Le secrétaire parlementaire Beech tiendra des tables rondes virtuelles sur la transition de l’aquaculture en parcs en filet de la Colombie-Britannique 

Communiqué de presse

Le 22 février 2021                  

Vancouver, Colombie-Britannique – Le gouvernement du Canada s’est engagé à mettre en œuvre un plan responsable de transition de l’aquaculture en parcs en filet en Colombie-Britannique d’ici 2025. Une étroite collaboration avec les communautés autochtones, l’industrie et d’autres intervenants clés permettra de s’assurer que la transition est réalisable, économiquement faisable, et tient compte des répercussions sociales.

Aujourd’hui, l’honorable Bernadette Jordan, ministre des Pêches, des Océans et de la Garde côtière canadienne, a annoncé que Terry Beech, secrétaire parlementaire de la Ministre et député de Burnaby–Nord ─ Seymour, a lancé une série de consultations dans le domaine de l’aquaculture. Tout au long des mois de février et mars, le secrétaire parlementaire Beech tiendra des tables rondes virtuelles avec les Premières Nations de la Colombie-Britannique, l’industrie de l’aquaculture, les intervenants environnementaux, et d’autres parties intéressées, afin d’entendre leurs divers points de vue sur cette importante initiative. L’occasion de s’engager par le biais de soumissions en ligne sera offerte suite aux séances, permettant à quiconque ne pouvant participer aux séances virtuelles de se faire entendre. Les membres du public sont invités à faire part de leur point de vue au gouvernement en répondant en ligne à des questions clés, et ce jusqu’au 26 mars 2021.

Les commentaires reçus des consultations du secrétaire parlementaire Beech, ainsi que les commentaires reçus du site Web en ligne sur la mobilisation du public, contribueront à la présentation, plus tard cette année, d’un rapport provisoire à la ministre Jordan. Ce rapport permettra d’éclairer les prochaines étapes de la mise au point de la transition de l’aquaculture à parcs en filet.

Citations

« Alors que nous renforçons l’économie bleue durable du Canada, le secteur de l’aquaculture de la Colombie-Britannique aura un rôle clé à jouer. Pour nous assurer de faire croître ce secteur de la façon qui convient le mieux à l’environnement et aux gens de cette région, nous travaillons en étroite collaboration avec les Premières Nations, l’industrie, les scientifiques, tous les ordres de gouvernement, et d’autres intervenants clés. Il s’agit d’un partenariat – ce n’est qu’en collaboration avec des spécialistes et les gens sur le terrain que nous bâtissons un secteur de l’aquaculture plus fort et plus durable à long terme. »

L’honorable Bernadette Jordan, ministre des Pêches, des Océans et de la Garde côtière canadienne 

« En tant que Britanno-Colombien, je sais à quel point le secteur de l’aquaculture est important pour notre économie, notre main-d’œuvre, et la durabilité des communautés côtières de notre province. La transition des parcs en filet rendra cette industrie vitale, plus durable, et plus prospère à long terme. J’ai hâte de collaborer avec les communautés autochtones, le gouvernement de la Colombie-Britannique, les membres de l’industrie, les scientifiques, et d’autres partenaires, afin de déterminer la meilleure voie à suivre pour mettre en œuvre un plan de transition qui répond aux besoins de nos communautés, de nos travailleurs, et de notre environnement. »

 

Terry Beech, secrétaire parlementaire de la ministre des Pêches, des Océans et de la Garde côtière canadienne, et député de Burnaby-Nord ─ Seymour

Faits en bref

  • Le secteur de l’aquaculture fournit des produits canadiens sûrs et de haute qualité sur les marchés ici, chez nous, et partout dans le monde.

  • La phase d’engagement s’appuie sur les travaux déjà terminés, notamment :

    o   L’Étude de 2019 sur l’État des technologies de salmoniculture, financée par le MPO en partenariat avec Technologies du développement durable Canada et la Province de la Colombie-Britannique. Cette étude a examiné quatre solutions de rechange aux parcs en filet pour la production de saumon de taille commerciale.

    o   Le résumé du processus de mobilisation et les rapports du groupe de travail technique sur les technologies non traditionnelles de production de salmonidés, du groupe de travail technique sur la santé des poissons d’aquaculture marine et terrestre et du groupe de travail technique sur la gestion de l’aquaculture par zone, dont la proposition a été élaborée dans le cadre de l’organe consultatif autochtone et multipartite sur l’aquaculture.

    o   Le rapport du Comité sénatorial permanent des pêches et des océans : Un océan de possibilités : L’aquaculture au Canada.

    o   Le rapport définitif de 2018 du Comité d’experts indépendant sur les sciences de l’aquaculture.

  • Les travaux de transition seront complémentaires au Plan de mise en œuvre de la Politique sur le saumon sauvage du Ministère, qui est un plan d’action coordonné s’appuyant sur 13 années de travail guidées par la Politique sur le saumon sauvage visant à protéger et et à rétablir ces incroyables populations.

Produits connexes

Liens connexes

Personnes-ressources

Jane Deeks
Attachée de presse
Cabinet de la ministre des Pêches, des Océans et de la Garde côtière canadienne
343‑550‑9594
Jane.Deeks@dfo-mpo.gc.ca

Relations avec les médias
Pêches et Océans Canada
613‑990‑7537
Media.xncr@dfo-mpo.gc.ca

Restez branché

Signaler un problème ou une erreur sur cette page
Veuillez sélectionner toutes les cases qui s'appliquent :

Merci de votre aide!

Vous ne recevrez pas de réponse. Pour toute question, contactez-nous.

Date de modification :