Plan ministériel 2017-2018
Risques clés : facteurs susceptibles d’influer sur notre capacité de réaliser nos plans et d’atteindre nos résultats

Risques Stratégie d’atténuation du risque Lien aux programmes du ministère (ou responsabilités essentielles) Lien aux engagements de la lettre de mandat ou aux priorités pangouvernementales et ministérielles
Conjoncture économique

Il y a un risque que des facteurs externes qui contribuent aux incertitudes quant à la croissance économique du Canada atlantique influent sur les résultats attendus des programmes de développement économique de l’Agence.

– Réaliser une recherche et une analyse continues des facteurs ayant une incidence sur la croissance économique au Canada atlantique.

– Réunir des renseignements permanents grâce aux réseaux de l’Agence et à sa présence dans la région.

– Miser sur la souplesse des programmes de l’Agence, sur son rôle de défense des intérêts et sur son processus de planification intégrée afin de composer de manière proactive avec les risques et les possibilités que présentent ces incertitudes, de mettre en œuvre des stratégies nationales dans la région et de mettre l’accent sur des stratégies régionales.

Un plan d’action de la direction est en place pour atténuer ce risque, et la haute direction le passe en revue annuellement ou au besoin.

Développement des entreprises

Développement des collectivités

Politiques, défense des intérêts et coordination

Lettre de mandat du ministre :

– aider les entreprises canadiennes à prendre de l’expansion, à innover et à exporter leurs produits et, plus particulièrement, à effectuer des investissements stratégiques misant sur les avantages concurrentiels régionaux;

– élaborer un programme d’innovation.

Stratégie de croissance pour l’Atlantique

Capacité externe

Il y a un risque que la capacité des partenaires, des collectivités et des clients de déterminer, d’élaborer et de mettre en œuvre avec succès des projets stratégiques ne permette pas l’atteinte optimale des objectifs des programmes de l’APECA.

– Réaliser une recherche, une analyse, une collecte de renseignements et un échange d’information continus.

– Collaborer étroitement avec ses partenaires et intervenants pour favoriser la capacité des clients et des collectivités, pour accroître l’investissement de capitaux du secteur privé dans la région, pour adapter des stratégies fédérales au contexte régional et les mettre en œuvre, et pour mobiliser des partenaires régionaux afin d’harmoniser les investissements.

– Miser sur le processus de planification intégrée de l’Agence pour comprendre les diverses manifestations de ce risque dans les régions de l’APECA et prendre les mesures stratégiques nécessaires.

Un plan d’action de la direction est en place pour atténuer ce risque, et la haute direction le passe en revue annuellement ou au besoin.

Développement des entreprises

Développement des collectivités

Politiques, défense des intérêts et coordination

Lettre de mandat du ministre :

– aider les entreprises canadiennes à prendre de l’expansion, à innover et à exporter leurs produits et, plus particulièrement, à effectuer des investissements stratégiques misant sur les avantages concurrentiels régionaux;

– élaborer un programme d’innovation.

Stratégie de croissance pour l’Atlantique

Le travail de l’APECA est dicté par les besoins des clients, les priorités du gouvernement du Canada et la conjoncture économique et régionale en constante évolution, comme le décrit la section Contexte opérationnel. Ces facteurs donnent lieu à des incertitudes qui peuvent avoir une incidence sur l’aptitude de l’Agence à atteindre les résultats qu’on attend d’elle.

Les stratégies d’atténuation des principaux risques de l’Agence et les plans d’action de la direction continueront d’aider l’APECA à relever les défis et à miser sur les possibilités en axant ses activités et ses ressources sur l’harmonisation adéquate de son mandat avec les priorités du gouvernement du Canada. Elle y parviendra grâce à une solide collaboration et à un échange efficace de renseignements avec le portefeuille d’ISDE et d’autres ministères et organismes fédéraux et provinciaux, et en exécutant ses programmes de manière intégrée et stratégique et tenant compte des circonstances touchant chaque province de l’Atlantique.

L’APECA continuera à suivre de près les risques pertinents du gouvernement du Canada pour veiller à ce que la réaction de l’Agence s’harmonise avec les stratégies pangouvernementales connexes. La sécurité de la gestion de l’information et des technologies de l’information est un domaine d’incertitude étant donné la fréquence, la complexité et la gravité des cyberattaques. L’APECA atténuera ce risque par l’intendance de l’information, la mise en œuvre des politiques et des procédures du gouvernement du Canada, des communications internes proactives visant à sensibiliser les employés, et la mise en œuvre en temps opportun de mesures de sécurité en réponse aux menaces à la cybersécurité.

Signaler un problème ou une erreur sur cette page
Veuillez sélectionner toutes les cases qui s'appliquent :

Merci de votre aide!

Vous ne recevrez pas de réponse. Pour toute question, contactez-nous.

Date de modification :