Le gouvernement du Canada attribue un contrat de surveillance aérienne à St. John’s pour améliorer la conservation et la protection de nos océans

Communiqué de presse

Le ministre O'Regan, le député Whalen, le premier ministre de Terre-Neuve-et-Labrador, Monsieur Dwight Ball, et les employés de Pêches et Océans, et de PAL Aerospace
Le ministre O'Regan, le député Whalen, le premier ministre de Terre-Neuve-et-Labrador, Monsieur Dwight Ball, et les employés de Pêches et Océans, et de PAL Aerospace après l'annonce d'un contrat de 128 millions de dollars sur 5 ans pour améliorer la surveillance et les patrouilles des pêches, pour combattre la pêche illégale et accroître la sécurité maritime au Canada.

Le 4 mars 2019                 

St. John’s (T.-N.-L.) - Assurer la santé et la sécurité de nos océans et de nos côtes, tout en veillant à ce que nos pêches autochtones, commerciales et récréatives demeurent durables, est une priorité pour le gouvernement du Canada. Grâce aux patrouilles et à l'application de nos lois, le Canada continue de protéger nos océans, notre vie marine et nos pêches d'un océan à l'autre.

Aujourd’hui, le ministre des Services aux Autochtones et député de St. John's-Sud─Mount Pearl, l'honorable Seamus O'Regan, a annoncé que le gouvernement du Canada accorde un contrat de 128 millions de dollars sur cinq ans à PAL Aerospace ─ une entreprise internationale d'aérospatiale et de défense basée à St. John's, Terre-Neuve. Au cours des 18 prochains mois, PAL Aerospace établira de nouvelles bases d'opérations pour l'aéronef à Halifax et à Campbell River, en plus de son siège social à St. John's, créant ainsi 100 emplois au cours du processus.

Ce nouveau contrat fournira aux agents des pêches des aéronefs à plus long rayon d’action, leur permettant ainsi d’étendre leurs opérations et leur donnant les outils perfectionnés pour lutter contre la pêche illégale, et accroître la sécurité maritime du Canada. Le contrat permettra également de patrouiller plus souvent et pour de plus longues périodes des zones de pêche très exploitées au Canada.

Ce contrat permettra également de remplir l’engagement du gouvernement du Canada à protéger les océans, les voies navigables et la vie marine du Canada. Alors que nous nous efforçons de protéger 10 % des eaux marines et côtières du Canada d'ici 2020, ces aéronefs et ces nouvelles bases d'opérations aideront les agents des pêches à mieux patrouiller les zones de protection marine (ZPM) du Canada, y compris les ZPM éloignées Anguniaqvia niqiqyuam et Tarium Niryutait dans la mer de Beaufort.

Ils contribueront également à renforcer l'application des mesures mises en place par le gouvernement du Canada pour protéger nos baleines en voie de disparition. Cela comprend la surveillance du golfe du Saint-Laurent pour assurer la conformité aux mesures de gestion des pêches récemment annoncées pour les baleines noires de l'Atlantique Nord, ainsi que la surveillance des zones d'habitat essentiel pour les épaulards résidents du Sud et l'application des mesures de gestion des pêches pour leur proie principale — le saumon quinnat.

L'application de la loi est un aspect clé de l'engagement du gouvernement du Canada à protéger nos océans et à assurer la durabilité des pêches canadiennes. Ce contrat, ainsi que notre engagement à embaucher plus de 100 nouveaux agents des pêches d'ici la fin de 2019, contribueront grandement à assurer l'application des mesures de protection prévues dans le Plan de protection des océans de 1,5 milliard de dollars, dont 1,3 milliard pour le patrimoine naturel du Canada, et la mise à jour ainsi que la modernisation de la Loi sur les pêches et la Loi sur les océans pour protéger la vie marine et son habitat.

Citations

« Les agents des pêches du Canada jouent un rôle crucial dans la conservation et la protection des zones marines et côtières du Canada, ainsi que des ressources halieutiques et de leur habitat. Le contrat attribué à PAL Aerospace de Terre-Neuve-et-Labrador permettra aux agents des pêches de prolonger leurs patrouilles et de mieux faire appliquer la loi. À l’aide d’aéronefs à plus long rayon d’action et de bases additionnelles à Halifax et à Campbell River, le gouvernement du Canada sera en mesure d’accroître la conformité et l’application de la loi d’un océan à l’autre. »

L’honorable Jonathan Wilkinson, ministre des Pêches, des Océans et de la Garde côtière canadienne

« Notre gouvernement s'est engagé à protéger nos zones marines et côtières, tout en contribuant au développement durable des collectivités. Ces contrats créeront de nouveaux emplois pour les Canadiens et fourniront la capacité de surveillance aérienne requise pour les zones intérieures, les eaux côtières, arctiques et extracôtières du Canada. »

L’honorable Carla Qualtrough, ministre des Services publics et de l’Approvisionnement, et de l’Accessibilité.

« Ce contrat est une nouvelle fantastique pour les gens de St. John's, qui est une ville fière d'accueillir PAL Aerospace, un chef de file international dans son domaine. Nous avons hâte de nous mettre au travail sur ce contrat, afin d'appuyer le travail de nos agents des pêches partout au pays. »

L’honorable Seamus O’Regan, ministre des Services aux Autochtones et député de St, John's-Sud─Mount Pearl

« Félicitations à PAL Aerospace et au MPO pour avoir poursuivi leur partenariat dans la surveillance des pêches au cours de sa quatrième décennie d'existence. PAL Aerospace est l'un des plus importants fabricants dans ma circonscription. Et ce contrat permettra à des aéronefs modifiés par mes électeurs d’être utilisés dans tous les environnements maritimes du Canada — à l’Est, l’Ouest et dans le Nord — à l'appui de la protection des pêches et de la surveillance des océans. »

Nick Whalen, député de St. John’s-Est

Faits en bref

  • PAL est un chef de file mondial dans le domaine du renseignement, de la surveillance et de la reconnaissance aéroportés (ISR), avec plus de 40 ans d'expérience dans les milieux de l'aviation civile et militaire.Le contrat prévoit quatre aéronefs de patrouille maritime : deux King Air 200 et deux Dash-8-100, ainsi que trois bases d’opérations : St. John’s (T.-N.-L.), Halifax (N.-É.) et Campbell River (C.-B.).

  • Le nouveau contrat entrera en vigueur au plus tard le 1er septembre 2020.

  • En 2018, des agents des pêches ont effectué plus de 750 heures de vol dans le golfe du Saint-Laurent afin d’appliquer les mesures de gestion des pêches conçues pour protéger la baleine noire de l’Atlantique Nord.

  • La surveillance aérienne de l’habitat essentiel de l’épaulard résident du sud a augmenté de 30 % en 2018, à la suite de la mise en œuvre de mesures de gestion de la pêche du saumon quinnat, la proie privilégiée des épaulards.

Liens connexes

Personnes-ressources

Jocelyn Lubczuk
Attachée de presse
Cabinet du ministre des Pêches, des Océans et de la Garde côtière canadienne
613-992-3474
Jocelyn.Lubczuk@dfo-mpo.gc.ca

Relations avec les médias
Pêches et Océans Canada et la Garde côtière canadienne
613-990-7537
Media.xncr@dfo-mpo.gc.ca

Restez branchés


Signaler un problème ou une erreur sur cette page
Veuillez sélectionner toutes les cases qui s'appliquent :

Merci de votre aide!

Vous ne recevrez pas de réponse. Pour toute question, contactez-nous.

Date de modification :