Projets du Fonds pour la restauration côtière

Document d'information

Dans le cadre du troisième et dernier appel de propositions découlant du Fonds pour la restauration côtière, plus de 13 millions de dollars ont été versés pour 24 projets supplémentaires visant à restaurer et à protéger les écosystèmes aquatiques des trois côtes du Canada. Ce financement provient du Plan de protection des océans.

En plus des 21 projets énumérés ci-dessous, les détails de trois autres projets seront publiés à une date ultérieure.

Colombie-Britannique

  • La Lower Fraser Fisheries Alliance (l’Alliance) recevra plus de 800 000 $ sur trois ans pour des activités de conservation dans le bas du Fleuve Fraser. En partenariat avec les Premières Nations, les organismes de conservation et les chercheurs, l’Alliance créera un plan de restauration stratégique global qui mobilisera directement les collectivités des Premières Nations, qui informera le public, l’industrie et les promoteurs, et qui mènera à des possibilités de financement de projets de restauration particuliers.
  • Le Secrétariat de la Nation Haïda recevra plus de 1,1 million de dollars sur trois ans pour élaborer et mettre en œuvre une stratégie communautaire de restauration des zones marines fragiles dans les sites prioritaires qui ont été touchés par les pratiques forestières historiques.
  • La Première Nation des ‘Namgis recevra plus de 480 000 $ sur trois ans pour évaluer l’embouchure et l’estuaire de la rivière Nimpkish pour l’habitat existant de frai et d’élevage du saumon kéta, élaborer un plan de restauration, et améliorer la qualité de l’habitat grâce à des mesures réparatrices.
  • La Fraser Valley Watershed Coalition recevra plus de 1,2 million de dollars sur trois ans pour restaurer, conserver et gérer l’habitat du saumon dans le « cœur du Fraser », soit à l’intérieur et autour de la rivière Harrison et de sa zone de confluence avec le fleuve Fraser.
  • La Nootka Sound Watershed Society recevra plus de 900 000 $ sur trois ans pour accélérer le rétablissement de la forêt riveraine dans six cours d’eau du saumon quinnat dans la baie Nootka.
  • La Fraser Basin Council Society recevra plus de 370 000 $ sur trois ans pour améliorer la cartographie et l’inventaire des habitats (rivières Nicola et Coldwater), déterminer les sites appropriés pour la restauration de l’habitat dans le bassin hydrographique de Nicola et construire la restauration de l’habitat par l’amélioration et la gestion des cours d’eau et des zones riveraines; et améliorer la compréhension des eaux souterraines et de surface dans la rivière Coldwater.
  • Le Conseil tribal de la Nation des Shuswap recevra plus de 420 000 $ sur trois ans pour aider à protéger et à restaurer les habitats essentiels de plusieurs espèces de salmonidés en péril dans le bassin de la rivière Thompson.
  • Le Nature Trust of British Columbia recevra plus de 480 000 $ sur trois ans pour restaurer les processus estuariens côtiers et améliorer la connectivité de l’habitat du poisson estuarien dans l’estuaire de la rivière Nanaimo.

Nunavut

  • L’Association inuite du Kivalliq recevra plus de 420 000 $ sur trois ans pour s’attaquer aux obstacles migratoires existants qui augmentent le stress sur les populations d’omble chevalier d’importance culturelle et économique dans la région du Kivalliq.

Territoires du Nord-Ouest et Yukon

  • L’Université Dalhousie recevra plus de 680 000 $ sur trois ans pour mener des consultations communautaires et des études de faisabilité afin de déterminer les espèces aquatiques importantes pour les collectivités locales de la région désignée des Inuvialuit; les facteurs de stress qui ont une incidence sur chacune de ces espèces aquatiques; les zones côtières importantes sur le plan culturel qui sont touchées par la dégradation de l’environnement; et les stratégies d’atténuation potentielles pour chacune des collectivités.

Québec

  • Le gouvernement des Mi’gmaq de Listuguj recevra 230 000 $ sur trois ans pour compenser directement les effets du ruissellement urbain en réduisant l’érosion des berges urbaines et indirectement en augmentant les habitats disponibles pour les espèces de poissons.
  • Le Comité Zone d’Intervention Prioritaire de la rive nord de l’estuaire recevra 50 000 $ sur un an pour recueillir des données supplémentaires afin de finaliser le concept de développement et de planifier les travaux de restauration de l’estuaire Comeau.
  • L’Université du Québec à Rimouski recevra plus de 550 000 $ sur trois ans pour remettre en état des habitats, comme des herbiers de zostères, des marais maritimes et des écosystèmes sablonneux dans le golfe du Saint-Laurent (Îles-de-la-Madeleine).
  • Le Comité ZIP Saguenay-Charlevoix recevra 50 000 $ sur un an pour planifier la restauration des rives de la rivière Saguenay entre l’embouchure de la rivière Sables et la flèche située sur le territoire de la municipalité de Saint-Fulgence.
  • Le Comité ZIP Côte-Nord du Golfe recevra plus de 500 000 $ sur trois ans pour rétablir la connectivité de l’habitat du poisson entre le golfe du Saint-Laurent et le lac Saint-Georges.
  • Le Comité ZIP Sud-de-l’Estuaire recevra plus de 400 000 $ sur trois ans pour restaurer un marais côtier de la municipalité de Saint-André-de-Kamouraska sur la rive sud de l’estuaire du Saint-Laurent.

Nouveau-Brunswick

  • Le programme de rétablissement de l’habitat de Fort Folly recevra plus de 780 000 $ sur trois ans pour rétablir l’accès à l’habitat aquatique (eau douce et estuarienne) et la qualité de cet habitat afin d’atténuer les facteurs de stress qui ont une incidence sur la vie marine dans les estuaires de Petitcodiac (Petkoutkoywek) et de Memramcook (Amlamgog).
  • Le Département de géographie de l’Université de Moncton recevra plus de 700 000 $ sur trois ans pour un projet qui aidera à restaurer les habitats côtiers dans le sud-est du Nouveau-Brunswick.

Nouvelle-Écosse

  • La Nova Scotia Salmon Association recevra plus de 660 000 $ sur trois ans pour restaurer un écosystème aquatique dans la région côtière de la Nouvelle-Écosse grâce à la restauration de la qualité de l’eau et de l’habitat physique dans le havre de West River Sheet (West River) et son estuaire. Cette initiative est axée sur le saumon de l’Atlantique et les salmonidés en général.
  • La St. Mary’s River Association recevra 1,2 million de dollars sur trois ans pour poursuivre les efforts de rétablissement du saumon de l’Atlantique dans la rivière St. Mary’s en s’attaquant à la dégradation de la chimie de l’eau et de l’habitat du poisson au moyen de techniques de restauration éprouvées.

Terre-Neuve-et-Labrador

  • La Humber Arm Environmental Association Incorporated recevra plus de 770 000 $ sur trois ans pour l’identification et la restauration des herbiers de zostère et des zones vulnérables à l’érosion; la recherche sur le terrain concernant la présence et la distribution du fondule barré ainsi que de l’anguille d’Amérique; la suppression des facteurs de stress du crabe vert; et l’élaboration d’une carte côtière de la baie des Îles.

Signaler un problème ou une erreur sur cette page
Veuillez sélectionner toutes les cases qui s'appliquent :

Merci de votre aide!

Vous ne recevrez pas de réponse. Pour toute question, contactez-nous.

Date de modification :