La réconciliation en action : Un accord sur les pêches a été conclu entre le gouvernement du Canada et le gouvernement Mi’gmaq de Listuguj

Communiqué de presse

Le 18 avril 2021

Listuguj, Québec - Le gouvernement du Canada s’est engagé à renouveler la relation avec les peuples autochtones, fondée sur la reconnaissance des droits, le respect, la coopération, et le partenariat. Sur la base de cet engagement, la ministre des Pêches, des Océans et de la Garde côtière canadienne, l’honorable Bernadette Jordan, et la ministre des Relations Couronne-Autochtones, l’honorable Carolyn Bennett, , ainsi que le chef Darcy Gray du gouvernement Mi’gmaq de Listuguj, ont annoncé aujourd’hui avoir convenu d’un plan historique visant à faire progresser la réconciliation dans le domaine des pêches. 

L’Entente de réconciliation et de reconnaissance des droits sur les pêches, d’une durée de cinq ans et renouvelable, porte sur des domaines d’intérêt mutuel, et permettra de favoriser l’amélioration des relations avec la communauté des Mi’gmaq de Listuguj, et d’obtenir des résultats en :

  • maintenant la décision de la Cour suprême du Canada concernant le droit issu de traité des Premières Nations des Mi’gmaq de pêcher et de vendre du poisson afin d’assurer une subsistance convenable, soutenue grâce à des discussions menées en toute collaboration reposant sur le respect et la compréhension mutuels,
  • réduisant les écarts socioéconomiques grâce au soutien offert aux Mi’gmaq de Listuguj en vue de leur donner la capacité de participer aux pêches – aux fins d’une autonomie économique – en obtenant un accès supplémentaire aux pêches, notamment au moyen de l’acquisition de permis et de quotas, ainsi que de navires et d’engins,
  • établissant une approche élaborée conjointement et collaborative de gouvernance des pêches.

Cette entente a été conclue dans un esprit de collaboration et d’une manière conforme à l’article 35 de la Loi constitutionnelle de 1982, à la Déclaration des Nations Unies sur les droits des peuples autochtones, et aux Principes fédéraux régissant la relation du gouvernement du Canada avec les peuples autochtones. Cela comprend, entre autres, la reconnaissance de la compétence inhérente et des ordres juridiques des Nations autochtones, et qu’il s’agit là du point de départ des discussions visant les interactions entre les administrations et les lois fédérales et autochtones, y compris celles liées aux pêches..

L’Entente fera avancer la mise en œuvre des droits et fera de réels progrès sur des questions d’importance primordiale pour la Première Nation des Mi’gmaq de Listuguj. La possibilité de mettre en place une entente à long terme profitera non seulement à la Première Nation de Listuguj, mais elle aidera également dans leur ensemble les communautés de pêcheurs du Québec et du Nouveau-Brunswick, en contribuant à garantir des pêches stables, prévisibles, et durables pour tous les pêcheurs de la région.

Citations

« Les Mi’gmaq pêchent sur les rives de l’Atlantique depuis des siècles et ont le droit inhérent de poursuivre ce mode de vie. Grâce à cette entente, le Canada et la Première Nation des Mi’kmaq de Listuguj travailleront ensemble pour que ce droit se manifeste dans une pêche productive et durable, qui apportera plus de stabilité, d’opportunités et de prospérité au peuple de Listuguj et aux collectivités locales. Cela démontre un véritable partenariat entre nos nations, réalisé grâce à l’esprit de réconciliation. »

L’honorable Bernadette Jordan, ministre des Pêches, des Océans et de la Garde côtière canadienne

« Aujourd’hui marque une autre étape sur notre voie commune de réconciliation avec les Mi’gmaq de Listuguj. Nous continuerons de travailler ensemble sur des priorités communes, et de rebâtir notre relation. »

L’honorable Carolyn Bennett, ministre des Relations Couronne-Autochtones 

« Cette entente marque un nouveau chapitre dans notre relation avec la Couronne. Le Canada a enfin reconnu que Listuguj a pleine autorité sur nos droits et notre pêche, et que nous utilisons nos propres lois autochtones pour exercer ce pouvoir. Nous pourrons maintenant collaborer avec le Canada, de gouvernement à gouvernement, pour veiller à ce que nos pêches soient sécuritaires et durables, et qu’elles contribuent à notre collectivité pour les générations à venir. »

Chef Darcy Gray, gouvernement Mi’gmaq de Listuguj

Faits en bref

  • Le gouvernement Mi’gmaq de Listuguj fait partie des huit communautés Mi’gmaq de Gespe’gewa’gi, qui ont toutes le droit de chasser, de pêcher et de se rassembler pour assurer un « moyen de subsistance convenable », comme l’ont confirmé les arrêts Marshall de la Cour suprême du Canada de 1999.

  • Les premières discussions entre la Première Nation des Mi’gmaq de Listuguj et le gouvernement du Canada au sujet de l’Entente de réconciliation et de reconnaissance des droits relative aux pêches ont débuté en 2018.

Produits connexes

Personnes-ressources

Jane Deeks
Attachée de presse
Cabinet de la ministre des Pêches, des Océans et de la Garde côtière canadienne
343‑550‑9594
Jane.Deeks@dfo-mpo.gc.ca

Relations avec les médias
Pêches et Océans Canada
613‑990‑7537
Media.xncr@dfo-mpo.gc.ca

Relations avec les médias
Relations Couronne-Autochtones et Affaires du Nord Canada
819-934-2302
RCAANC.media.CIRNAC@canada.ca

Hilary Barnaby
Gestionnaire des Communications
Gouvernement des Mi’gmaq de Listuguj
418-788-2136
hilary.barnaby@listuguj.ca

Restez branchés

Signaler un problème ou une erreur sur cette page
Veuillez sélectionner toutes les cases qui s'appliquent :

Merci de votre aide!

Vous ne recevrez pas de réponse. Pour toute question, contactez-nous.

Date de modification :