Le gouvernement du Canada reconnaît l’importance historique nationale des célébrations du Jour de l’émancipation

Communiqué de presse

Les célébrations du Jour de l’émancipation représentent la force et la persévérance des Afro-Canadiens dans la lutte pour l’égalité raciale par le passé et jusqu’à ce jour.


Le 1er août 2023                                     Gatineau (Québec)                            Parcs Canada

Les désignations historiques nationales nous encouragent à reconnaître l’ensemble de notre histoire commune, à la fois les victoires et les difficultés qui ont contribué à définir le Canada, et nous aident à réfléchir à la façon de bâtir une société plus inclusive pour les générations actuelles et futures.

Aujourd’hui, l’honorable Steven Guilbeault, ministre de l’Environnement et du Changement climatique et ministre responsable de Parcs Canada, a annoncé la désignation des célébrations du Jour de l’émancipation à titre d’événement d’importance historique nationale dans le cadre du Programme national de commémoration historique de Parcs Canada.

Le 1er août 1834, la Slavery Abolition Act (Loi sur l’abolition de l’esclavage) est entrée en vigueur, mettant fin à des siècles d’existence du système d’esclavage colonial des Africains dans l’ensemble de l’Empire britannique, qui comprenait le territoire maintenant connu sous le nom de Canada. Les personnes d’ascendance africaine ont souligné l’abolition de l’esclavage par des célébrations organisées dans ce qui est maintenant les provinces de l’Ontario et du Québec à partir de 1834, la Nouvelle-Écosse et le Nouveau-Brunswick en 1846, et la Colombie-Britannique à partir de 1858. Les festivités du Jour de l’émancipation vont des petits pique-niques aux grands événements publics, généralement avec des services religieux, des défilés, des repas communautaires, des dîners officiels et des divertissements. Ces événements ont inspiré une longue tradition de marquer le Jour de l’émancipation qui se poursuit jusqu’à ce jour.

Au fil des ans, ces commémorations ont offert des occasions d’établir des liens sociaux et de la solidarité, un espace pour susciter la fierté à l’égard de l’ascendance africaine et des cérémonies de commémoration des ancêtres qui ont enduré l’esclavage. Ils deviennent également des occasions de mobilisation contre l’esclavage aux États-Unis jusqu’à son abolition en 1865, et contre le racisme et la ségrégation systémiques qui persistent au Canada.

Le gouvernement du Canada, par l’intermédiaire de la Commission des lieux et monuments historiques du Canada, reconnaît les personnes, lieux et événements importants qui ont façonné le Canada. La présentation de ces histoires à la population canadienne contribue à favoriser la compréhension et la réflexion sur les histoires, les cultures, l’héritage et les réalités diversifiés du passé et du présent du Canada.

Le processus de désignation dans le cadre du Programme national de commémoration historique de Parcs Canada repose en grande partie sur des propositions du public. À ce jour, plus de 2 200 désignations ont été effectuées à l’échelle nationale. Pour soumettre la candidature d’une personne, d’un lieu ou d’un événement historique dans votre collectivité, veuillez consulter le site Web de Parcs Canada pour de plus amples renseignements : https://parcs.canada.ca/culture/designation/proposer-nominate.

- 30 -

 

Citations

« La désignation des célébrations du Jour de l’émancipation comme événement historique national reconnaît la force et la détermination des communautés afro-canadiennes et met en lumière la tradition de rassemblement pour commémorer cette journée importante qui existe depuis près de 200 ans. Le 1er août, le Jour de l’émancipation, nous réfléchissons à l’histoire de l’esclavage et de la ségrégation au Canada, ainsi qu’à ses répercussions durables, tout en nous engageant à lutter contre toutes les formes de discrimination raciale. »

L’honorable Steven Guilbeault
Ministre de l’Environnement et du Changement climatique et ministre responsable de Parcs Canada

« C’est avec une immense jubilation que la désignation des célébrations du Jour de l’émancipation en tant qu’événement historique national a été acceptée. Cette reconnaissance fédérale honore les célébrations de l’émancipation d’un peuple enlevé de force à sa nation, réduit en esclavage pendant 400 ans, acheté et vendu comme un bien, rassemblé comme du bétail; pourtant, s’élevant triomphalement au-dessus de tout cela pour non seulement survivre, mais prospérer dans notre génie; Émancipation mi seh! Ase ancêtres! »

Nadine Williams
Poète, auteure et éducatrice artistique

« La résistance et la joie des Africains nouvellement libérés, anciennement réduits en esclavage, ont été exprimées par les célébrations, les discours et l’activisme du Jour de l’émancipation le 1er août partout au Canada à partir de 1834. Je suis honorée que ma quête pour que le 1er août soit commémoré comme le Jour de l’émancipation, qui a commencé en 1994, ait été couronnée de succès. Avec la joie et la reconnaissance vient l’espoir. »

Rosemary Sadlier
Récipiendaire de l’Ordre de l’Ontario, auteure, historienne, consultante, conférencière

« Reconnaître l’importance historique nationale des célébrations du Jour de l’émancipation signifie honorer le courage, la persévérance et la joie des Noirs au Canada. Ces célébrations, sous toutes leurs formes au fil des ans et partout au pays, mettent en valeur la force inébranlable de nos communautés dans leur lutte pour l’égalité raciale. »

Arielle Kayabaga
Députée de London-Ouest et présidente du caucus libéral noir

 

Faits en bref

  • Le 24 mars 2021, la Chambre des communes a voté à l’unanimité pour que le 1er août soit officiellement désigné Jour de l’émancipation.

  • Certains peuples autochtones ont également été réduits en esclavage en Nouvelle-France et au Canada britannique, et certains de leurs descendants ont participé aux premières célébrations.

  • Le Canada reconnaît officiellement la Décennie internationale des Nations Unies pour les personnes d’ascendance africaine, qui a débuté en 2015 et sera observée jusqu’en 2024. La Décennie internationale vise à promouvoir une plus grande reconnaissance mondiale et un plus grand respect des cultures, de l’histoire et du patrimoine des personnes d’ascendance africaine.

  • Créée en 1919, la Commission des lieux et monuments historiques du Canada conseille le ministre de l’Environnement et du Changement climatique sur l’importance historique nationale des personnes, des lieux et des événements qui ont marqué l’histoire du Canada. En collaboration avec Parcs Canada, la Commission s’assure que les éléments revêtant une importance historique nationale sont reconnus dans le cadre du Programme national de commémoration historique de Parcs Canada et que ces histoires importantes sont transmises à la population canadienne.

  • L’Agence Parcs Canada est déterminée à collaborer avec les Canadiens et Canadiennes afin de raconter des récits de vaste portée et plus inclusifs dans les lieux qu’elle gère. Afin d’aider à atteindre cet objectif, le Cadre pour l’histoire et la commémoration présente une approche complète et attrayante sur l’histoire du Canada selon diverses perspectives, notamment en exposant des périodes tragiques et difficiles du passé du Canada.

Produits connexes

Liens connexes

Personnes-ressources

Kaitlin Power
Attachée de presse      
Cabinet du ministre de l’Environnement et du Changement climatique
819-230-1557
kaitlin.power@ec.gc.ca

Relations avec les médias
Parcs Canada
1-855-862-1812
pc.media@pc.gc.ca

Recherche d'information connexe par mot-clés: Patrimoine | Parcs Canada | Canada | Histoire et patrimoine | grand public | communiqués de presse

Détails de la page

Date de modification :