Biographie du très honorable Roméo LeBlanc C.R., C.C., C.M.M., O.N.B., C.D.

Gouverneur général : 1995-1999

Le très honorable Roméo LeBlanc

Biographie
Une carrière en journalisme
De l'ombre au gouvernement
La vie au Sénat
L'héritage d'un Canadien compatissant
Le 25e gouverneur général du Canada
Fonds de bourse d'études Roméo LeBlanc

Biographie

Né en 1927, Roméo LeBlanc est le plus jeune des sept enfants de Phillias et de Lucie LeBlanc. Il passe ses premières années sur une ferme de subsistance pendant la dépression. À l'école primaire, il impressionne ses professeurs à tel point qu'ils persuadent le collège local qu'il devrait recevoir une éducation plus poussée. En 1948, il obtient un baccalauréat de l'Université St-Joseph, au Nouveau-Brunswick. Ensuite, il part travailler à Montréal pour un salaire de 14 dollars par semaine. Il est l'un des rédacteurs de Jeunesse étudiante catholique, un bulletin s'adressant aux étudiants catholiques.

Après que son frère Léonard soit devenu handicapé à la suite d'un accident de voiture en 1949, Roméo LeBlanc retourne aider sa famille. En 1950, il reprend ses études à l'Université St-Joseph pour y obtenir un baccalauréat en éducation en vue d'enseigner dans les écoles secondaires du Nouveau-Brunswick. Il enseigne à Drummond, dans le nord du Nouveau-Brunswick, de 1951 à 1953. En 1953, on lui décerne une bourse France-Acadie pour étudier à la Sorbonne. C'est là où l'éminent professeur Bruneau, spécialiste de la linguistique, reconnaît son talent et prend les dispositions pour l'inscrire au doctorat. Le professeur appuie également la candidature de son protégé pour une autre bourse de la Société royale du Canada. Titulaire de cette bourse, Roméo LeBlanc s'inscrit pour une thèse de doctorat ayant pour titre « L'enseignement du français dans un district bilingue au Canada : le Nouveau-Brunswick, une étude de cas ».

Au printemps 1955, l'aîné de ses frères décède d'une tumeur au cerveau, laissant derrière lui une veuve et six enfants. Une fois de plus, il retourne à la ferme aider à stabiliser la situation financière de la famille. De 1955 à 1959, il enseigne à l'École normale provinciale à Fredericton. Au cours de ces années, M. LeBlanc apprend à mieux connaître la collectivité anglophone de Fredericton et tisse des liens dans les collectivités acadiennes de toute la province.He taught at the provincial Normal School in Fredericton from 1955 until 1959.

Une carrière en journalisme

En 1959, Roméo LeBlanc est embauché par Radio-Canada en tant que journaliste à Ottawa. Il occupe d'abord un poste de correspondant aux affaires publiques. Un an plus tard, il est promu à la couverture du Parlement. Membre de la Tribune de la presse parlementaire, il travaille occasionnellement aux Nations Unies. De 1962 à 1965, ses affectations le conduisent à Londres, où il est responsable de la répartition pour couvrir la Communauté économique européenne (EEC), l'Algérie et Chypre. En 1965, il devient le président-fondateur de l'Association des correspondants à l'étranger de Radio-Canada/CBC. Cette année-là, il est affecté à Washington, où il est accrédité au Pentagone ainsi qu'à la Maison-Blanche; il accompagne aussi le président Johnson dans sa visite au Vietnam.

En 1967, M. LeBlanc devient le secrétaire de presse du premier ministre Lester Pearson. À son arrivée au pouvoir, le premier ministre Trudeau le maintient en poste. Roméo LeBlanc occupera ces fonctions jusqu'en 1971; il y vivra notamment la tumultueuse période de la crise d'octobre et ses répercussions.

Roméo LeBlanc, Ottawa, 1967.
Roméo LeBlanc,
secrétaire de presse
pour le Premier ministre Pearson,
entre dans la Chambre des
communes avec le PM et le
ministre recrue Jean Chrétien
(premier plan),
Ottawa, 1967.
Roméo LeBlanc, en studio à Radio-Canada, 1965.
Roméo LeBlanc, en studio à Radio-Canada, 1965.

De l'ombre au gouvernement

En 1971, Roméo LeBlanc retourne au Nouveau-Brunswick, en qualité d'assistant du président et de directeur des relations publiques de l'Université de Moncton. Puis, en 1972, il fait ses premiers pas dans l'arène politique : il est élu député de Westmorland-Kent (N.-B.). Roméo LeBlanc est réélu en 1974, en 1979 et en 1980, représentant la circonscription électorale jusqu'en 1984.

