Protéger les baleines en voie de disparition au Canada au moyen de la recherche scientifique et de la collaboration :  Science pour l’avenir des baleines

Document d'information

Mars 2019

Le gouvernement du Canada s’est engagé à prendre des mesures pour protéger les mammifères marins en voie de disparition, dont trois espèces prioritaires, à savoir l’épaulard résident du Sud, la baleine noire de l’Atlantique Nord et le béluga de l’estuaire du Saint-Laurent. Dans le cadre de l’initiative Science pour l’avenir des baleines, Pêches et Océans Canada et le Conseil de recherches en sciences naturelles et en génie du Canada font équipe pour allouer 2,9 millions de dollars aux universités canadiennes afin de financer la recherche scientifique sur ces populations de baleines, et, du coup, afin de renforcer les connaissances en vue de soutenir la prise de décisions ainsi que les efforts en matière de conservation et de rétablissement. Cette initiative tirera parti des connaissances et de l’expérience des spécialistes des mammifères marins, et soutiendra trois grands projets de recherche à l’Université Dalhousie, à l’Université de la Colombie-Britannique et à l’Université du Québec à Montréal. Cet investissement permettra de soutenir environ 24 emplois au cours des deux à quatre prochaines années.

Vérifier si la disponibilité du saumon quinnat est suffisante pour assurer la santé de la population d’épaulards résidents du Sud
Université de la Colombie-Britannique – 1 million de dollars sur cinq ans
La mauvaise condition physique des épaulards résidents du Sud au cours des dernières années révèle une insuffisance de saumon quinnat ─ la proie de prédilection de ces baleines. Les chercheurs utiliseront diverses méthodes, y compris le suivi des prédateurs et des proies, pour déterminer si les épaulards résidents du Sud sont en mesure de combler leurs besoins nutritionnels. Ces travaux influeront sur la gestion des pêches et la conservation des baleines, tout en élargissant la base de la recherche sur le rétablissement et en favorisant le perfectionnement de jeunes scientifiques. 

Sauver les baleines grâce à des mesures novatrices de surveillance et d’atténuation
Université Dalhousie – 1 million de dollars sur quatre ans
La connaissance de la présence et de la répartition des baleines noires de l’Atlantique Nord au Canada est essentielle à la conservation et au rétablissement de ce mammifère marin. Des chercheurs feront progresser la technologie d’évaluation et de surveillance de la baleine noire de l’Atlantique Nord, afin de quantifier les risques et de mettre au point des solutions pour protéger cette baleine dans un environnement océanique en évolution. Cette initiative de recherche multidisciplinaire se caractérisera par la collaboration d’organisations du Canada et de partout dans le monde.

Présence de contaminants environnementaux et répercussions de ces derniers sur la santé du béluga de l’estuaire du Saint-Laurent, une espèce en voie de disparition
Université du Québec à Montréal – 905 000 $ sur cinq ans
Le béluga de l’estuaire du Saint-Laurent, qui est en voie de disparition, vit dans un écosystème marin grandement touché par les activités humaines. Sa population d’environ 900 individus n’a montré aucun signe de rétablissement au cours des dernières années. Les chercheurs utiliseront une gamme de techniques innovatrices pour enrichir leurs connaissances au sujet de l’exposition de la baleine aux contaminants environnementaux et des effets des contaminants sur la population de ce béluga. 



Signaler un problème ou une erreur sur cette page
Veuillez sélectionner toutes les cases qui s'appliquent :

Merci de votre aide!

Vous ne recevrez pas de réponse. Pour toute question, contactez-nous.

Date de modification :