des communications     
Unité de gestion du Yukon
647-201- 3204
karen.murray@pc.gc.ca

Signaler un problème ou une erreur sur cette page
Veuillez sélectionner toutes les cases qui s'appliquent :

Merci de votre aide!

Vous ne recevrez pas de réponse. Pour toute question, contactez-nous.

Date de modification :