Portant divers titres, il est ministre des Pêches dans trois des cabinets du premier ministre Trudeau, devenant ainsi le ministre canadien à avoir occupé ce poste le plus longtemps. C'est sous sa gouverne que la zone de pêche côtière du Canada est passée de 12 à 200 milles (de 19,3 km à 321,8 km). M. Leblanc est également responsable du grand rôle qu'a joué le Canada dans les conférences sur le droit de la mer entre 1974 et 1979. De 1974 à 1982, il est membre du Comité du Cabinet chargé des affaires extérieures et des affaires économiques; de 1974 à 1984, il est membre du Comité sur les communications, qu'il préside d'ailleurs de 1976 à 1981; de 1975 à 1984, il est membre du Comité des priorités et de la planification. En 1982, il est nommé ministre des Travaux publics et ministre responsable de la Société canadienne d'hypothèques et de logement et de la Commission de la capitale nationale.

Le Ministre des pêches Roméo LeBlanc confère avec PM Trudeau, 1974.
Le Ministre des pêches Roméo LeBlanc
confère avec PM Trudeau, 1974.
Le Ministre des pêches et de l'Environnement Roméo LeBlanc rencontre la Reine Elizabeth II et le Prince Philip à 1977.
Le Ministre des pêches et de l'Environnement
Roméo LeBlanc rencontre
la Reine Elizabeth II et le Prince Philip
à la résidence du
Gouverneur général lors de la visite
du jubilée du Canada de la Reine, 1977.

La vie au Sénat

Le sénateur Roméo LeBlanc, Président du Sénat, 1993.
Le sénateur Roméo
LeBlanc, Président du Sénat,
photographie officielle,
Ottawa, 1993.

Le premier ministre Trudeau nomme Roméo LeBlanc au Sénat en 1984. En 1985, il est nommé chercheur invité à l'Institut des études canadiennes de l'Université Carleton. Au cours des cinq années suivantes, il donne de nombreuses conférences à titre d'invité dans diverses universités canadiennes.

Le Sénat le nomme président du Comité permanent de la régie interne, des budgets et de l'administration en 1988, au début de la première session de la 34e législature. Il fait également partie du Comité des affaires étrangères et du Sous-comité de la sécurité et de la défense nationale. M. LeBlanc est en outre membre de l'Association interparlementaire France-Canada et de l'Association internationale des parlementaires de langue française.

Le travail de Roméo LeBlanc au Sénat comprend beaucoup d'activités internationales. Il travaille aussi de manière considérable sur la réglementation de l'industrie pharmaceutique au Canada. Il est nommé président du Sénat le 7 décembre 1993.
Le gouverneur général Roméo LeBlanc présente un Ordre du Canada honoraire au  Nelson Mandela
Le gouverneur général Roméo LeBlanc
présente un Ordre du Canada honoraire
au Président de l'Afrique du Sud
Nelson Mandela
(le premier étranger à recevoir cet honneur)
lors d'une cérémonie à
Rideau Hall, Novembre, 1998.

Lorsqu'il reçoit la visite de dignitaires étrangers ou qu'il représente le Canada à l'extérieur du pays, Roméo LeBlanc souligne les efforts des Canadiens pour se créer une identité reflétant les croyances fondamentales chères à la population du pays, la primauté du droit ainsi que la nécessité de viser à vivre dans une société bienveillante et juste. Il voit aussi le Canada comme un pays qui célèbre la diversité au lieu de la craindre. En tant qu'Acadien, il est convaincu que les institutions et les valeurs canadiennes permettent aux personnes de préserver le patrimoine culturel qui les distingue tout en faisant partie d'une nation dynamique et unie.

Au cours des quatre années passées au poste de gouverneur général, Roméo LeBlanc visite de nombreux pays, dont la République tchèque, les Pays-Bas, la France, le Guyana et le Mexique. Il est le premier gouverneur général du Canada à faire une visite officielle en Inde et au Pakistan. En 1999, il est à nouveau le premier à faire une visite officielle, cette fois en Afrique, où il visite le Sénégal, la Côte d'Ivoire, la Tanzanie et le Mali. Au cours de la même année, il représente aussi le Canada aux funérailles du roi Hussan II du Maroc.

