Le ministre LeBlanc annonce un plus grand accès pour les communautés autochtones à la pêche au crabe des neiges du sud du golfe du Saint-Laurent

Communiqué de presse

Ottawa (Ontario) -- Le gouvernement du Canada est engagé à concrétiser les efforts de réconciliation avec les communautés autochtones, et tire parti d’une  augmentation sans précédent de la biomasse du crabe des neiges dans le sud du golfe du Saint-Laurent pour accroître l’accès des Autochtones à cette pêche pendant la saison de 2017. L'honorable Dominic LeBlanc, ministre des Pêches, des Océans et de la Garde côtière canadienne, a annoncé aujourd’hui une décision de gestion concernant les zones de pêche au crabe (ZPC) 12, 12E, 12F et 19. La décision inclut une mise en réserve ponctuelle s’élevant jusqu’à 1 100 tonnes des ZPC 12 et 19 pour les communautés autochtones se trouvant dans cette région, et ce, afin d'accroître l'accès des Autochtones à cette pêche.

Le montant du total autorisé des captures (TAC) est le plus élevé de l'histoire du sud du golfe du Saint-Laurent (SGSL) en raison d’un phénomène rare qui a résulté en une augmentation importante de la biomasse du crabe des neiges cette année. Cette biomasse devrait retourner à des niveaux normaux au cours des  prochaines années.

Le gouvernement du Canada utilise cette rare occasion pour fournir aux communautés autochtones de la région un accès accru à la pêche. Cette décision témoigne de l’engagement du gouvernement à concrétiser les efforts de réconciliation et à consolider la relation de nation à nation avec les peuples autochtones du Canada. L'octroi d'un accès accru à la pêche en 2017 apportera des bénéfices économiques pour les communautés autochtones  de la région, ainsi que les moyens pour renforcer leurs capacités et leur garantir un accès plus permanent dans les années à venir au fur et à mesure que les pêcheurs traditionnels quitteront l'industrie. 

Les pêcheurs actuels pourront également tirer d’importants bénéfices au cours de cette année particulièrement lucrative, tels qu’une augmentation sans précédent de leur quota et une valeur marchande prévue.

La décision fait suite à de vastes consultations avec les pêcheurs traditionnels de crabes, les groupes autochtones et les autres intervenants de l’industrie. Les détails concernant les allocations de parts pour la pêche de 2017 sont disponibles dans l'avis aux pêcheurs.


Citations

« Notre gouvernement est résolu à concrétiser la réconciliation et à renforcer la relation de nation à nation avec les peuples autochtones du Canada. L’abondance du crabe dans le sud du golfe du Saint-Laurent cette année représente une occasion unique pour assurer que tous les groupes participant à la pêche puissent bénéficier d’une augmentation du TAC, tout en garantissant que ceux qui devraient avoir accès aux ressources partagées de notre pays puissent profiter de cette opportunité. Nous nous sommes engagés à renforcer notre relation avec les peuples autochtones du Canada et il s’agit donc aujourd'hui juste d’une étape significative visant à concrétiser cette promesse ».

L'honorable Dominic LeBlanc, Ministre des Pêches, des Océans et de la Garde côtière canadienne

Faits en bref

  • Le MPO a rencontré les représentants de l'industrie et les communautés autochtones lors de la réunion du Comité consultatif du crabe des neiges du SGSL, qui s'est tenue du 28 février au 1er mars 2017. Les discussions ont traité, entre autres, de l'établissement du TAC de 2017, en utilisant les règles de décision pour la pêche, une entente de collaboration renouvelée pour  assurer un relevé au chalut sur le crabe des neiges, et d'autres mesures de gestion clés.

  • Le TAC pour les zones de pêche au crabe (ZPC) 12, 12E, 12F et 19 a été fixé à 43 822 tonnes pour 2017, conformément au principe de l'approche de précaution du MPO et des règles de décision pour la pêche, élaborées en collaboration avec les représentants de l'industrie et les communautés autochtones. En 2016, le TAC pour ces zones était fixé à 21 758,96 tonnes.

  • Le TAC de 2017 constitue le plus élevé de l'histoire du sud du Golfe; cependant, les études scientifiques indiquent que les niveaux de la biomasse reviendront à la normale pour la pêche de 2018.

  • L'importante augmentation du TAC résulte d'un nombre élevé de crabes qui n'ont pas mué en 2015, mais qui ont mué en 2016, s'ajoutant ainsi à la biomasse disponible du crabe des neiges de taille commerciale pour 2017.

Liens connexes

Personnes-ressources

Relations avec les médias
Pêches et Océans Canada
613-990-7537
Media.xncr@dfo-mpo.gc.ca 

Laura Gareau
Attachée de presse
Cabinet du ministre
Pêches et Océans Canada
613-992-3474
Laura.Gareau@dfo-mpo.gc.ca

Internet : www.dfo-mpo.gc.ca

Suivez-nous sur Twitter!   www.Twitter.com/MPO_DFO


Signaler un problème ou une erreur sur cette page
Veuillez cocher toutes les réponses pertinentes :

Déclaration de confidentialité

Merci de votre aide!

Vous ne recevrez pas de réponse. Pour toute question, contactez-nous.

Date de modification :