L’examen par les pairs conclut que le risque de transfert de l’orthoréovirus pisciaire des élevages de saumon de l’Atlantique au saumon rouge sauvage du fleuve Fraser est minime

Communiqué de presse

Le 7 février, 2019
Vancouver (Colombie-Britannique)
Pêches et Océans Canada

Du 28 au 30 janvier 2019, le Secrétariat canadien de consultation scientifique (SCCS) a tenu une réunion afin d’examiner les preuves scientifiques et pour fournir un avis sur le risque de transfert au saumon rouge du fleuve Fraser de l’orthoréovirus pisciaire à partir d’élevages de saumon de l’Atlantique situés dans la région des îles Discovery, en Colombie-Britannique. Ce processus d’examen par les pairs est une recommandation formulée dans le cadre de la Commission Cohen.

Les experts scientifiques qui ont examiné les données et l'évaluation des risques par des pairs se sont entendus pour dire que le risque pour le saumon rouge du fleuve Fraser attribuable à l’orthoréovirus pisciaire est minime, ce qui est conforme à la conclusion d'un rapport du SCCS de 2015.

L'évaluation a été effectuée à partir des données canadiennes et internationales les plus récentes, y compris les résultats de l'Initiative stratégique sur la santé du saumon.

Comme il y a encore des lacunes dans nos connaissances sur ce virus, Pêches et Océans Canada continuera d'être vigilant et d'appuyer la poursuite de la recherche scientifique en la matière. Il s'appuiera également sur des experts nationaux et internationaux dans ce domaine et sur le processus d'examen par les pairs pour obtenir les meilleures données scientifiques disponibles, pour éclairer les décisions fondées sur des données probantes concernant la gestion et la réglementation du secteur canadien de l'aquaculture.

L’évaluation des risques liés à l’orthoréovirus pisciaire est la sixième d’une série de dix évaluations des risques de transfert d’agents pathogènes du saumon de l’Atlantique d’élevage au saumon rouge du fleuve Fraser. Elle suit le processus standard du SCCS, qui est une procédure d’examen par les pairs solide et transparente, qui garantit que les conclusions des réunions et les avis scientifiques définitifs sont obtenus par consensus d’experts.

Un rapport complet sur les conclusions de l’examen par les pairs sera publié sur le site Web du SCCS à la fin du printemps 2019, une fois que les participants à l’examen par les pairs auront effectué l’examen définitif.

Faits en bref

  • La réunion d'examen par les pairs a eu lieu à Vancouver du 28 au 30 janvier 2019.

  • Les 33 participants à l'examen par les pairs, dont 15 employés de Pêches et Océans Canada, comprenaient également des experts nationaux et internationaux, notamment des représentants d'organisations non gouvernementales environnementales, de groupes autochtones, du milieu universitaire, de l'industrie aquacole, de l'Agence canadienne d'inspection des aliments et du ministère de l'Agriculture de la Colombie-Britannique.

  • Cette évaluation du risque soutient le rôle de Pêches et Océans Canada dans la gestion de l’aquaculture en Colombie-Britannique et s’harmonise avec les recommandations figurant dans le rapport définitif de la Commission d’enquête sur le déclin des populations de saumon rouge du fleuve Fraser, notamment les recommandations 18 et 19 sur les risques pour les populations de poissons sauvages liés au transfert d’agents pathogènes à partir des fermes et sur d’autres risques liés à la santé des poissons.

  • Cela est conforme à l'énoncé de Pêches et Océans Canada sur les mesures additionnelles annoncées en 2018 pour assurer la durabilité environnementale de la pisciculture, y compris une nouvelle étude sur les technologies de rechange pour l'aquaculture, l'adoption d'une approche de gestion de l'aquaculture par zone, l'élaboration d'un cadre de gestion des risques en aquaculture fondé sur l'approche préventive et la création d'un seul ensemble complet de règlements : le Règlement général sur l'aquaculture.

Produits connexes

Liens connexes

Personnes-ressources

Jocelyn Lubczuk
Attachée de presse
Cabinet du ministre des Pêches, des Océans et de la Garde côtière canadienne
343-548-7863
Jocelyn.lubczuk@dfo-mpo.gc.ca

Relations avec les médias
Pêches et Océans Canada
613-990-7537
Media.xncr@dfo-mpo.gc.ca

Restez branchés


Signaler un problème ou une erreur sur cette page
Veuillez sélectionner toutes les cases qui s'appliquent :

Merci de votre aide!

Vous ne recevrez pas de réponse. Pour toute question, contactez-nous.

.

Date de modification :