L'héritage d'un Canadien compatissant

Le gouverneur général Roméo LeBlanc avec son épouse, Diana Fowler LeBlanc
Le gouverneur général Roméo LeBlanc avec
son épouse, Diana Fowler LeBlanc, lors de la
cérémonie d'installation à la Chambre du Sénat,
Ottawa, 8 février, 1995.

Dans son discours d'installation, Roméo LeBlanc dit : « Si je devais être reconnu pour quelque chose, j'aimerais que ce soit parce que nous sommes conscients du courage quotidien extraordinaire des Canadiens et que nous voulons rendre hommage à ce courage. » (Discours d'installation, le 8 février 1995).

Il satisfait cette ambition lorsqu'il lance le Prix du gouverneur général pour l'entraide en 1996. Ce prix vise à souligner le courage et le dévouement quotidiens de gens ordinaires, de soignants et de personnes s'occupant d'un membre de leur famille, bref de Canadiens rendant des services extraordinaires à leurs proches, à leur communauté ou au pays tout entier. Depuis sa création, près de 500 bénévoles et soignants de tout le pays ont reçu ce prix. Le gouverneur général LeBlanc souligne les accomplissements de douzaines de récipiendaires au cours de 14 cérémonies différentes tenues dans des collectivités qu'il visite partout au pays.

Bien qu'on puisse dire qu'il a concrétisé l'une de ses ambitions avec la création de ce prix, Roméo LeBlanc a également réalisé autre chose de très grande valeur, non seulement au cours des années où il a été gouverneur général, mais pendant toute sa vie. Il a montré qu'avec l'honneur, on peut battre un sentier menant de débuts humbles jusqu'aux plus hautes fonctions du pays, tout en menant une vie empreinte de l'amour du pays, d'humilité personnelle et d'intégrité.

Le 25e gouverneur général du Canada

Le gouverneur général Roméo LeBlanc avec sa filleule, Emma Kinsella.
Le gouverneur général Roméo LeBlanc
avec sa filleule, Emma Kinsella,
Rideau Hall, 1995.
Le gouverneur général Roméo LeBlanc avec son épouse lors de la cérémonie d'installation à la Chambre du Sénat.
Le gouverneur général Roméo LeBlanc avec
son épouse, Diana Fowler LeBlanc, lors de la
cérémonie d'installation à la Chambre du Sénat,
Ottawa, 8 février, 1995.
Survivent à Roméo LeBlanc son épouse
Diana Fowler LeBlanc, son fils Dominic,
sa fille Geneviève et sa sœur Émilie Gallant.

Après moins d'un an en fonction comme président du Sénat, Roméo LeBlanc est nommé 25e gouverneur général du Canada le 8 février l995. Il occupe ce poste jusqu'en octobre 1999. Il devient alors le premier Acadien et le premier natif des provinces maritimes à assumer cette fonction. Avec sa femme, Diana Fowler LeBlanc, qu'il épouse en 1994, il adopte un calendrier d'activités bien rempli qui les mène partout au Canada et à l'étranger.

Au Canada, M. LeBlanc s'emploie à enseigner aux Canadiens leur propre histoire. L'histoire du Canada et celle des gens qui ont édifié ce pays sont au cœur de ses discours. En ce qui concerne les Autochtones, il dit : « Nous avons envers les peuples autochtones une dette vieille de quatre siècles. C'est à leur tour de devenir des partenaires à part entière dans l'édification d'un Canada encore meilleur ». Il poursuit ainsi : « Et la réconciliation nécessaire sera peut-être moins le résultat de textes juridiques que d'un mouvement du cœur. » (Discours à l'occasion de la proclamation des personnages modèles autochtones de 1996, le 23 février 1996).

Fonds de bourse d'études Roméo LeBlanc à l'Université de Moncton

La famille LeBlanc invite les gens qui le souhaitent à faire un don en ligne
en se rendant sur le site de l'Université de Moncton à l'adresse suivante : www.umoncton.ca/anciensetamis et cliquer sur « Pour faire un don ».

Ils peuvent également envoyer leur don à l'adresse suivante :

Université de Moncton
Anciens et développement
anc-dev@umoncton.ca
Tél. : 506-858-4130 ou 1-888-362-1144
Téléc. : 506-858-4108
www.umoncton.ca/anciensetamis

Avis: Les limites à la responsabilité du gouvernement du Canada s'appliquent.

Signaler un problème ou une erreur sur cette page
Veuillez sélectionner toutes les cases qui s'appliquent :

Merci de votre aide!

Vous ne recevrez pas de réponse. Pour toute question, contactez-nous.

Date de modification :