Plan ministériel 2020-2021
Contexte opérationnel

 

À long terme, la croissance économique du Canada atlantique sera déterminée par une combinaison de facteurs : le développement des secteurs émergents et à valeur ajoutée, comme les océans, la nourriture, les technologies propres et le tourisme; l’élaboration de produits et services innovateurs; et l’évolution de l’économie mondiale, y compris un meilleur accès aux marchés internationaux. La région de l’Atlantique produit des biens et services à l’échelle la plus élevée possible, étant donné la capacité des établissements existants et la disponibilité de la main-d’œuvre. Par conséquent, l’économie du Canada atlantique croîtra légèrement en 2020 et en 2021, mais la croissance restera inférieure au niveau national.

L’économie de la région continue d’affronter plusieurs risques. Étant donné la petite économie ouverte de la région, la concurrence internationale des fabricants à faible coût bousculera l’assise manufacturière et les industries fondées sur les ressources du Canada atlantique. Les tensions commerciales entre les États-Unis et la Chine, l’incertitude liée au Brexit, et la demande modérée de biens dans les économies avancées et émergentes pourraient nuire aux exportateurs du Canada atlantique à court terme. Le différend sur le bois d’œuvre résineux entre le Canada et les États-Unis crée également de l’incertitude pour les producteurs du Canada atlantique.

De plus, l’évolution démographique et le rétrécissement de la main-d’œuvre auront une incidence sur les entreprises du Canada atlantique, les empêchant de croître et de répondre aux besoins de leurs clients. L’attraction, le maintien et l’intégration des immigrants, y compris les étudiants étrangers, seront essentiels pour répondre aux besoins de main d’œuvre des entreprises du Canada atlantique au fil du temps. Une hausse du taux de participation des groupes sous représentés de la main-d’œuvre, comme les femmes, les jeunes, les Autochtones et les personnes handicapées, aiderait également les entreprises du Canada atlantique à répondre à leurs besoins en matière de main-d’œuvre.

Les facteurs ci-dessus exigent également que les entreprises du Canada atlantique deviennent plus innovatrices. L’adoption de la fabrication de pointe et d’autres technologies sera un élément essentiel pour accroître la compétitivité, la productivité, la capacité d’innover et la croissance économique de la région à long terme.

Les entreprises du Canada atlantique éprouvent depuis longtemps de la difficulté à obtenir des investissements, notamment en raison de la nature rurale de la région, de la résistance des prêteurs traditionnels et de la nature risquée de certains projets. Le rôle de l’Agence de promotion économique du Canada atlantique (APECA) est d’aider ces entreprises régionales à obtenir des fonds et à créer des possibilités de travail locales. Toutefois, il y a toujours des risques associés aux investissements des entreprises. Afin de faciliter l’établissement d’une forte économie novatrice au Canada atlantique, l’APECA réalise des investissements qui aident les nouvelles entreprises en expansion du Canada atlantique à adopter, à adapter et à acquérir des technologies innovatrices, à obtenir d’autres fonds pour mettre en œuvre leurs plans, à être concurrentielles à l’échelle mondiale ainsi qu’à trouver de nouveaux marchés d’exportation, par exemple. Bien qu’il arrive parfois qu’une entreprise ne connaisse pas le succès prévu par son propriétaire, l’APECA prend au sérieux ses obligations en matière de gestion de subventions et de contributions axées sur les entreprises et vise l’obtention de résultats pour l’argent des contribuables.

Signaler un problème ou une erreur sur cette page
Veuillez sélectionner toutes les cases qui s'appliquent :

Merci de votre aide!

Vous ne recevrez pas de réponse. Pour toute question, contactez-nous.

Date de modification :