Le gouvernement du Canada agit pour contrer les menaces pesant sur le saumon quinnat du fleuve Fraser

Communiqué de presse

Le 19 juin 2020

Vancouver (C.-B.) - Les populations de saumon quinnat sont en déclin depuis des années en raison d'un certain nombre de facteurs, notamment la destruction de l'habitat, la pêche, et les répercussions des changements climatiques. Les défis auxquels sont confrontés les stocks de saumon quinnat en péril du fleuve Fraser sont multiples. Le chemin vers la reconstitution des stocks nécessite une vision à long terme et la collaboration de toutes les parties intéressées.

Aujourd'hui, Pêches et Océans Canada publie les Mesures de gestion des pêches pour 2020 en appui au rétablissement des populations de saumon quinnat en péril du fleuve Fraser, tout en protégeant aussi les emplois et les communautés qui dépendent du saumon quinnat.

Les mesures pour 2020 comprennent des restrictions supplémentaires pour renforcer la conservation ainsi que la flexibilité nécessaire lorsque les effets sur les stocks préoccupants seront très faibles.

Ces mesures ont été élaborées après avoir consulté des communautés autochtones, des organisations de pêche récréative et commerciale, et des organisations environnementales. Ces mesures sont une composante d'une stratégie plus large visant à placer les populations de saumon en péril du Pacifique sur la voie de la durabilité.

En collaboration avec les Premières Nations et les parties prenantes, nous sommes convaincus que nous prenons les mesures nécessaires visant à assurer des stocks de saumon quinnat en meilleure santé, tout en maintenant un degré élevé de protection pour le saumon quinnat en péril du fleuve Fraser. Sur les treize populations de saumon quinnat sauvage du fleuve Fraser évaluées, une seule n'est pas en danger. La perte du saumon quinnat serait désastreuse non seulement pour les espèces sauvages qui en dépendent comme source de nourriture, mais aussi pour les nombreuses Premières Nations et communautés dont le mode de vie et les emplois dépendent du saumon quinnat du Fraser.

En 2019, Pêches et Océans Canada a pris des mesures de gestion des pêches sans précédent pour protéger les stocks de saumon quinnat du fleuve Fraser, y compris les efforts déployés pour remédier au glissement rocheux survenu à Big Bar, qui a menacé davantage l’espèce. Nous continuerons à évaluer le passage des poissons au niveau du glissement rocheux de Big Bar, et nous tiendrons compte de ces circonstances pour prendre des décisions de gestion de la pêche au fur et à mesure de la saison.

Le gouvernement du Canada prend des mesures importantes pour garantir la survie de notre saumon quinnat pour les générations futures. Les mesures annoncées aujourd'hui soulignent l'engagement du gouvernement à travailler en collaboration pour garantir des stocks durables de saumon quinnat, la santé de nos écosystèmes, et la prospérité à long terme des communautés autochtones et côtières.

Citations

« Le saumon sauvage du Pacifique est une icône de notre côte ouest, et sa protection est une priorité absolue. Les mesures annoncées aujourd'hui sont l'une des nombreuses actions que nous menons pour protéger et restaurer le saumon sauvage du Pacifique. Les communautés autochtones et côtières dépendent de ce stock pour leur alimentation et leurs moyens de subsistance, et nous adoptons une approche rigoureuse mais souple, tenant justement compte de ces besoins. Parallèlement à la restauration et à la protection des habitats, à l'intensification de la recherche, et aux partenariats de mise en valeur, nous prenons les mesures nécessaires pour aider à sauvegarder cette espèce et lui assurer la voie de la durabilité. »

L’honorable Bernadette Jordan, ministre des Pêches, des Océans et de la Garde côtière canadienne

Faits en bref

  • Pour protéger et reconstituer les populations de saumon quinnat, le MPO se concentre sur les domaines clés suivants :

    • Protection de l’habitat - Proposer une nouvelle Loi sur les pêches pour rétablir la protection de l'habitat des poissons, et travailler en étroite collaboration avec le gouvernement de la Colombie-Britannique sur les politiques d'utilisation des terres et des eaux qui peuvent avoir une incidence sur l'habitat essentiel.
    • Restauration de l’habitat - En partenariat avec la Province, le MPO a créé le Fonds de restauration et d’innovation pour le saumon de la Colombie-Britannique, doté de plus de 142 millions de dollars sur cinq ans, et qui permet de réaliser des projets de restauration du saumon et de l'habitat dans les collectivités de toute la province.
    • Adaptation aux changements climatiques – Les changements climatiques ont une incidence sur la survie du saumon du Pacifique par des changements dans les habitats océaniques et d'eau douce. Nous étudions la manière dont le réchauffement des eaux se répercute sur le saumon à tous les stades de sa vie, ainsi que les implications pour les écosystèmes, et nous avons publié notre premier rapport sur l'état du saumon du Pacifique en 2019.
    • Amélioration de l’évaluation des stocks – Dans l’Énoncé économique de l’automne 2018, nous avons engagé 107 millions de dollars supplémentaires pour soutenir la mise en œuvre des dispositions relatives aux stocks de poissons de la nouvelle Loi sur les pêches. Ces ressources permettront d'améliorer l'évaluation des stocks de saumon du Pacifique et contribueront à une meilleure gestion de la pêche.
    • Amélioration de la science et de la collaboration - Pour mieux comprendre ce qui se passe dans le Pacifique Nord et comment les montaisons de saumon sont touchées, le MPO a récemment coparrainé une deuxième expédition de recherche dans le Pacifique Nord avec des scientifiques de cinq pays (Russie, États-Unis, Japon, Corée du Sud et Canada).
  • Plus de 15 millions de dollars ont été engagés à ce jour pour le Programme de retrait volontaire de permis de pêche commerciale à la traîne du saumon, en vue d'alléger la pression sur les stocks de poissons et de soutenir la communauté de la pêche commerciale.

  • Après la conservation, la pêche alimentaire, sociale et rituelle des Premières Nations a la priorité, protégée par la Constitution. Nous continuerons à travailler avec les Premières Nations concernées pour offrir des possibilités de pêche à des fins alimentaires, sociales et rituelles, conformes aux objectifs de conservation du saumon quinnat du Fraser, qui est une espèce en péril.

Produits connexes

Liens connexes

Personnes-ressources

Jane Deeks
Cabinet de la ministre des Pêches, des Océans et de la Garde côtière canadienne
343-550-9594
Jane.Deeks@dfo-mpo.gc.ca

Relations avec les médias
Pêches et Océans et Garde côtière canadienne
613-990-7537
Media.xncr@dfo-mpo.gc.ca

Restez branchés


Signaler un problème ou une erreur sur cette page
Veuillez sélectionner toutes les cases qui s'appliquent :

Merci de votre aide!

Vous ne recevrez pas de réponse. Pour toute question, contactez-nous.

Date de modification :