Le gouvernement du Canada investit 1,2 million de dollars pour aider à mieux comprendre les écosystèmes marins côtiers du Canada grâce à la science 

Communiqué de presse

Le 7 juillet 2020 

Ottawa, Ontario - Les écosystèmes marins du Canada sont essentiels aux moyens de subsistance, au bien-être, et à la culture d'innombrables communautés autochtones et côtières. La recherche et les données scientifiques sont essentielles à la conservation et à la protection de ces écosystèmes. Le gouvernement du Canada est fier de collaborer avec des organisations non gouvernementales, et diverses communautés pour recueillir les données cruciales qui nous permettent de gérer et de protéger ces écosystèmes.

Aujourd'hui, la ministre des Pêches, des Océans et de la Garde côtière canadienne, l'honorable Bernadette Jordan, a annoncé que le gouvernement du Canada investit 1,2 million de dollars pour soutenir le développement d'un système de gestion des données scientifiques sur le Web en vue d’intégrer et de partager les données océanographiques.

Le projet, dirigé par l'Observatoire global du Saint-Laurent, organisera, normalisera, gérera, et diffusera les données des projets sur les données environnementales côtières de référence, qui sont menés par des organismes canadiens. L'Observatoire travaillera en étroite collaboration avec 39 partenaires de la Colombie-Britannique, du Québec, du Nouveau-Brunswick, du Nunavut, et de Terre-Neuve-et-Labrador. Les données qui seront recueillies sur les trois côtes proviendront de projets menés dans six environnements, qui sont susceptibles d'être touchés par l'augmentation du trafic maritime. Cette initiative permettra d'établir des normes de gestion des données qui seront utiles à la communauté scientifique marine du Canada.

Ce projet s'inscrit dans le cadre du Programme sur les données environnementales côtières de référence, doté d'un budget de 50,8 millions de dollars, établi dans le cadre du Plan de protection des océans. Le Programme soutient l'avancement des initiatives de collecte de données environnementales côtières, et repose sur la collaboration entre les scientifiques de Pêches et Océans Canada, les communautés autochtones et côtières, les organisations non gouvernementales, le milieu universitaire et d'autres partenaires locaux. Les groupes participants recueillent des données scientifiques de grande envergure qui aideront à caractériser l'environnement côtier du Canada.


La collecte de données de référence est essentielle à notre compréhension des écosystèmes marins et à notre capacité à protéger les espèces et leurs habitats marins pour les générations futures. Les données peuvent également être utilisées pour éclairer les décisions qui ont une incidence sur les environnements marins vulnérables.

-30-

Citations

« La science est à la base de chaque décision que nous prenons au MPO. Si nous voulons réussir à protéger 25 pour cent des océans du Canada d'ici 2025, nous devons avoir accès à la meilleure science et aux meilleures études scientifiques. C'est exactement pourquoi nous sommes fiers de financer cet important projet mené par l'Observatoire global du Saint-Laurent. Il nous permettra de mieux comprendre les écosystèmes côtiers du Canada et donnera à notre gouvernement les moyens de prendre des mesures éclairées et efficaces en vue de protéger nos océans pour les générations à venir. » 

L’honorable Bernadette Jordan, ministre des Pêches, des Océans et de la Garde côtière canadienne 

« L'Observatoire global du Saint-Laurent tient à remercier Pêches et Océans Canada de lui avoir accordé ce financement. Nous tenons également à remercier tous nos partenaires pour la confiance qu'ils nous ont accordée au cours des 15 dernières années. Sans leur soutien, l'Observatoire n'aurait pas pu développer une expertise reconnue tant au niveau national qu'international. »

Alain Arseneault, président du conseil d’administration de l’Observatoire global du Saint-Laurent

« L’équipe de l’OGSL est heureuse de participer à ce projet d’envergure et d’accompagner tous ces partenaires vers une meilleure gestion de leurs données. Les rendre normalisées et disponibles à tous favorisera la réutilisation d’un très grand nombre de ces données pour une meilleure compréhension des écosystèmes marins au bénéfice des générations futures. »

Andréane Bastien, directrice générale de l’Observatoire global du Saint-Laurent

Faits en bref

  • En septembre 2017, le gouvernement du Canada a annoncé le Programme sur les données environnementales côtières de référence, doté d'un budget de 50,8 millions de dollars, qui soutient la collecte de données scientifiques de référence de grande envergure, dans six écosystèmes marins où le trafic maritime et l'aménagement du littoral sont importants ou en augmentation : le port de Vancouver, en Colombie-Britannique; le port de Prince Rupert, en Colombie-Britannique; l'estuaire inférieur du Saint-Laurent, au Québec; le port de Saint John, au Nouveau-Brunswick; la baie Placentia, à Terre-Neuve-et-Labrador; et Iqaluit, au Nunavut.

  • Le Programme sur les données environnementales côtières de référence est l'une des nombreuses mesures prises par le gouvernement du Canada pour sauvegarder nos côtes et nos voies navigables dans le cadre du Plan de protection des océans, doté d'un budget de 1,5 milliard de dollars.

  • Le Plan de protection des océans est le plus grand investissement jamais réalisé pour protéger les océans et les voies navigables du Canada pour les générations futures. Grâce à ce plan, notre système de sécurité maritime est plus solide et nos côtes sont mieux protégées que jamais.

  • La mission de l'Observatoire global du Saint-Laurent favorise l'accessibilité et le partage de données et d'informations de qualité sur les écosystèmes océaniques. Créé en 2005 par un groupe d'organismes gouvernementaux fédéraux et provinciaux, ainsi que par des organisations universitaires et communautaires, il s'agit du premier système intégré d'observation des océans au Canada.

Liens connexes

Personnes-ressources

Jane Deeks
Attachée de presse
Cabinet de la ministre des Pêches, des Océans
et de la Garde côtière canadienne
343-550-9594
jane.deeks@dfo-mpo.gc.ca

Relations avec les médias
Pêches et Océans Canada
613-990-7537
Media.xncr@dfo-mpo.gc.ca

Ève M. Desrosiers
Coordonnatrice
Observatoire global du Saint-Laurent
morinde@ogsl.ca


Restez branchés

Détails de la page

Date de modification :