Le gouvernement du Canada et la Province de la Colombie-Britannique annoncent des projets dans le cadre du Fonds de restauration et d’innovation pour le saumon de la Colombie-Britannique

Communiqué de presse

5 juillet 2019

Vancouver (C.-B.) - Des stocks de poissons sauvages en bonne santé sont essentiels à la prospérité économique et au tissu social des collectivités côtières de la Colombie-Britannique. Le saumon sauvage du Pacifique, en particulier, est lié de façon fondamentale à l'identité des Britanno-Colombiens, et est essentiel à la culture de nombreuses collectivités autochtones.

Au cours des dernières années, nous avons assisté à un déclin des principaux stocks de saumon du Pacifique, ce qui a d'importantes conséquences pour notre environnement et notre économie. Ensemble, le gouvernement du Canada et la Province de la Colombie-Britannique prennent des mesures pour protéger et restaurer l'habitat du poisson et les stocks de poissons sauvages.

Aujourd'hui, le ministre des Pêches, des Océans et de la Garde côtière canadienne, l'honorable Jonathan Wilkinson, et la ministre de l'Agriculture du gouvernement de la Colombie-Britannique, l'honorable Lana Popham, ont annoncé que vingt-trois projets ont été approuvés en principe durant la première série de demandes dans le cadre du Fonds de restauration et d’innovation pour le saumon de la Colombie-Britannique. Une fois les ententes conclues avec les promoteurs, le financement total pourrait s'élever à environ 13 millions de dollars pour la première année.

Les projets seront axés sur le rétablissement des populations de saumon sauvage de la Colombie-Britannique et cibleront trois secteurs clés − l'innovation, l'infrastructure et les partenariats scientifiques. L'investissement dans ces projets fera progresser les travaux de restauration et d'amélioration de l'habitat du saumon, afin de soutenir le secteur du poisson et des fruits de mer de la Colombie-Britannique, et d'assurer la durabilité du saumon sauvage du Pacifique, ainsi que d'autres stocks de poissons sauvages.

Au cours des cinq prochaines années, les investissements effectués dans le cadre du Fonds contribueront à assurer que les pêches sauvages de la Colombie-Britannique sont durables à long terme sur le plan environnemental et économique, et que les emplois de la classe moyenne dans les pêches sont résilients aux défis posés par les changements climatiques, et par les conditions économiques changeantes.

Des projets ont été présentés par des collectivités autochtones, des associations industrielles, des organisations environnementales non gouvernementales, et des établissements d'enseignement. Chaque demande a été examinée et approuvée par Pêches et Océans Canada et la Province de la Colombie-Britannique. Les investissements réalisés dans le cadre de ce programme profiteront à la pêche et à l'aquaculture commerciales et récréatives, ainsi qu'aux initiatives scientifiques et de recherche.

Citations

« Notre gouvernement comprend la nécessité de protéger et de restaurer l'habitat du saumon, un élément clé de notre plan pour maintenir et rétablir les populations de saumon sauvage. Grâce à la nouvelle Loi sur les pêches, qui rétablit les mesures de protection de l'habitat, et aux investissements historiques effectués grâce au Fonds de restauration et d’innovation pour le saumon de la Colombie-Britannique, nous prenons des mesures décisives. En travaillant en partenariat avec le gouvernement de la Colombie-Britannique et avec les collectivités autochtones, les groupes de conservation, les scientifiques et l'industrie, je suis convaincu que nous pouvons faire et que nous faisons des progrès importants pour protéger et améliorer nos stocks de poissons sauvages, et pour renforcer notre industrie de la pêche. »

L'honorable Jonathan Wilkinson, ministre des Pêches, des Océans et de la Garde côtière canadienne

« Le saumon sauvage est une espèce emblématique en Colombie-Britannique et notre gouvernement travaille en étroite collaboration avec le gouvernement du Canada, les Premières Nations, les collectivités, les pêches commerciales et récréatives, et les organisations environnementales, afin d'assurer sa protection pour les générations futures. Les projets financés nous aideront à soutenir les stocks de saumon sauvage et les pêches, qui sont essentiels pour nos Premières Nations, les collectivités côtières et les industries qui en dépendent. »

L'honorable Lana Popham, ministre de l’Agriculture, Province de la Colombie-Britannique

Faits en bref

  • Les 23 projets initiaux sélectionnés sont situés dans l'ensemble de la province, notamment :

