Le gouvernement du Canada investit dans la recherche pour mieux comprendre les effets des contaminants sur les écosystèmes aquatiques

Communiqué de presse

Le 29 mars 2021                                  

Ottawa (Ontario)  - Le gouvernement du Canada investit davantage dans la recherche afin de mieux informer la protection de nos océans, lacs, rivières et cours d’eau, et des nombreuses espèces qui y vivent. La triste réalité est que les microplastiques, les pesticides, les produits pharmaceutiques et les contaminants liés au pétrole et au gaz pénètrent dans nos systèmes d’approvisionnement en eau en raison de l’activité humaine. Cela signifie que nous devons continuer d’étudier et de comprendre les menaces auxquelles nos écosystèmes sont confrontés.

Aujourd’hui, la ministre des Pêches, des Océans et de la Garde côtière canadienne, l’honorable Bernadette Jordan, a annoncé un financement de 2 891 371 $ sur quatre ans, pour la recherche sur les contaminants. Ce financement appuie neuf projets de recherche portant sur les effets biologiques des contaminants sur les espèces aquatiques. Deux de ces projets sont financés dans le cadre de l’Initiative du Plan de protection des océans portant sur le sort, le comportement, et les effets, visant à mieux comprendre le comportement des déversements d’hydrocarbures et que nous puissions ainsi mieux informer la protection de nos cours d’eau contre leurs effets biologiques.

Le gouvernement du Canada continuera d’investir dans la science et la recherche pour comprendre ce dont nos océans, nos lacs, nos rivières et nos cours d’eau ont besoin pour maintenir les innombrables formes de vie qui y vivent. Qu’il s’agisse d’étudier les effets des contaminants sur les espèces emblématiques tant aimées par les Canadiens, comme les épaulards, ou d’étudier leurs effets sur les espèces que nous récoltons, comme les mollusques et les crustacés, l’investissement d’aujourd’hui aidera à recueillir les données et l’information nécessaires pour assurer la santé des cours d’eau du Canada pour les générations à venir. 

Citations

« Le Canada est bien placé pour être un chef de file mondial dans l’économie bleue émergente. Nous jouissons du plus long littoral au monde, de trois océans et des milliers de lacs. Il est donc essentiel que nous étudiions et comprenions toutes les menaces, y compris les contaminants, pour nos écosystèmes aquatiques afin de nous assurer que ces plans d’eau puissent continuer à soutenir les innombrables ressources et moyens de subsistance qu’ils génèrent. Les investissements d’aujourd’hui renforceront l’économie bleue du Canada et feront en sorte que toutes nos décisions continuent d’être fondée sur la science et la durabilité. »

L’honorable Bernadette Jordan, ministre des Pêches, des Océans et de la Garde côtière canadienne

« Grâce au Plan de protection des océans, nous mettons en place un système de sécurité maritime muni de protections plus solides que jamais pour les espèces marines. Pour ce faire, nous avons conjugué la science, la technologie et les connaissances traditionnelles afin de protéger les écosystèmes côtiers uniques du Canada d’un océan à l’autre. Les résultats de ces projets de recherche nous aideront à protéger davantage l’écosystème marin, nos collectivités et notre économie. »

L’honorable Omar Alghabra, ministre des Transports

Faits en bref

  • Le Secteur des sciences de Pêches et Océans Canada finance la recherche sur les effets biologiques des contaminants.

  • Le Plan de protection des océans, d’une valeur de 1,5 milliard de dollars, est le plus important investissement jamais réalisé pour protéger les côtes et les voies navigables du Canada. Ce plan national permet de créer un système de sécurité maritime plus solide qui offre des débouchés économiques aux Canadiens aujourd’hui, tout en protégeant nos côtes et nos eaux propres pour les générations à venir. Ce travail est effectué en étroite collaboration avec les peuples autochtones, les intervenants locaux et les communautés côtières.

  • Depuis la création du Plan de protection des océans en novembre 2016, plus de 50 initiatives ont été annoncées dans les domaines de la sécurité maritime, de la recherche et de la protection des écosystèmes, qui s’étendent d’un océan à l’autre. Le projet sur le sort, le comportement et les effets appuie la recherche sur le comportement des déversements d’hydrocarbures, leurs effets biologiques et les mesures d’atténuation potentielles.

  • La ministre Jordan a lancé les activités de mobilisation sur la Stratégie d’économie bleue du Canada le 8 février 2021. La Banque mondiale définit l’économie bleue comme l’utilisation durable des ressources océaniques pour assurer la croissance économique, améliorer les moyens de subsistance et la création d’emplois, ainsi que la santé des écosystèmes océaniques. Les secteurs océaniques du Canada contribuent annuellement à hauteur d’environ 31,7 milliards de dollars au produit intérieur brut, et représentent près de 300 000 emplois.

Produits connexes

Liens connexes

Personnes-ressources

Jane Deeks
Attachée de presse
Cabinet de la ministre des Pêches, des Océans et de la Garde côtière canadienne
343‑550‑9594
Jane.Deeks@dfo-mpo.gc.ca

Relations avec les médias
Pêches et Océans Canada
613‑990‑7537
Media.xncr@dfo-mpo.gc.ca

Restez branché

Signaler un problème ou une erreur sur cette page
Veuillez sélectionner toutes les cases qui s'appliquent :

Merci de votre aide!

Vous ne recevrez pas de réponse. Pour toute question, contactez-nous.

Date de modification :