Établir une nouvelle orientation pour la collaboration entre les Autochtones et le gouvernement du Canada grâce à l’élaboration, à la conception, et à la prestation conjointes de programmes de pêche

Communiqué de presse

Le 24 mai 2019                                            

Ottawa (Ontario) — Le gouvernement du Canada s'est engagé à renouveler ses relations avec les peuples autochtones, en se fondant sur la reconnaissance des droits, le respect, la coopération et le partenariat. Dans le cadre de cet engagement, nous travaillons à moderniser les structures du gouvernement fédéral pour permettre aux peuples autochtones de renforcer leurs capacités et d’appuyer leur vision de l’autodétermination.

Aujourd’hui, le ministre des Pêches, des Océans et de la Garde côtière canadienne, l’honorable Jonathan Wilkinson, et l’Institut national des pêches autochtones, sont ravis d’annoncer la conclusion d’un examen de deux ans des programmes autochtones de Pêches et Océans Canada, et se sont engagés à mettre en œuvre une vision commune pour l’avenir de ces programmes.

Dans le cadre de ce processus d'examen, l'Institut a fait participer plus de 50 collectivités autochtones à l'élaboration de l'Initiative des pêches commerciales intégrées du Nord (IPCIN) qui a été officiellement lancée aujourd'hui. Ce nouveau programme offre du financement et du soutien aux groupes et aux collectivités autochtones du Nord pour le développement d'entreprises de pêche commerciale et d'aquaculture communautaires appartenant à des Autochtones.

Bien que Pêches et Océans Canada (MPO) examine toujours le rapport définitif de l'Institut, nous avons pris un certain nombre de mesures précoces fondées sur la première phase du rapport de l'Institut, pour combler les lacunes du programme et appuyer la collaboration visant à stimuler la croissance et l'innovation dans les activités des programmes. Nous nous appuierons sur ce travail en acceptant les conclusions générales du rapport définitif de l'Institut, et nous nous engagerons à élaborer un plan d'action pluriannuel qui sera mis en œuvre au cours des prochains mois.

À l'avenir, le MPO continuera de travailler avec ses partenaires autochtones à l'expansion et à l'amélioration de ces programmes, ainsi qu'à les harmoniser davantage avec les besoins et les intérêts des peuples et des collectivités autochtones. Cela signifie qu'il faut réinvestir dans ces programmes et les remanier aux côtés d'experts autochtones qui comprennent mieux ce qui est nécessaire pour renforcer les capacités au sein de leurs collectivités et de leurs institutions, afin de favoriser l'accès à de réelles possibilités de croissance économique.

Citations

« Aujourd’hui est un jour historique pour mon ministère, et pour les relations entre le gouvernement fédéral et les peuples autochtones. C’est la première fois qu’en tant que gouvernement, nous avons adopté une approche d’élaboration, de conception et de prestation conjointes des programmes autochtones. Les pêches autochtones constituent un moteur important du développement économique et revêtent une grande importance culturelle pour les communautés autochtones du Canada. J’ai hâte de poursuivre sur cette voie dans un esprit de respect et de réconciliation, pour le bénéfice durable des collectivités autochtones. »

L’honorable Jonathan Wilkinson, ministre des Pêches, des Océans et de la Garde côtière canadienne

« L’Examen des programmes autochtones a été une expérience enrichissante. Nous apprécions tous les efforts que les participants aux programmes et les dirigeants communautaires ont consacrés à cet examen, pour l’éclairer et orienter nos recommandations en vue de les améliorer. Nous apprécions également la relation de collaboration qui s’est développée avec Pêches et Océans Canada dans le cadre de l’examen et son engagement à mettre en œuvre les changements nécessaires pour que les collectivités et les groupes autochtones du Canada, ainsi que les ressources halieutiques et aquatiques, puissent bénéficier de ces programmes. »

John G. Paul, directeur exécutif de l’organisme Atlantic Policy Congress of First Nations Chiefs Secretariat et président du conseil d’administration de l’Institut national des pêches autochtones

Faits en bref

  • Au Canada, les pêches autochtones jouent un rôle important dans de nombreuses communautés. Elles sont l’un des principaux contributeurs aux revenus autonomes et à la création d’emplois. Elles emploient plus de 4 500 personnes et génèrent des revenus annuels de plus de 260 millions de dollars.

  • Les programmes de pêche autochtones de Pêches et Océans Canada appuient les groupes autochtones dans l'établissement, la croissance et le maintien de leur capacité de participer aux pêches commerciales et alimentaires, sociales et rituelles, ainsi qu'à la gestion des ressources aquatiques.

