Fonds des pêches de l'Atlantique – 2 400 000 $ pour les pêcheurs de l'Île-du-Prince-Édouard

Document d'information

Pêches et Océans Canada et la Province de l'Île-du-Prince-Édouard annoncent qu’une somme de 2 400 000 $ sera versée à la Prince Edward Island Fishermen’s Association (PEIFA) aux termes du Fonds des pêches de l'Atlantique (FPA) afin de financer un projet.

Ce programme permettra aux pêcheurs de homards de doter leurs navires d'équipement de stockage et de manutention permettant de produire du homard de grande qualité pour les marchés. 

Financement
Contribution non remboursable du FPA : 2 400 000 $
Coût total du projet : 4 608 000 $

La PEIFA a été créée au début des années 1950 et a été enregistrée en tant qu'organisme à but non lucratif en 1982. Elle représente tous les pêcheurs principaux de l'Île-du-Prince-Édouard. Le nombre de pêcheurs s'élève à environ 1 255, des entreprises et des particuliers, dont un grand nombre détient un permis de pêche au homard.

L'Association a mis en œuvre un certain nombre d'initiatives au nom de ses membres, dont la certification et la formation, et a récemment offert une série de séances de sensibilisation et de formation portant sur la manutention du homard, afin d'en maximiser la qualité.

En raison de l'augmentation des prises de homards et du réchauffement des eaux côtières dû au changement climatique, la préservation de la qualité des homards à bord des navires est de plus en plus difficile. La vitalité du homard et le minimum de mortalité sont essentiels à la valeur du produit dans les marchés de produits frais et transformés.

Une analyse effectuée par l'industrie, en partenariat avec des organismes gouvernementaux, confirme que le maintien de la température du produit et une protection contre les éléments (soleil, vent et pluie) permettent de bien mieux conserver la qualité du homard que les pratiques actuelles.

Après avoir consulté les pêcheurs, la PEIFA a sélectionné un ensemble d'équipement et d'infrastructures qui permettront un entreposage et une manutention plus efficaces des homards vivants, en plus d'être adaptables à la plupart, si ce n'est à tous les navires de pêcheurs de homards.

Les pêcheurs paieront 50 % des coûts d'achat et d'installation de l'équipement. Le montant sera financé en contrepartie par le Fond de pêches de l'Atlantique, jusqu'à concurrence de 3 000 $ par pêcheur.

FI-G-18-02(a)


Signaler un problème ou une erreur sur cette page
Veuillez sélectionner toutes les cases qui s'appliquent :

Merci de votre aide!

Vous ne recevrez pas de réponse. Pour toute question, contactez-nous.

Date de modification :