Pêches et Océans Canada investit pour améliorer la capacité scientifique à l’Institut Maurice-Lamontagne et créer de nouveaux emplois

Communiqué de presse

Mont-Joli (Québec) -- Le gouvernement du Canada s'est engagé ouvertement à faire des sciences la pierre angulaire de ses politiques publiques. En rehaussant le financement de la recherche sur les océans et l’eau douce, nous reconstruisons notre capacité de recherche pour  renforcer notre approche de gestion marine axée sur la science. Cette recherche servira à protéger les océans dont tant de Canadiens sont si fiers.

L’honorable Dominic LeBlanc, ministre des Pêches, des Océans et de la Garde côtière canadienne, a confirmé aujourd’hui à Mont-Joli l’octroi de fonds à l’appui des programmes scientifiques menés à l’Institut Maurice-Lamontagne. Ce réinvestissement en sciences, combiné aux investissements annoncés avec le Plan de protection des océans, permettra de recruter davantage de chercheurs, biologistes et techniciens au centre de recherche.

Le Ministre a aussi confirmé un investissement de 27 millions de dollars pour mettre à niveau et améliorer les infrastructures de recherche de l’Institut afin que les équipes scientifiques puissent continuer à mener des recherches scientifiques de calibre mondial pendant de nombreuses années à venir. 

L’honorable Dominic LeBlanc, ministre des Pêches, des Océans et de la Garde côtière canadienne, en compagnie de Rémi Massé, député d’Avignon-La Mitis-Matane-Matapédia et Serge Gosselin, directeur régional des Sciences int., à l’Institut Maurice-Lamontagne à Mont-Joli.


Multimédia supplémentaire

L’honorable Dominic LeBlanc, ministre des Pêches, des Océans et de la Garde côtière canadienne

Citations

« Je suis ravi d’être présent pour marquer le trentième anniversaire de l’Institut Maurice-Lamontagne. Nos investissements stratégiques dans l’Institut permettent l’embauche de personnel scientifique et la mise à niveau des infrastructures de recherche en sciences des océans. Nous prenons des mesures concrètes pour respecter notre engagement de reconstruire la capacité scientifique du Ministère ».

L’honorable Dominic LeBlanc, ministre des Pêches, des Océans et de la Garde côtière canadienne

« Depuis trente ans, l’Institut Maurice-Lamontagne est un pilier de notre communauté et de la communauté scientifique de Pêches et Océans Canada, et il est un des centres francophones de sciences de la mer les plus éminents au monde. Les investissements annoncés aujourd’hui permettront à l’Institut de continuer son travail exceptionnel maintenant et dans les années à venir ».

Rémi Massé, député d’Avignon-La Mitis-Matane-Matapédia

Faits en bref

  • Le gouvernement du Canada a investi 197,1 millions de dollars dans les sciences des océans et des eaux douces—annoncé en mai 2016—et 1,5 milliard de dollars dans le cadre du Plan de protection des océans, annoncé en novembre 2016.

  • Grâce au Plan de protection des océans, Pêches et Océans Canada prévoit l’embauche de 176 nouveaux biologistes, océanographes, hydrographes et autres professionnels partout au pays pour restaurer et protéger les écosystèmes et habitats marins, ou encore pour étudier des méthodes nouvelles et efficaces visant à nettoyer les déversements d'hydrocarbures. Vingt-cinq de ces nouveaux employés seront basés à l’Institut Maurice-Lamontagne.

  • Le nouvel investissement de 27 millions de dollars dans l’infrastructure de l’Institut Maurice-Lamontagne permettra notamment de rénover les laboratoires pour combler les nouveaux besoins de recherche, mettre à jour des installations du laboratoire humide – salle des bassins, corriger la structure de l’édifice, de mettre à niveau les systèmes mécaniques et de réaménager des locaux et espaces de travail pour loger le nouveau personnel.

  • Dans le cadre des nouveaux investissements du gouvernement du Canada dans les sciences, Pêches et Océans Canada a mis sur pied le Fonds des partenariats, qui fournit cinq millions de dollars par année pour appuyer la collaboration en recherche et l'acquisition de nouvelles connaissances sur nos océans et nos eaux douces.

  • Le partenariat d'affaires de 1, 65 million de dollars entre Pêches et Océans Canada et Multi-Électronique, en vue de concevoir et de produire quatre bouées océanographiques automatisées se poursuit avec l’octroi de 800 000 dollars supplémentaires visant à produire deux autres bouées destinées à recueillir des données océanographiques au large de la côte du Pacifique.

  • Le Ministère a également fait l’acquisition de deux véhicules hydrographiques de surface autonomes, de type catamaran, afin de soutenir l’ensemble des opérations du Service hydrographique du Canada au pays. Les équipes de Mont-Joli testeront et prépareront ces véhicules qui permettront d’accroître la qualité et la quantité de données recueillies afin d’améliorer la sécurité de la navigation dans les eaux canadiennes. Ces véhicules pourront être déployés à partir des bureaux de Mont-Joli (Québec), Burlington (Ontario), Dartmouth (Nouvelle-Écosse), et Sidney (Colombie-Britannique). Le contrat de près d’un million de dollars a été octroyé à la compagnie américaine Sea Robotics Corporation et est assorti d’une option pour l’achat de 5 véhicules supplémentaires jusqu’en 2020.

Produits connexes

Liens connexes

Personnes-ressources

Relations avec les médias
Pêches et Océans Canada
media.qc@dfo-mpo.gc.ca
418-648-5474

Laura Gareau
Attachée de presse
Cabinet du ministre
Pêches et Océans Canada
613-992-3474
Laura.Gareau@dfo-mpo.gc.ca

C-RQ-17-26F

Internet : www.dfo-mpo.gc.ca

Suivez-nous sur Twitter!   http://twitter.com/MPO_GCC_Quebec

Suivez-nous sur Twitter!  https://twitter.com/MPO_Science


Signaler un problème ou une erreur sur cette page
Veuillez cocher toutes les réponses pertinentes :

Déclaration de confidentialité

Merci de votre aide!

Vous ne recevrez pas de réponse. Pour toute question, contactez-nous.

Date de modification :