Saison 2017 de la pêche récréative du poisson de fond (Terre-Neuve-et-Labrador et la Basse-Côte-Nord du Québec) et prochaines étapes pour le Canada atlantique

Communiqué de presse

Holyrood (Terre-Neuve-et-Labrador) - Ken McDonald, député d’Avalon (Terre-Neuve-et-Labrador) a annoncé aujourd’hui, au nom de l’honorable Dominic LeBlanc, ministre des Pêches, des Océans et de la Garde côtière canadienne, la saison de la pêche récréative du poisson de fond (morue) pour Terre-Neuve-et-Labrador ainsi que la Basse-Côte-Nord du Québec, de même que les mesures de gestion de cette pêche. En 2016, la saison de la pêche a été prolongée de 14 jours permettant d’accorder un total de 46 jours de pêche. Ces mesures demeureront en place pour la saison de 2017.

Au nom du Ministre, M. McDonald a aussi annoncé la décision du ministère des Pêches et des Océans (MPO) de ne pas procéder à la mise en œuvre d’un régime de permis et d’étiquettes pour cette pêche en 2017. La Région de Terre-Neuve-et-Labrador du Ministère a mené de vastes consultations à ce sujet en novembre 2016, et a entendu les voix exprimant une nette opposition à la mise en place éventuelle d’un système d’étiquettes pour la pêche annuelle récréative du poisson de fond. Le Ministère a écouté le point de vue de la population et a tenu compte de tous les commentaires exprimés pour prendre la décision de gestion de cette année.

La pêche récréative constitue un secteur de développement économique important pour le Canada. Le Ministère continuera donc à évaluer les options en vue de renforcer la gestion de toutes les pêches récréatives en mer dans l’Est du Canada et ce, dans le but d’améliorer la rentabilité économique et la fiabilité des estimations de prises, et également en vue d’effectuer des évaluations scientifiques des stocks plus vigoureuses.

Dans le cadre de ce processus, le Ministère mobilisera les Canadiens des provinces de l’Atlantique et du Québec quant à la possibilité de lancer un régime de permis de pêche récréative en mer en 2018.

Légende de la photo : Ken McDonald, député d’Avalon (Terre-Neuve-et-Labrador), au nom de Dominic LeBlanc, ministre des Pêches, des Océans et de la Garde côtière canadienne, a fait une annonce aujourd’hui relative à la pêche récréative du poisson de fond de 2017.


Citations

« Je vous ai entendu haut et fort : le public n'est vraiment pas chaud à l'idée d'utiliser des étiquettes. C’est pourquoi nous ne mettrons pas ce régime en place. Nous allons toutefois continuer à travailler à la mise au point d’un régime de gestion qui respectera nos objectifs de conservation, tout en garantissant également aux Canadiens un accès équitable aux occasions de pêche récréative. J'espère bénéficier de la même qualité d’engagement et de commentaires lors des consultations à venir ».

L’honorable Dominic LeBlanc, C.P., c.r., député, Ministre des Pêches, des Océans et de la Garde côtière canadienne

« Cette décision de gestion a été prise en tenant compte des commentaires exprimés l’automne dernier par les habitants de Terre-Neuve-et-Labrador. Notre objectif vise à renforcer les mesures de gestion de la pêche récréative du poisson de fond, et à améliorer notre capacité scientifique et d’établissement de rapports. C’est en écoutant les Canadiens du Canada atlantique et du Québec que nous pourrons y parvenir ».

Ken McDonald, Député d’Avalon (Terre-Neuve-et-Labrador)

Faits en bref

  • À Terre-Neuve-et-Labrador et dans la Basse-Côte-Nord du Québec, la pêche sera ouverte du 15 juillet au 6 août, du 23 septembre au 1er octobre, ainsi que toutes les fins de semaine de juillet et août, y compris les fins de semaine prolongées de la fête du Canada et de la fête du Travail, ce qui représente une durée totale de 46 jours de pêche.

  • Toutes les mesures de gestion précédentes demeurent en place. Les pêcheurs sont tenus de conserver leurs prises et ne doivent pas rejeter à la mer de façon sélective le poisson de fond, à l’exception du flétan de l’Atlantique et des espèces en péril, telles que le loup à tête large et le loup tacheté. Ces espèces doivent être impérativement relâchées dans l’eau afin d’assurer l’optimisation de leur survie.

  • Pour 2017, les exploitants de bateaux d’excursion pourront faire une demande de permis en vue d’augmenter leur limite par sortie. Ce permis comprendra des exigences de déclaration des prises pour informer le secteur des Sciences du MPO du montant total des prélèvements.

  • En novembre 2016, afin de recueillir les commentaires du public sur le régime proposé d’étiquettes pour la pêche récréative du poisson de fond, le MPO a tenu une série de consultations régionales des groupes autochtones, huit séances publiques (St. John’s, Clarenville, Gander, Corner Brook, Mary’s Harbour, Plum Point, Carbonear et Marystown) ainsi qu’un processus de consultation en ligne qui était disponible du 1er au 30 novembre.

Produits connexes

Personnes-ressources

Relations avec les médias
Pêches et Océans Canada
613-990-7537
Media.xncr@dfo-mpo.gc.ca   

Laura Gareau
Attachée de presse
Cabinet du ministre
Pêches et Océans Canada
613-992-3474
Laura.Gareau@dfo-mpo.gc.ca

C-AC-17-14F

Internet : www.dfo-mpo.gc.ca

Suivez-nous sur Twitter!   www.Twitter.com/MPO_DFO


Signaler un problème ou une erreur sur cette page
Veuillez cocher toutes les réponses pertinentes :

Déclaration de confidentialité

Merci de votre aide!

Vous ne recevrez pas de réponse. Pour toute question, contactez-nous.

Date de modification :