    • Le district régional de Cowichan Valley et ses partenaires, y compris les tribus de Cowichan, pour effectuer une évaluation de la limite naturelle du lac Cowichan afin d'appuyer la construction de nouvelles infrastructures essentielles de stockage de l'eau et de fournir les débits nécessaires au maintien des populations de saumon de Cowichan.
    • Le Conseil tribal Scw'exmx et ses partenaires pour évaluer et remettre en état les habitats dégradés dans les bassins hydrographiques de la rivière Coldwater et du ruisseau Guichon, afin d'améliorer la survie du saumon quinnat et du saumon arc-en-ciel de la Thompson.
    • La Fédération canadienne de la faune réunira des partenaires, y compris les gouvernements fédéral et provinciaux, des organisations non gouvernementales, des Premières Nations et des collectivités, afin d’établir la priorité parmi les efforts d'assainissement du passage du poisson en Colombie-Britannique et d’accroître au maximum les avantages pour le saumon du Pacifique et le saumon arc-en-ciel.
    • Dirigé par Tides Canada et la Watershed Watch Salmon Society, « Connected Waters » identifiera les sites prioritaires nécessitant des améliorations aux infrastructures et la restauration de l'habitat dans le bassin du bas Fraser, ce qui favorisera la réintégration de l'habitat vital du saumon sauvage.
    • Un partenariat scientifique dirigé par l'Université de la Colombie-Britannique pour mener des recherches, en vue d’améliorer la durabilité de la capture et de la remise à l'eau des pêches récréatives marines du saumon du Pacifique à l'aide de nouveaux outils et technologies.
    • Le Sport Fishing Institute (SFI) développera l'application mobile Fishing BC, un outil d'information et de surveillance des prises en ligne. Le Fonds de restauration et d’innovation pour le saumon de la Colombie-Britannique appuiera également des éléments de la Vision 2021 du SFI : un plan d'action visant à accroître au maximum le potentiel social et économique de la pêche récréative sur la côte pacifique du Canada. Le projet vise à améliorer la représentation de la communauté des pêcheurs et à accroître la participation des jeunes, des néo-Canadiens et d'autres personnes au secteur des pêches.
    • Des fonds pour aider la Fondation du saumon du Pacifique (FSP) à effectuer un examen scientifique des écloseries de la région du Pacifique (y compris les écloseries communautaires et les principales installations du MPO), pour évaluer le rendement et l'efficacité des outils génétiques et génomiques actuels, et d'optimiser la production de saumon en Colombie-Britannique.
    • Le Fonds de restauration et d’innovation pour le saumon de la Colombie-Britannique est un programme fédéral à 70 pour 100 et provincial à frais partagés à 30 pour 100.
    • Le gouvernement du Canada investit 100 millions de dollars sur cinq ans dans le Fonds de restauration et d'innovation pour le saumon de la Colombie-Britannique, ainsi qu'un investissement ponctuel de 5 millions de dollars dans le Fonds de dotation pour le saumon du Pacifique.
    • Le gouvernement de la Colombie-Britannique investit 42,85 millions de dollars sur cinq ans et a également accordé une subvention unique de 5 millions de dollars à la Fondation du saumon du Pacifique.
    • Les collectivités autochtones, les organismes commerciaux des secteurs des pêches sauvages et de l'aquaculture, les pêches récréatives, ainsi que les organisations non commerciales comme les universités et les établissements de recherche, les associations industrielles et les groupes de conservation peuvent présenter une demande.
    • La première série de propositions pour le Fonds, lancée en mai 2019, a produit un total de 192 demandes.
    • Les 23 projets initiaux qui ont été sélectionnés sont ceux qui correspondent le mieux aux priorités communes suivantes :
      • la restauration, la protection et le maintien des populations de saumon et de leurs habitats,
      • l'amélioration du rendement et de la durabilité des pêches et du secteur de la transformation des produits de la mer,
      • le renforcement de la durabilité de l'aquaculture pour assurer la protection et la conservation des milieux marins et des populations de poissons sauvages.
    • Le saumon fait partie d'un réseau trophique complexe, tant en eau douce qu'en milieu marin, ayant une influence sur tout, du zooplancton minuscule aux grands mammifères comme les baleines et les ours, en passant par les oiseaux de proie.
    • Le saumon sauvage est important sur le plan culturel pour de nombreuses Premières Nations de la Colombie-Britannique. Le saumon sauvage s'inscrit également dans la longue tradition de pêche récréative et sportive de la province, qui est directement liée à son industrie touristique.
    • La pêche commerciale joue un rôle important dans l'économie de la province, et il est essentiel que nous soutenions la durabilité de cette importante industrie qui crée tant d'emplois dans les collectivités côtières de la Colombie-Britannique.
    • Au cours de cet été, des représentants du gouvernement travailleront avec les candidats pour discuter plus en détail de leurs présentations et pour explorer les options possibles afin de renforcer la collaboration et d'accroître la portée et l'envergure de leurs projets. Certains candidats peuvent être invités à soumettre une proposition complète, tandis que d'autres seront encouragés à soumettre une nouvelle demande, dont la portée sera revue lors de la prochaine série de demandes.
    • D'autres occasions de présenter une demande de financement seront offertes à l'automne 2019. Les détails et les dates exactes seront disponibles à une date ultérieure.

Liens connexes

Personnes-ressources

Marie-Pascale Des Rosiers
Directrice des communications
Cabinet du ministre des Pêches et des Océans et de la Garde côtière canadienne
613-341-4591
marie-pascale.desrosiers@dfo-mpo.gc.ca

Relations avec les médias
Pêches et Océans Canada
613-990-7537
Media.xncr@dfo-mpo.gc.ca

Rob Boelens
Gestionnaire des communications
250-882-2485
Robert.Boelens@gov.bc.ca

Restez branchés


Signaler un problème ou une erreur sur cette page
Veuillez sélectionner toutes les cases qui s'appliquent :

Merci de votre aide!

Vous ne recevrez pas de réponse. Pour toute question, contactez-nous.

Date de modification :