  • S'appuyant sur l'appui du budget de 2017 au renouvellement et à l'expansion des programmes autochtones du Ministère, y compris l'expansion des entreprises autochtones de pêche commerciale dans le Nord canadien, le gouvernement du Canada a collaboré avec l'Institut pour effectuer un examen technique de ses programmes autochtones, pour s'assurer qu'ils répondent aux besoins et aux aspirations des collectivités autochtones d'un océan à l'autre.

  • Dirigé par des cadres autochtones de tout le Canada, l'Institut a fait participer les secteurs et les collectivités autochtones des pêches dans toutes les régions du pays au cours des deux dernières années dans le cadre de cet examen technique. Cela a nécessité 76 ateliers, séances plénières et entrevues avec plus de 720 participants autochtones. L'examen a porté sur la façon dont les programmes peuvent fonctionner de façon plus efficiente, plus équitable et plus efficace au profit des collectivités autochtones.

  • L’examen portait sur les cinq programmes suivants financés par le gouvernement fédéral :

    • Le Programme de la stratégie relative aux pêches autochtones fournit un cadre pour gérer efficacement les pêches autochtones à des fins alimentaires, sociales et rituelles, conformément à la décision rendue par la Cour suprême du Canada dans la cause Sparrow en 1990.
    • L’Initiative des pêches commerciales intégrées de l’Atlantique aide 35 Premières Nations micmaques, malécites et peskotomuhkati à se doter des moyens d’acquérir des compétences en gouvernance et en gestion d’entreprise de pêche commerciale conformément à la décision rendue par la Cour suprême du Canada dans l’affaire Marshall en 1999.
    • L’Initiative des pêches commerciales intégrées du Pacifique a été élaborée à partir des travaux de réforme des pêches entrepris à la suite des rapports de 2004 publiés par le Groupe des Premières Nations sur les pêches et le Groupe de travail conjoint sur les pêches après la conclusion de traités. Elle aide les communautés à renforcer leurs capacités en matière de pêches commerciales et à s’exprimer plus efficacement dans le cadre de la gestion collaborative des pêches.
    • Le Programme autochtone de gestion des ressources aquatiques et océaniques aide les groupes autochtones à mettre en place, à développer et à maintenir des structures de gestion des ressources aquatiques et des océans qui assureront des services relatifs aux pêches, à l’habitat, à la science et aux océans dans un bassin versant ou appuieront la participation à des processus consultatifs et de gestion conjointe. Le réseau national actuel du PAGRAO comprend 35 agences du PAGRAO : 8 en Colombie-Britannique, 11 dans le Canada atlantique et le sud du Québec, cinq dans les Territoires du Nord-Ouest et le nord du Québec, et un organisme national.
    • Le Programme des gardes-pêche autochtones a été établi dans le cadre de la Stratégie relative aux pêches autochtones. Les fonctions de garde-pêche associent généralement la surveillance des pêches, la déclaration des prises, la restauration de l’habitat, l’échantillonnage des poissons, l’aide technique aux projets ainsi que la mobilisation et l’éducation des communautés.
  • Il a porté également sur l’élaboration d’une nouvelle initiative de pêche commerciale pour le Nord.

    • L’Initiative des pêches commerciales intégrées du Nord permettra de financer et d’appuyer les groupes et les communautés autochtones qui ne sont pas admissibles aux programmes de l’Atlantique ou du Pacifique dans tous les secteurs où Pêches et Océans Canada gère la pêche. Le financement sera destiné à des entreprises de pêche commerciale et au développement de l’aquaculture, en mettant l’accent tout particulièrement sur la planification du développement des entreprises et sur la formation ciblée.

Produits connexes

Liens connexes

Personnes-ressources

Jocelyn Lubczuk
Attachée de presse
Cabinet du ministre des Pêches, des Océans et de la Garde côtière canadienne  
343-548-7863
Jocelyn.lubczuk@dfo-mpo.gc.ca

Relations avec les médias
Pêches et Océans Canada
613-990-7537
Media.xncr@dfo-mpo.gc.ca

Institut national des pêches autochtones
Shannon Sheil, 1-250-508-7763
media@indigenousfisheries.ca

Restez branché


Signaler un problème ou une erreur sur cette page
Veuillez sélectionner toutes les cases qui s'appliquent :

Merci de votre aide!

Vous ne recevrez pas de réponse. Pour toute question, contactez-nous.

Date de modification :